Présentation

L’UNIL, sous l'impulsion de Patrick Rérat (professeur de géographie et d’urbanisme)et de Bengt Kayser (médecin et directeur de l’Institut des sciences du sport) avec le soutien du Centre interdisciplinaire de durabilité, lancent l'Observatoire Universitaire du Vélo et des Mobilités Actives : l’OUVEMA. 

Les enjeux sociaux et environnementaux que nous traversons impliquent une réflexion sur la place de la mobilité dans le monde de demain.  

Comment nos sociétés modernes, aux infrastructures et aménagements façonnés par des décennies de motorisation, peuvent-elles déjouer cette dépendance et redonner une place à l’humain au sein des pratiques urbaines ? 

 

C’est autour du vélo et des mobilités actives que l’observatoire ambitionne de fédérer géographes, médecins, sociologues, environnementalistes ou encore psychologues pour questionner nos rapports au déplacement et a fortiori à notre environnement.  

 

L’OUVEMA s’articulera autour de quatre axes d’analyse où s’inscrivent des enjeux communs touchant de la psychologie sociale, des politiques publiques, du tourisme, de la transition énergétique, des imaginaires urbains, ou encore de la santé publique :  

 

  • Les pratiques et les comportements 
  • Les politiques de promotion  
  • L’environnement construit  
  • La santé  

Les mobilités dites « actives » incluent le vélo mais également la marche ou encore la trottinette. Autant de pratiques qui réintroduisent l’activité physique dans notre quotidien et rendent l’individu et l’usager·ère, acteur·rice et non plus utilisateur·rice passif·ve de sa pratique urbaine.  

 

Ce nouvel organisme, inscrit dans de la recherche fondamentale et de la recherche-action, dialoguera avec différents réseaux d’acteur·rice·s à la fois issus de la société civile romande, mais aussi d’institutions académiques européennes pionnières des recherches sur la question. Un positionnement stratégique pour l’université de Lausanne.  

 

Partagez: