Colloques et rencontres scientifiques

2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007
 

2018

L'actif relationnel des langues, littératures et cultures / Das Relationspotential der Sprachen, Literaturen und Kulturen

Colloque annuel de l'Association Suisse de Littérature Générale et Comparée (ASLGC) / Jahrestagung der Schweizerischen Gesellschaft für Allgemeine und Vergleichende Literaturwissenschaft /SGAVL), organisé par Prof. Ute Heidmann et Prof. Thomas Hunkeler, avec la collaboration de Prof. Michel Viegnes, Emily Eder et Joëlle Légeret pour la treizième rencontre du programme doctoral suisse de Littérature Générale et Comparée (LGC, swissuniversities).

24-24 novembre 2018, Université de Lausanne

Argumentaire du colloque

Dans le cadre de ce colloque, nous nous intéresserons aux multiples façons dont les langues, littératures et cultures entrent en relation et en dialogue, notamment par le biais du plurilinguisme et du dialogisme intertextuel, interdiscursif et interculturel. La notion d’« actif relationnel », forgée par l’écrivain caribéen Patrick Chamoiseau, dit bien la dynamique créatrice et le potentiel sémantique inhérents à ce phénomène : « La communauté est désormais dans l’actif relationnel des langues, des cultures et des hommes. Les connivences de langues tracent des histoires, des rencontres, des solidarités mais ne sont que le signe d’une diversité-monde qui, cherchant ses accords, tend à les dépasser en d’autres complexités » (Écrire en pays dominé, 1997 : 280). Dans sa théorie dialogique du comparatisme, Peter V. Zima appelle, quant à lui, à mobiliser ce que l’on pourrait appeler, de façon analogue, l’actif relationnel des approches et théories littéraires issues de langues et de cultures différentes pour inviter au dialogue métathéorique et interdisciplinaire (Komparatistik, 2011 : 69-104).

Il s’agira, dans ce colloque, de mettre en évidence, par des exemples marquants, la créativité et la complexité qui résultent de cet « actif relationnel des langues, des cultures et des hommes ». Quels sont les procédés langagiers et poïétiques mis en œuvre pour le mobiliser, autant sur le plan de la création que sur celui de l’analyse et de la théorie ?

 

Im Rahmen dieser Tagung interessiert uns das kreative Potential, das entsteht, wenn verschiedene Sprachen, Literaturen und Kulturen in mehrsprachigen Räumen und Situationen und in intertextuellen und interdiskursiven Dialogen miteinander in Beziehung treten. Der von dem karibischen Schriftsteller Patrick Chamoiseau geprägte Begriff des actif relationnel benennt die kreative Dynamik und das semantische Potential dieses Phänomens: « La communauté est désormais dans l’actif relationnel des langues, des cultures et des hommes. Les connivences de langues tracent des histoires, des rencontres, des solidarités mais ne sont que le signe d’une diversité-monde qui, cherchant ses accords, tend à les dépasser en d’autres complexités » (Écrire en pays dominé, 1997 : 280). In seiner dialogischen Theorie der Komparatistik lädt Peter V. Zima seinerseits dazu ein, das Relationspotential der aus verschiedenen Sprachen und Kulturen hervorgegangenen Methoden und Theorien in einen fruchtbaren metatheoretischen und interdisziplinären Dialog zu bringen.

In den Beiträgen für diese Tagung geht es darum, die Kreativität und Komplexität dieses Relationspotentials an markanten Beispielen aufzuzeigen. Mit welchen sprachlichen und poetischen Verfahren wird es in der literarischen Praxis mobilisiert, mittels welcher Methoden kann man ihm auf analytischer und theoretischer Ebene gerecht werden?

 

Affiche

 

Programme

TOP ^

2017

20e Journées d'AROLE 2017. Au-delà des frontières. La diversité culturelle dans la littérature jeunesse

La littérature peut être considérée comme un livre ouvert sur la diversité des personnes, des sociétés et des cultures. C’est avec cette perspective que nous proposons d’aborder la littérature pour l’enfance et la jeunesse à l’occasion des 20e Journées d’AROLE de l’Institut suisse Jeunesse et Médias (ISJM).

Celles-ci se sont tenues les 17 et 18 novembre 2017 à l’Université de Lausanne. Praticiens, chercheurs, auteurs et illustrateurs se sont réunis pour échanger, débattre et se rencontrer autour du thème: "Au-delà des frontières – La diversité culturelle dans la littérature jeunesse".

Le Groupe de recherche interuniversitaire et international CLE a collaboré à ces Journées d'AROLE en proposant deux conférences et un atelier:

  • Prof. Silvana Borutti & Prof. Ute Heidmann: "Pourquoi avons-nous besoin de connaître d'autres cultures et d'autres langues pour penser et évoluer?" (17 novembre 2017, 14h-15);
  • Dr. Loreto Núñez: "Ecrire et traduire la diversité de l'exil pour les jeunes lecteurs. Comparaisons" (18 novembre 2017, 14h-15h);
  • Atelier découverte présenté par Dr. Loreto Núñez et Camille Schaer: "Enfance et littératures: approches comparatives et interdisciplinaires", enseignements et ateliers proposés par le programme de Littératures comparées-CLE de l'UNIL.

Lien vers le site de l'ISJM

Programme des Journées d'AROLE 2017

TOP ^

2016

Le dialogue européen des nouvelles

Rencontre scientifique sous forme de journée d'étude organisée par Dr. Loreto Núñez (CLE, UNIL), le lundi 21 novembre 2016 à l'Université de Lausanne. Avec les conférences de Nora Viet (Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand): "Pour une philologie des genres narratifs à la Renaissance: la nouvelle et son intertexte décaméronien" et de Guiomar Hautcoeur (Université Paris Diderot): "Scarron et l'héritage quichottesque: une lecture comparatiste du Roman comique".

Programme complet

 

La littérature comparée: multiples langues, multiples langages / Die vielen Sprachen der Literaturwissenschaft / The Many Languages of Comparative Literature

XXIe Congrès mondial de l'International Comparative Literature Association (ICLA), du 21 au 27 juillet 2016 à l'Université de Vienne. La Prof. Ute Heidmann (CLE, UNIL) a organisé un panel intitulé "Quand le recours aux langues d'origine fait la différence".

Argumentaire du panel

Cet appel à contribution sollicite des présentations de recherches permettant de découvrir des dimensions qui seraient restées inaperçues sans le recours aux langues d’origine des corpus et phénomènes analysés et comparés. De quel type et de quelle ampleur sont ces découvertes ? Restent-elles confinées aux détails philologiques et linguistiques ou vont-elles jusqu’à renverser des dogmes convenus et des préjugés institutionnalisés ? Sur quels plans se situent ces découvertes, quelles pratiques langagières et culturelles concernent-elles ? Quelles sont les langues, anciennes et modernes, majeures ou mineures, qui sont en jeu ? Quels sont les genres et pratiques littéraires et culturelles interrogés ?  Quels sont les méthodes et outils d’analyse mis en œuvre dans ces études, quels sont leurs présupposés et concepts préconisés ?
On s’interrogera sur les conclusions à tirer des découvertes rendues possibles par la prise en compte des langues et aussi des contextes d’origine. Offrent-elles des arguments suffisamment puissants pour défendre la nécessité de maintenir le multilinguisme de notre discipline contre l’emprise d’un idiome unique imprégné d’intérêts commerciaux ? Le recours aux langues d’origine permet-il de défendre la « diversalité » (terme proposé par Glissant, Chamoiseau et Bernabé) des langues, littératures et cultures du monde contre les stéréotypes produits dans l’enseignement de « la littérature mondiale » dont le canevas et le corpus sont préfabriqués et prédéterminés par quelques READERS composés d’extraits et diffusés à large échelle par deux ou trois maisons d’éditions influentes ?

Site du Congrès

Programme du panel

 

Mythes et contes reconfigurés pour jeunes lecteurs. Créativité intertextuelle et interculturelle en jeu(x)

Colloque international organisé par le programme de Littératures comparées (CLE, UNIL) en collaboration avec l'Institut Suisse Jeunesse et Médias (ISJM), les 3 et 4 mai 2016 à l'Université de Lausanne.

Argumentaire du colloque

Ce colloque se propose d'interroger un phénomène complexe, qui intéresse autant les comparatistes et les créateurs que les éditeurs et les institutions en charge de l'enfance et de la jeunesse: l'effervescence de la production livresque et médiatique recourant à ce que nous appelons les mythes (Orphée par exemple), d'une part, et les contes canonisés (comme Le Petit Chaperon rouge ou Le Petit Poucet), de l'autre.
Loin de se contenter d'idées reçues au sujet de leur caractère prétendument universel, les créateurs et les éditeurs d'aujourd'hui retournent souvent aux textes et aux oeuvres historiques dont nous tenons les mythes et les contes connus. Ils s'engagent dans des dialogues intertextuels, icono-textuels, inter-iconiques et interculturels très inventifs pour « reconfigurer » les intrigues connues et les textes canonisés en créant de nouvelles histoires qui répondent aux interrogations des jeunes lectrices et lecteurs d'aujourd'hui. Ils créent souvent de véritables oeuvres d'art, autant par l'écriture que par l'image, qui méritent pleinement l'intérêt des lecteurs adultes et des spécialistes des sciences humaines.
Ce colloque inaugure la collaboration entre le programme de Littératures comparées (Centre de recherche CLE/UNIL) et l'Institut Suisse Jeunesse et Médias (ISJM).

Affiche

Programme

Compte rendu de Brigitte Praplan (ISJM)

TOP ^

2015

Le colloque comme méthode et (inter-)discipline

Colloque international organisé par le Centre de recherche en Langues et littératures européennes comparées (CLE), les 16 et 17 novembre 2015 à l'Université de Lausanne. Avec la participation de: Prof. Alain Boillat, Doyen de la Faculté des Lettres, Prof. Ute Heidmann (CLE, UNIL), Prof. Thomas Hunkeler (Université de Fribourg), Prof. Véronique Gely (CRLC, Université de Paris IV-Sorbonne), Prof. Silvana Borutti (Università degli studi di Pavia), Prof. Arnd Beise (Université de Fribourg), Dr. Valeria Wagner (Université de Genève), Nadège Coutaz (CLE, UNIL), Dr. Ariane Eissen (Université de Poitiers), Myriam Olah (CLE, UNIL), Prof. Gilles Philippe (CLE, UNIL) et Prof. Jean-Michel Adam (CLE, UNIL).

Affiche

Programme

 

TOP ^

2014

AutorInnen-Poetiken / Poétiques d'auteur(e)s / Authors' Poetics

Cinquième rencontre du Programme doctoral suisse en littérature générale et comparée de la CRUS, co-organisée par Dr. Loreto Núñez (CLE, UNIL), Dr. Evelyn Dueck (Université de Neuchâtel), Dr. Stefanie Heine (Universität Zürich), Dr. Sonja Klimek (Université de Fribourg) et Dr. Christian Zehnder (Université de Fribourg), du 27 au 29 novembre 2014 à Notre Dame de la Route (Fribourg). Avec la participation des Profs. Karin Westerwelle (Münster), Arnd Beise (Université de Fribourg) et de Christian Uetz (écrivain), et des doctorants Adrian Brauneis (Université de Fribourg), Evgenia Illiopoulou (Universität Zürich), Joëlle Légeret (CLE, UNIL), Bettina Mosca-Rau (Universität Zürich), Michael Schmidt-Madsen (Kobenhaven), Fabian Schwitter (Universität Zürich), Jana Volkmann (Université de Fribourg) et Nicholas Weeks (Université de Genève).

Programme

 

L'enchâssement narratif au carrefour des méthodologies

Journée d'étude internationale organisée par Dr. Loreto Núñez (CLE, UNIL), le 17 novembre 2014 à l'Université de Lausanne. Avec la participation de Dr. Carole Boidin (Université Paris Ouest-Nanterre La Défense), Jérémy Naïm (Université de Paris III-Sorbonne Nouvelle), Dr. Sonja Klimek (Université de Fribourg), Delphine Paon (Université Paris 13) et Dr. Loreto Núñez.

Programme

TOP ^

2013

Ecritures en exil. Perspectives comparatistes

Colloque international organisé par Nadège Coutaz, Loreto Núñez et Myriah Olah (CLE, UNIL), en collaboration avec le Collège International de Philosophie, les 18 et 19 novembre 2013 à l'Université de Lausanne.

Avec la participation de Marie-Claire Caloz Tschopp (Collège International de Philosophie), Valeria Wagner (Université de Genève), Elena Lopez Riera (Université de Genève), José Lillo (comédien), Joëlle Marelli (Collège International de Philosophie), Alain R. Konan (Université Félix Houphouet Boigny), Maria Vamvouri Ruffy (CLE, UNIL), Myriam Olah (CLE, UNIL), Ute Heidmann (CLE, UNIL), José Luis Mora García (Universidad Autónoma de Madrid), Nadège Coutaz (CLE, UNIL), Loreto Núñez (CLE, UNIL), Irena Trujic (CRLC, Paris-Sorbonne) et Olivier Wicky (UNIL).

Affiche

Programme

 

Comparatisme et Interdisciplinarité / Komparatistik und Interdisziplinarität / Comparatistica e Interdisciplinarità

Troisième rencontre du programme doctoral suisse en littérature générale et comparée de la CRUS, co-organisée par Prof. Ute Heidmann (CLE, UNIL) et Prof. Oliver Lubrich (Université de Berne), du 1er au 3 novembre 2013 à Münchenwiler. Avec la participation des professeurs et docteurs Arnd Beise (Université de Fribourg), Ute Heidmann (CLE, UNIL), Oliver Lubrich (Université de Berne), Alain Montandon (Université Blaise Pascal-Clermont-Ferrand), Raoul Schrott (Universität Innsbruck), Loreto Núñez (CLE, UNIL), Nicola Gess (Université de Bâle) et Markus Winkler (Université de Genève) et des doctorants Olivier Knechciak (CLE, UNIL), Viola Marchi (Université de Berne), Tea Jankovic (Université de Fribourg), Sonsoles Aramburu (Université de Fribourg), Fermin Suter (Université de Berne), Myriam Olah (CLE, UNIL), Agnes Hoffmann (Université de Bâle), Nadège Coutaz (CLE, UNIL), Joëlle Légeret (CLE, UNIL), Sarah Bärtschi (Université de Berne), Ryan Kopaitich (Université de Berne), Marieke Frenkel (CLE, UNIL) et Mira Shah (Université de Berne).

Programme

 

Les Classiques aux Amériques. Réécritures des classiques grecs et latins sur le continent américain et dans les Caraïbes

Colloque international organisé par le Centre de recherche en Littérature comparée (CRLC) de l'Université Paris IV-Sorbonne, avec le partenariat du Centre de recherche en Langues et littératures européennes comparées (CLE, UNIL), du 10 au 12 octobre 2013 à l'Université Paris-Sorbonne.

Argumentaire du colloque

Si l’usage de l’intertextualité classique a été abondamment travaillé et commenté du côté européen, le « Nouveau Monde » n’a pour le moment bénéficié que d’études ponctuelles. Le travail intertextuel d’auteurs comme Edgar Allan Poe ou Jorge Luis Borges a bien sûr fait l’objet de multiples analyses; par ailleurs, plusieurs projets de recherches ont ciblé l’une ou l’autre des littératures nationales ou régionales du continent américain, comblant parfois des points aveugles de l’histoire littéraire. Cependant, il nous semble important de poser désormais les jalons d’une réflexion plus globale sur les réécritures des classiques grecs et latins en Amérique du Nord et du Sud. La période retenue est volontairement large, permettant de s’intéresser aussi bien à certaines des œuvres fondatrices des différentes littératures nationales qu’à l’extrême contemporain. Il s’agira de travailler sur l’ensemble du continent américain et des Caraïbes afin de mieux cerner les correspondances et les divergences qu’il peut y avoir dans le traitement de l’intertextualité classique au sein de contextes linguistiques et historiques parfois très différents, mais tous liés par la trace des colonisations et des langues européennes.

Quels sont les auteurs dont les œuvres sont le plus souvent réécrites ? Quels sont les éléments repris et pourquoi ? Comment fonctionne la reprise et qu’apporte-t-elle ? Comment les auteurs reconfigurent-ils les oeuvres qu’ils reprennent pour les adapter au public américain et/ou à une modernité littéraire ? Quelles particularités se dégagent-elles en fonction de chaque contexte culturel ? À l’inverse, peut-on établir des constantes sur l’usage de l’intertextualité classique dans le cadre du continent américain ? C’est à ce type de questions – la liste n’est bien entendu pas exhaustive – que ce colloque, ouvert aux doctorants comme aux chercheurs confirmés, se propose de réfléchir.

Avec la participation de Kerry-Jane Wallart (Paris-Sorbonne), Malik Noël-Ferdinand (Université Antilles-Guyane), Elsa Lorphelin (Paris-Sorbonne), Emanuela Cacchioli (Université de Gênes), Cécile Chapon (Paris-Sorbonne), Amel Zaidi (Paris-Sorbonne), Andrew Laird (Warwick University), Francisco Garcia Jurado (Universidad Complutense de Madrid), Nadège Coutaz (CLE, UNIL), Fabyola Rebbeka del Aguila Guillouët (Université de Paris 8 Vincennes-Saint-Denis), Loreto Núñez (CLE, UNIL), Roberto Salazar Morales (ENS Paris), Gregorio Rodriguez Herrera (Universidad de Las Palmas de Gran Canaria), Rosa Andujar (University College London), Juan Esteban Constain (Bogotà), David Lupher (Whitman College), Haijo Westra (Université de Calgary), Irena Trujic (CRLC, Paris-Sorbonne), Delphine Rumeau (Université Toulouse II-Le Mirail), Pierre Lagayette (Paris-Sorbonne), Claire Paulian (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis), Vivien Bessières (Université Toulouse II-Le Mirail), Boris Petrovic (Paris-Sorbonne).

Programme

 

Le comparatisme comme approche critique

XXe Congrès de l'International Comparative Literature Association (ICLA), du 18 au 24 juillet 2013 à l'Université de Paris-Sorbonne. Le Centre de recherche en Langues et littératures européennes comparées, co-organisateur du Congrès, a présenté un panel intitulé « Enjeux méthodologiques et champs d'application d'une comparaison différentielle », dirigé par Ute Heidmann, avec les contributions de: M. Barbosa (Universidade Federal do Rio Grande do Norte), N. Coutaz (CLE, UNIL), S. André (Université de la Polynésie française), A. D. Curtius (University of Iowa), J. L. de Souza Junior (Universidade Federal de Ouro Preto), M. Olah (CLE, UNIL), L. Núñez (CLE, UNIL), T. Abreu (Universidade Federal do Rio Grande do Norte), D. Mantcheva (Université de Sofia), G. Tcholakova (Université de Plovdiv) et J. Grassin (Université de Limoges).

Argumentaire du panel

A notre époque menacée par l'emprise d'un langage unique, il est bon de se rappeler que nous possédons un puissant antidote contre ce danger: l'écriture littéraire. Elle procède par différenciation, comme c'est aussi par différenciation que se sont formées les langues et les cultures du monde. Le provençal, l'espagnol, le catalan, le toscan, l'italien, le français étaient autant de façons pour ces langues de se différencier du latin. Pour explorer ce processus de différenciation et sa fonction d’antidote contre le langage unique et la pensée unique, je (Ute Heidmann) me suis attachée à élaborer une méthode d’analyse qui se fonde, elle aussi, sur l’action de différencier et qui recourt à la comparaison avec l’objectif de différencier les créations littéraires. Je montrerai, par l’exemple des contes, qu’une telle analyse comparative et différentielle des créations littéraires permet de découvrir que l’écriture littéraire est fondamentalement dialogique et qu’elle tire sa capacité de créer des effets de sens différents et nouvellement pertinents de son dialogue constitutif avec d’autres créations, d’autres langues et d’autres cultures. S’il est vrai que l’écriture littéraire relève d’un dialogisme fondamentalement plurilingue et interculturel et s’il est vrai qu’elle nous offre un puissant antidote contre les dangers de l’Unique et du Même, les études littéraires en reçoivent une nouvelle pertinence et un nouvel attrait, parce qu’elles peuvent nous apprendre quelque chose de fondamental pour notre avenir. Edouard Glissant le résume dans cette formule: « La différence, ce n’est pas ce qui nous sépare. C’est la particule élémentaire de toute relation. C’est par la différence que fonctionne ce que j’appelle la Relation avec un grand R ».

Programme

Brochure du congrès

TOP ^

2012

Le dialogue interculturel et intertextuel des contes

Colloque international organisé par le Centre de recherche en Langues et littératures européennes comparées (CLE), les 15 et 16 mai 2012 à l'Université de Lausanne. Avec la participation de: Ute Heidmann (CLE, UNIL), Anne Defrance (Université de Bordeaux 3), Jean Mainil (Université de Gand), Nathalie Prince (Université du Maine), Márcio Venicio Barbosa (Universidade Federal do Rio Grande Do Norte), Pascale Auraix-Jonchière (Université Blaise Pascal) et Veronica Bonanni (CLE, UNIL).

Affiche

Programme

 

Le potentiel de la recherche comparatiste

Premier colloque organisé par Prof. Ute Heidmann (CLE, UNIL) et Prof. Jens Herlth (Université de Fribourg) dans le cadre du Programme doctoral suisse de littérature générale et comparée de la CRUS, du 25 au 27 octobre 2012 à l'Université de Fribourg. 

Argumentaire du colloque

La  Suisse avec ses quatre langues nationales, son paysage universitaire diversifié et son ouverture au dialogue avec d’autres langues, littératures et cultures paraît un lieu idéal et stimulant pour de jeunes chercheurs et chercheuses comparatistes. Afin de rendre fécondes cette diversité et cette ouverture et de faire interagir les différentes cultures littéraires et scientifiques, nous avons besoin de rencontres et d’échanges. C’est la raison pour laquelle les enseignant-e-s de plusieurs universités suisses ont pris l’initiative de créer un espace de rencontre susceptible de constituer un cadre de référence stimulant pour les thèses de doctorat en cours dans le domaine comparatiste. Les doctorant-e-s pourront y échanger les uns avec les autres ainsi qu’avec les conseillers et conseillères scientifiques représentant différentes approches et traditions critiques; ils y trouveront l’occasion de mener des débats théoriques, mais aussi de discuter de questions tout à fait pratiques. Ce programme doctoral a pour objectif de créer un réseau et  de permettre aux doctorant-e-s d’établir des contacts avec des comparatistes renommé-e-s suisses et internationaux. Ce programme doctoral suisse ne se substitue pas aux séminaires doctoraux proposés dans les universités des participants, mais doit permettre d’élargir les perspectives et de découvrir de nouveaux contextes langagiers, méthodologiques, disciplinaires et institutionnels.
Pour notre première rencontre, nous avons prévu une conférence plénière, une série de courts exposés qui permettront aux doctorant-e-s de se familiariser avec les approches et domaines derecherche et d’enseignement des conseillers et conseillères scientifiques du programme et de présenter leurs propres projets. La conférence plénière lancera la discussion sur les questions théoriques et les bases méthodologiques du travail comparatiste. Les questions suivantes seront au centre du débat: Existe-t-il une façon spécifiquement comparatiste d’aborder les textes littéraires et d’autres productions culturelles? Quelles sont les compétences spécifiques des comparatistes? Quelles sont les exigences que le travail et l’approche comparatiste pose aux chercheurs et chercheuses? Comment réussir à rendre justice à la fois à  la particularité des textes et des contextes langagiers, médiatiques, culturels et historiques et à l’exigence d’une vue d’ensemble qui les mette en relation par la comparaison? Existe-il un potentiel spécifique de l’analyse comparatiste pour déconstruire les hiérarchies idéologiques, disciplinaires et autres? Et finalement: comment se situent les travaux comparatistes par rapport à d’autres disciplines des sciences littéraires et culturelles? Outre ces questions fondamentales, chaque participant actif aura l’occasion de présenter son projet aux autres doctorant-e-s et aux conseillers et conseillères scientifiques.

Programme

Abstracts

TOP ^

2011

Littérature hongroise, un dialogue européen en langue "originale"

Journée d'étude organisée par Myriam Olah (CLE, UNIL), le 7 novembre 2011 à l'Université de Lausanne.

