Projet « Sinergia » : The History of the Pentateuch: Combining Literary and Archaeological Approaches

Projet « Sinergia » : The History of the Pentateuch: Combining Literary and Archaeological Approaches


En 2015, les professeurs Thomas Römer (Lausanne/Collège de France), Konrad Schmid (Zürich) et Christophe Nihan (Lausanne), en collaboration avec les professeurs Israel Finkelstein et Oded Lipschits de l’université de Tel Aviv, ont obtenu du Fond National Suisse pour la recherche scientifique (FNS) un subside « Sinergia » pour un projet consacré au Pentateuque et ses contextes historiques. L’intérêt et l’originalité de ce projet consistent à rassembler des spécialistes de l’histoire du texte du Pentateuque ainsi que des archéologues, afin de confronter les données littéraires avec celles issues de la culture matérielle. Il s’agit donc d’un projet fondamentalement interdisciplinaire, qui présente par ailleurs une forte dimension méthodologique. Du point de vue méthodologique, la pertinence de ce projet n’est d’ailleurs pas limitée à la Bible hébraïque mais peut également intéresser d’autres disciplines de l’antiquité confrontées au problème de l’articulation des données littéraires et archéologiques.

Spécifiquement, le projet est organisé autour de trois grands axes de recherche, correspondant à des thèmes majeurs du Pentateuque : (A) les traditions patriarcales, (B) l’écrit sacerdotal, ainsi que (C) le culte et les rituels. Le premier axe de recherche doit permettre de reprendre les questions liées à l’origine des traditions patriarcales et leur rapport à l’ethnogenèse d’Israël dans le contexte du sud-Levant tel qu’elle est attestée par la culture matérielle. Le second axe de recherche reviendra sur le problème des contextes historiques reflétés par les traditions sacerdotales du Pentateuque, à travers notamment l’analyse des matériaux (p. ex. : techniques de fabrication de tissus) ainsi que des itinéraires géographiques mentionnés dans ces traditions. Enfin, le troisième axe confrontera les discours sur le culte et les rituels avec les pratiques effectivement attestées par l’archéologie autour de deux objets majeurs : la centralisation du culte ainsi que les lois alimentaires. Outre les données textuelles et archéologiques, chacun de ces trois axes de recherche intégrera également des données comparatistes (Levant, Mésopotamie et Egypte), de manière à resituer le Pentateuque dans son contexte proche et moyen oriental. Enfin, le projet opérera également une comparaison avec des traditions juives plus tardives dans l’antiquité, afin de mieux cerner la place du Pentateuque dans les processus complexes qui accompagnent la transition de l’Israël ancien au judaïsme.

Le projet a débuté le 1er janvier 2016 et se déroulera jusqu’au 31 décembre 2018. Au total, il réunit une quinzaine de chercheuses et de chercheurs, répartis entre les universités de Lausanne, Zürich et Tel Aviv. A Lausanne, outre les professeurs Römer et Nihan, trois post-doctorant-e-s ont pu être engagé-e-s sur ce projet depuis le début de l’année, à savoir : Mme Anna Angelini, Mme Katharina Pyschny et M. Jürg Hutzli. Plusieurs conférences internationales sont prévues en lien avec les thématiques mentionnées ci-dessus, dont deux se dérouleront à l’Université de Lausanne : l’une en juin 2017 sur les interdits alimentaires dans leur contexte proche oriental, l’autre au printemps 2018 sur la figure de Joseph et ses rapports avec la diaspora d’Egypte. Les résultats des différents travaux menés dans le cadre de ce projet seront publiés en anglais par une maison d’édition internationale sous la forme d’une collection spéciale.

 

Projet FNS CRSII1_160785/1

 

 

Partagez:
Anthropole - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 27 30
Fax +41 21 692 27 35