Editer la littérature apocryphe chrétienne (ENLAC)

Editer la littérature apocryphe chrétienne - Projet FNS attribué au Prof. Frédéric Amsler

La littérature apocryphe chrétienne représente un ensemble considérable de textes, dont la liste ne cesse de s'allonger au gré de nouvelles découvertes. Or ces documents sont très loin d'être tous accessibles dans des éditions critiques ou des traductions modernes. Longtemps négligée, cette littérature qui, sans être biblique, met en scène des personnages ou des événements racontés par la Bible, suscite actuellement un vif intérêt de la part du monde scientifique, en particulier aux Etats-Unis et en Allemagne où se sont constitués des groupes de recherche, car elle éclaire des zones méconnues du christianisme antique, dont les origines et les développements apparaissent toujours plus complexes. Grâce à l'Association pour l'Etude de la Littérature Apocryphe Chrétienne (AELAC), l'Institut romand des sciences bibliques (IRSB) de l'Université de Lausanne est devenu depuis une trentaine d'année un pôle d'excellence reconnu sur le plan international pour l'édition et l'étude de cette littérature. Dans le contexte actuel de concurrence accrue, le soutien du FNS permettra à l'Institut romand des sciences bibliques de renforcer durablement sa place comme lieu d'excellence pour l'édition critique et l'étude de ces textes.
Dans la tradition philologique classique, le projet propose des éditions critiques majeures, c'est-à-dire la reconstitution de textes sur la base de tous les témoins manuscrits identifiés et des citations anciennes, selon les règles établies de l'ecdotique, mais réalisées avec des outils de production et de consultation issus des derniers développements des humanités numériques. Le projet a également pour objectif de réaliser un ensemble d'outils interopérables pour la production et l'utilisation d'une édition critique numérique dans toutes les langues de l'Orient chrétien ancien, depuis la collation des manuscrits, puis l'analyse et le classement des variantes et des formes textuelles jusqu'à la consultation dynamique de cette édition.Dans le cadre du projet a été également développé un outil numérique de synopse multilingue fonctionnant avec les différentes langues de l'Orient chrétien ancien (grec, syriaque, éthiopien, arabe, etc.). Il permet de découper de manière fine des textes sans limite de longueur dans des langues diverses pour les mettre en regard avec la possibilité de gérer tous les cas de figure de décalages, de déplacements, d'inversions, etc., et de les annoter ou commenter. Le développement du volet informatique du projet est assuré par Violeta Seretan.

Trois éditions critiques avec traduction française et notes, ainsi que l'édition d'une synopse multilingue avec la tentative de reconstitution d'une source perdue sont planifiées dans le cadre du projet :

  1. l'édition critique majeure électronique des Vies des Prophètes (BHG 1585-1590) et de textes apparentés (Cecilia Antonelli, Stefanos Petalas et Claudio Zamagni avec la collaboration externe de Christophe Guignard)
  2. l'édition critique majeure électronique du Dialogus Timothei et Aquilae (CPG 7794) (collaboration externe de Patrick Andrist)
  3. l'édition critique majeure électronique des Actes de Barnabé (CANT 285) dans ses formes grecques (BHG 225) et latines (BHL 983 à 988) (Maïeul Rouquette, puis Ilaria Ponti Grimm)
  4. l'édition électronique d'une synopse des pseudo-clémentines (CANT 209) et l'essai de reconstitution de l'Écrit de base (Andreas Ellwardt et Judith Hack, sous la responsabilité de Frédéric Amsler)

Le sous-projet de synopse multilingue permettra de comprendre le travail des traducteurs, de reconstituer leur texte source et d'étudier sur une nouvelle base l'histoire de la composition du roman pseudo-clémentin, qui demeure une énigme depuis la découverte du texte grec au XVIIe siècle. Si l'hypothèse d'un Ecrit de base devait se confirmer, la synopse permettrait ultérieurement, à l'instar de la reconstruction de l'hypothétique Source des paroles de Jésus à partir des Evangiles de Matthieu et de Luc, à l'instar de la reconstruction de l'hypothétique Source des paroles de Jésus à partir des Evangiles de Matthieu et de Luc, aux deux formes du roman pseudo-clémentin, les Homélies et les Reconnaissances.
Enfin le projet proposera une forme inédite de partenariat avec un éditeur commercial, de manière à offrir simultanément une version sous forme de livre et une version électronique intégrale en accès ouvert (open access) des éditions réalisées.
Doté de plus de 2 millions de francs répartis sur quatre ans (2017-2020), le projet permettra de constituer une équipe d'environ 8-9 personnes au total, composée de philologues et d'informaticiens engagés pour des durées et à des taux d'activité variables.

Partagez: