Elites académiques en Suisse 1910-2000 : Entre autonomie et pouvoir

Requérant principal : Félix Bühlmann ; Corequérants : André Mach et Thomas David
Equipe du projet : Thierry Rossier, Steven Piguet, Marion Beetschen, Pierre Benz
Durée du projet : 2013-2016

Lien à la page FNS

Résumé du projet

Ce projet de recherche a pour objectif de comprendre l’évolution des élites académiques suisses au 20e siècle. Tout au long de cette période, l’université moderne est devenue fortement autonome. Elle aussi a vu croître le nombre de ses étudiants et du personnel académique. Elle s’est de plus en plus spécialisée dans la recherche. Elle a également subi des pressions managériales. Elle s’est internationalisée. Enfin, elle a connu une progressive féminisation.

En nous basant sur ces constats, notre projet abordera les deux questions de recherche suivantes :

  1. Quelles sont les ressources détenues spécifiquement par les élites académiques, le processus d’acquisition de ces dernières et leur distribution au sein du champ académique ?
  2. Quelles sont les relations entre le champ académique et les autres champs (politique, économique et administratif) et de quelle manière ces relations ont-elles évolué durant le 20e siècle ?

Afin d’aborder ces deux axes de questionnement, nous avons puisé dans un échantillon historique des professeurs des Universités suisses. Construit à partir d’une base déjà existante consacrée aux élites économiques, politiques et administratives à cinq dates (1910, 1937, 1957, 1980 et 2000), nous avons collecté des données relatives à certaines propriétés pour tous les professeurs ordinaires et extraordinaires : réputation scientifique, positions institutionnelles, réseaux sociaux, expériences internationales et parcours scolaires. Dans un premier temps, cela nous permettra d’identifier l’évolution générale de ces ressources et leur distribution au sein du champ des élites académiques. Dans un second temps, nous collecterons des données plus détaillées sur trois disciplines en lien avec le pouvoir : le droit, les sciences économiques et les sciences de la vie.

Ces deux ensembles de données seront analysés grâce à une combinaison innovante de méthodes : une analyse de réseau de la participation au sein de lieux de rencontre significatifs. L’analyse de séquences sera utilisée pour examiner les carrières académiques, les connexions avec les autres champs de pouvoir que ces carrières peuvent engendrer et la variabilité du degré d’internationalisation des trajectoires académiques. Enfin, l’analyse des correspondances multiples nous permettra de comprendre la distribution des ressources et dressera une image des structures du champ académique.

Pour la première fois en Suisse, ce projet focalisé sur les élites académiques permettra de dépasser les études centrées sur une seule université ou discipline scientifique. De plus, le fait de couvrir l’ensemble du 20e siècle nous permettra de comprendre l’évolution des élites académiques sur la longue durée et d’outrepasser les limites des études focalisées sur une période restreinte. Enfin, nous serons capables de mettre en lien les élites académiques et les leaders des sphères politique, économique et administative et ainsi mieux conceptualiser le développement de ce groupe.

Suivez nous:    
Partagez:
CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 22 00
Fax +41 21 692 22 11