 

Ecrire sur l'enfance, (r)écrire pour l'enfance

Colloque international organisé par le Centre de recherche en Langues et littératures européennes comparées (CLE), les 29 et 30 septembre 2011 à l'Université de Lausanne. Avec la participation de: Ute Heidmann (CLE, UNIL), Veronica Bonanni (Bologna/UNIL), Maria Victoria Sotomayor (UAM, Madrid), Jean-Michel Adam (CLE, UNIL), Véronique Gely (CRLC, Paris IV-Sorbonne), Sophie Klimis (FUSL, Bruxelles), Nadège Coutaz (CLE, UNIL), Christine Le Quellec Cottier (UNIL), Sylvestre Pidoux (UNIL), Myriam Olah (CLE, UNIL) et Olivier Knechciak (CLE, UNIL).

Argumentaire du colloque

Ce colloque international propose d’explorer les façons d’écrire sur l’enfance dans différentes langues et cultures. Comment les écrivains construisent-ils l’enfance? Quelle est la part de la langue, du choix générique, des modalités de la mise en texte, en livre, en image et en traduction dans cette construction? Dans cette optique, le colloque explore aussi la question de la récriture des grandes œuvres littéraires et des mythes grecs pour jeunes lecteurs. Il examine la façon des écrivains de récrire et de modifier leurs propres œuvres pour de jeunes lecteurs. Le colloque nous mettra en compagnie de Pinocchio, de Don Quichotte, d’Antigone et d’autres mythes et enfants terribles revisités... Parmi les écrivains nous rencontrerons Collodi et Cervantès, mais aussi Sophocle, Platon, William Blake, Sándor Weöres, Blaise Cendrars et d’autres encore...

Affiche

Programme

 

La Mythologie à l'usage des enfants. Mythologie, pédagogie et littérature, de l'Antiquité à nos jours

Colloque international co-organisé par le Centre de Recherche en Littérature comparée (CRLC) de la Sorbonne et le Centre de recherche en Langues et littératures européennes comparées (CLE) de l'Université de Lausanne, du 31 mars au 2 avril 2011 à l'Université de Paris-Sorbonne. Avec la participation de: Véronique Gely (CRLC, Paris IV-Sorbonne), Pierre Brunel (Université de Paris-Sorbonne, Institut Universitaire de France), Claude Calame (EHESS), Sophie Klimis (Facultés Universitaires Saint-Louis, Bruxelles), Charles Delattre (Université Paris-Ouest Nanterre-La Défense), Sylvie Franchet d'Esperey (Université de Paris-Sorbonne), Christophe Brechet (Université Paris-Ouest Nanterre-La Défense), Alain Billaut (Université de Paris-Sorbonne), Jacqueline Cerquiglini-Toulet (Université de Paris-Sorbonne, Institut Universitaire de France), Jean-Pierre Bordier (Université Paris-Ouest Nanterre-La Défense), Brigitte Koyama-Richard (Université Musashi, Tokyo), Daniel Menager (Université Paris-Ouest Nanterre-La Défense), Jean-Pierre Van Elslande (Université de Neuchâtel), Marie-Pierre Harder (Université Paris-Ouest Nanterre-La Défense, DAAD), Hélène Casanova-Robin (Université de Paris-Sorbonne), Ute Heidmann (CLE, UNIL), Françoise Gevrey (Université de Reims), José-Manuel Losada Goya (Universidad Complutense de Madrid), Claire Gallien (Université Paris Diderot), Nadège Coutaz (CLE, UNIL), Linda Simonis (Université de Bochum), Mathilde Levêque (Université de Paris 13-Nord), Isabelle Pantin (ENS), Anne Besson (Université d'Artois), Annette Simonis (Université de Giessen), Virginie Leroux (Université de Reims, Institut Universitaire de France), Maria Vamvouri Ruffy (CLE, UNIL), Elsa Caron (Université de Paris-Sorbonne) et Lydie Laroque (Université de Paris Ouest-IUFM de Versailles).

Programme

 

TOP ^

2010

Mythes, littératures, cultures. Quelles méthodes pour comparer les (re)configurations des mythes gréco-romains?

Colloque international organisé par le Centre de recherche en Langues et littératures européennes comparées (CLE), les 29 et 30 avril 2010 à l'Université de Lausanne. Avec la participation de: Martine Hennard Dutheil (UNIL), Ute Heidmann (CLE, UNIL), Maria Vamvouri Ruffy (CLE, UNIL), Claude Calame (EHESS), Dimitrios Kargiotis (University of Ioannina), Benoît Turquety (UNIL), Nadège Coutaz (CLE, UNIL), Luis Miguel Pino Campos (Universidad La Laguna), Sophie Klimis (Facultés Universitaires de Saint-Louis, Bruxelles), Myriam Watthée-Delmotte (UCL), Sylviane Dupuis (écrivain), Jacqueline Fabre-Serris (Université Lille 3) et Seth Schein (Columbia University).

Argumentaire du colloque

Partant de l'idée que les récits mythiques sont configurés et reconfigurés depuis l'Antiquité dans des pratiques discursives, des genres et des médias différents, ce colloque se propose d'explorer les méthodes permettant d'analyser et de comparer ces (re)configurations. La réflexion épistémologique et méthodologique sera illustrée par des exemples appartenant à des langues, des cultures et des types de discours différents. Quelles méthodes pour comprendre comment ces (re)configurations peuvent donner un nouveau sens aux cultures dont elles émanent? Ce colloque réunit des antiquisants, des comparatistes et des philosophes qui ont déjà travaillé sur ces questions pour une mise en commun interdisciplinaire que la complexité du phénomène "mythe" exige.

Programme

 

Traduction, adaptation, falsification

Journée d'étude internationale organisée par le Centre de recherche en Langues et littératures européennes comparées (CLE) et la section des langues et civilisations slaves de l'UNIL, le 15 décembre 2010 à l'Université de Lausanne. Avec la participation de: Anastasia de la Fortelle (UNIL), Ute Heidmann (CLE, UNIL), Anne Coldefy (Paris IV-Sorbonne), Martine Hennard Dutheil (UNIL), Arnaud Nicod (UNIL), Alexandre Stroev (Paris 3-Sorbonne Nouvelle), Anna Isanina (Université de St-Pétersbourg), Olivier Knechciak (CLE, UNIL) et Andrei Dobrytsin (UNIL).

Programme

 

Emile Benveniste. Ecrits sur la poésie et manuscrits de linguistique générale

Journée d'étude organisée par le Centre de recherche en Langues et littératures européennes comparées (CLE), le Centre de linguistique et des sciences du langage (CLSL) et l'unité de linguistique française de la section de français de l'Université de Lausanne, les 5 et 6 novembre 2010 à l'Université de Lausanne.

Argumentaire des journées

Les développements de la recherche sur les manuscrits enfin répertoriés et accessibles à la BN d’Emile Benveniste permettent de jeter un regard neuf sur l’œuvre d’un des plus grands linguistes français. Le but de cette journée d’études réunissant les spécialistes les plus avancés dans le travail sur les manuscrits des Problèmes de linguistique générale (Irène Fenoglio et Emilie Brunet) et sur les manuscrits sur la poésie (Gérard Dessons et Chloé Laplantine) a pour but de faire connaître en Suisse des recherches encore confidentielles, mais d’une importance considérable du point de vue de l’histoire de la linguistique moderne.La première demi-journée sera centrée sur la génétique textuelle appliquée aux manuscrits scientifiques et en l’occurrence des Problèmes de linguistique générale; approche développée actuellement au sein de l’ITEM par une équipe que dirige Irène Fenoglio et dont font partie Emilie Brunet (documentaliste en charge du catalogage du fonds Benveniste de la BNF) et Rudolf Mahrer et à laquelle collabore Jean-Michel Adam.
La seconde demi-journée complètera l’approche génétique par le regard de la poétique développée dans le sillage de l’œuvre d’Henri Meschonnic par Gérard Dessons et Chloé Laplantine, l’un et l’autre familiers des manuscrits encore inconnus de Benveniste sur Baudelaire et sur la poésie.

Affiche

Programme

 

Don Quichotte en jupons et les contes des XVIIe et XVIIIe siècles

Journée d'étude internationale organisée par le Centre de recherche en Langues et littératures européennes comparées (CLE) avec les Professeurs Jean Mainil (Bruxelles) et Jean-Paul Sermain (Paris III-Sorbonne Nouvelle), le 18 octobre 2010 à l'Université de Lausanne.

Programme

 

TOP ^

2009

From Fata to Fairies: interdisciplinary perspectives from Antiquity to the present day / Des Parques à la fée Carabosse: regards croisés de l'Antiquité jusqu'à nos jours

Colloque international co-organisé par le Centre de recherche en Langues et littératures européennes comparées (CLE) et le département des Sciences de l'Antiquité de l'Université de Fribourg, avec le soutien de la Conférence universitaire de la Suisse occidentale (CUSO), les 7 et 8 octobre 2009 à l'Université de Lausanne. Avec la participation de: Martine Hennard Dutheil (UNIL), Véronique Dasen (Université de Fribourg), organisatrices et de Donald Haase (Wayne State University), Elizabeth Wanning Harries (Smith College), Olivier Knechciak (CLE, UNIL), Ute Heidmann (CLE, UNIL), Ashley Riggs (ETI, Université de Genève), Noémie Chardonnens (UNIL), Magali Monnier (UNIL), Cyrille François (UNIL), Eléonore Maystre (Universités de Genève et Fribourg), Valérie Cossy (UNIL), Cathie Spieser (Université de Fribourg), Constance Frank (Université de Lyon), Philippe Lefebvre (Université de Fribourg), Vincianne Pierenne-Delforge et Gabriella Pironti (F.R.S.-FNRS, Université de Liège et Università Federico II de Naples), Danièle Van Mal Maeder (UNIL), Jean-Claude Mühlethaler (UNIL), Sylvie Ballestra-Puech (Université de Nice-Sophia Antipolis), Philippe Kaenel (UNIL), Michel Viegnes (Université de Fribourg), Anita Petrovski (Université de Fribourg) et Marta Caraion (UNIL).

Programme

 

La littérature néerlandaise dans son contexte européen: stratégies de traduction, poétiques comparées

Journée d'étude internationale organisée par Marieke Frenkel, doctorante au Centre de recherche en Langues et littératures européennes comparées (CLE), le 20 mai 2009 à l'Université de Lausanne. Avec la participation de: Philippe Noble (traducteur français de Cees Nooteboom), Désirée Schyns (département de traductologie de la Haute Ecole de Gand) et Stéphanie Vanasten (UCL).

Programme

TOP ^

2008

Traductions littéraires et transferts culturels 2

Colloque de relève co-organisé par le Centre de recherche en Langues et littératures européennes comparées (CLE), la Formation doctorale interdisciplinaire, le Centre de Traduction littéraire et les Etudes genres de la section d'anglais de l'UNIL, les 20 et 21 novembre 2008 à l'Université de Lausanne. Avec la participation de: Valérie Cossy (UNIL), Julien Pingoud (UNIL), Anne-Laure Pella (UNIL), Olivier Knechciak (CLE, UNIL), Christa Schuenke (Berlin), Hans-Jürgen Lüsebrink (Universität Saarbrücken), Ute Heidmann (CLE, UNIL), Irène Weber-Henking (CTL, UNIL), Florence Pasche Guignard (UNIL), Nicola Pozza (UNIL), Laura Facini (UNIL & Université de Vérone), Arno Renken (UNIL), Cyrille François (UNIL), Marieke Frenkel (UNIL) et Alexis Tautou (UNIL & Université de Tours).

Argumentaire du colloque

Ce colloque de relève pour doctorants et post-doctorants souhaite engager une réflexion interdisciplinaire autour de la traduction et, à partir de cette pratique, sur les phénomènes afférents désignés chez M. Werner comme "transferts culturels": "Le terme de transfert implique le déplacement matériel d'un objet dans l'espace [...] C'est la mise en relation de deux systèmes autonomes et asymétriques qu'implique la notion de transfert culturel. Les besoins spécifiques du système d'accueil opèrent une sélection: ils refoulent des idées, des textes et des objets qui demeurent désormais dans un espace où ils restent éventuellement disponibles pour de nouvelles conjonctures." (M. Espagne & M. Werner, Transferts. Les relations interculturelles dans l'espace franco-allemand, Paris, Editions Recherche sur les Civilisations, 1988, p. 5). Que se passe-t-il quand un texte littéraire est transposé d'un espace (national, linguistique, politique, académique) à un autre? Il s'agit de s'interroger sur les processus herméneutiques et formels mais aussi sur les enjeux socio-culturels des traductions, leurs effets dans le champ littéraire et leurs impacts à l'ère de la globalisation. Diverses entrées sont proposées:

  • La traduction comme pratique: questions de traductologie; herméneutique de la traduction
  • La traduction comme échange (inégal) entre les nations; enjeux culturels des traductions; constitution de corpus transnationaux; mondialisation de la littérature
  • L'import/export de motifs, thèmes, styles et écoles littéraires; études de cas (Nietzsche en France, etc.)
  • Editions critiques et traductions
  • Traduction et intertextualité/Traduction et intermédialité
  • Les débats historiques sur la traduction; les polémiques autour des traductions; la comparaison des traductions
  • Les logiques éditoriales de la traduction; effets de mode; structuration par les collections
  • Portraits et statut des traducteurs; les traducteurs-écrivains
  • Traduire un plus grand que soi: la traduction comme ressource symbolique

Programme

TOP ^

2007

Paradigmes pour un dialogue européen et interdisciplinaire. Comparer, traduire, argumenter

Colloque international organisé par le Centre de recherche en Langues et littératures européennes comparées (CLE), en collaboration avec l'Institut européen (IEUG) de l'Université de Genève et l'Ecole de Traduction et d'Interprétation (ETI) de l'Université de Genève, les 4 et 5 octobre 2007 à la Fondation Jean Monnet pour l'Europe (Université de Lausanne). Avec la participation de: Dominique Arlettaz (Recteur de l'Université de Lausanne), Anne Bielmann (Doyenne de la Faculté des Lettres), Ute Heidmann (CLE, UNIL & IEUG), Henri Meschonnic (Paris VIII), Sophie Klimis (FUSL, Bruxelles), Isabelle Ost (UCL, Louvain), Jean-Michel Adam (CLE, UNIL), Hannelore Lee-Jahnke (ETI, Genève), Heinz Wismann (EHESS), Silvana Borutti (Università degli studi di Pavia), François Ost (FUSL, Bruxelles), Emmanuelle Danblon (ULB, Bruxelles) et Martine Hennard Dutheil (UNIL).

Programme

TOP ^

Partagez:
Anthropole - bureau 3173.2 - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 29 50