Vous êtes ici: UNIL > Section d'histoire et esthétique du cinéma > Les Evénements > Colloque Histoire technologique

Colloque Histoire technologique

AFFICHE | DESCRIPTIF | PROGRAMME | ABSTRACTS
 

AFFICHE

 

Télécharger l'affiche
Techniques, machines, dispositifs Affiche en format pdf

 

TOP ^

DESCRIPTIF

TECHNIQUES, MACHINES, DISPOSITIFS : PERSPECTIVES POUR UNE NOUVELLE HISTOIRE TECHNOLOGIQUE DU CINEMA 

 

Salle Cinématographe
Cinémathèque Suisse
Casino de Montbenon

 

Organisé par Benoît Turquety et Selim Krichane
Section d'histoire et esthétique du cinéma
Université de Lausanne

 

On le sait, les champs de la production, de la diffusion, aussi bien que de la conservation des œuvres cinématographiques connaissent ces dernières années de profonds bouleversements, liés à une complète transformation des supports et des machines : le passage de l’inscription chimique sur support argentique, au codage numérique. Cette brusque évolution provoque le retour dans les discours – des publicitaires aux théoriques – des problématiques technologiques, dans un grand nombre de domaines : économie, restauration, esthétique, ontologie, épistémologie, etc. Cette configuration paraît a priori largement inédite, affectant simultanément les pratiques, qu’elles fussent industrielles, amateur ou expérimentales, et les études cinématographiques et médiatiques.
Il convient, pour la compréhension de cette conjoncture, d’en réinterroger le caractère inédit, ce qui ne peut se réaliser qu’à partir d’une étude historique redéployant la question technologique avec toute sa complexité, dans l’évolution du médium proprement dit – depuis les années 1890 – mais aussi dans l’ensemble du développement des machines de vision et d’audition, depuis la Renaissance. Cette étude concerne à la fois les « objets techniques » (au sens de G. Simondon) et les usages, l’organisation interne des machines et leurs agencements en dispositifs, ainsi que l’interrogation de leurs implications théoriques, économiques ou sociales autant qu’esthétiques ou épistémologiques. Dans cette perspective, l’histoire technique du cinéma reste largement à faire.

On se propose donc d’établir, dans le cadre de ce colloque, une réflexion sur ces problèmes à partir des axes suivants:

– Histoire des machines de vision et d’audition, cinématographiques au sens restreint (caméras, microphones, tables de montage, projecteurs et architecture des salles de cinéma, etc.) ou en un sens élargi (de la camera obscura aux dispositifs artistiques contemporains), à la fois du point de vue de leur usage et de leurs conception et éventuelle industrialisation
– Histoire des pratiques institutionnalisées ou marginales (méthodes de tournage, organisation professionnelle, habitudes des laboratoires ou des projectionnistes de cinéma ou de lanterne magique, etc.)
– Conservation et restauration des techniques cinématographiques (les collections d’appareils, les problèmes de leur valorisation)
– Problématiques d’une archéologie des techniques cinématographiques (intermédialités et circulations des modèles, etc.), et d’une épistémologie des machines de vision et d’audition (liens entre usager/spectateur, machine, spectacle), exploration des enjeux perceptifs propres à chaque dispositif.
 

 

TOP ^

PROGRAMME

JEUDI 22 NOVEMBRE 

9h15 : Accueil
9h45 : Selim Krichane, Benoît Turquety: Introduction

 

Panel 1 : machines et procédures

10h : Luca Giuliani (Cineteca del Friuli), Manlio Piva (Università di Padova)
Le corps et le regard : histoire des techniques cinématographiques de cadrage

10h30 : Jean-Baptiste Massuet (Université de Haute Bretagne Rennes 2)
Entremêler le dessin animé et la prise de vue réelle – « rotographe » et tournage à la vapeur de sodium : deux cas historiques d'une hybridation technologique

11h : Discussion et pause

11h30 : Jakob Isak Nielsen (Aarhus Universitet)
Introducing the Crane

12h : Anne-Katrin Weber (Université de Lausanne)
Pellicules filmiques et signaux électriques. Convergences techniques et épistémologiques de la télévision et du cinéma dans l’entre-deux-guerres

12h30 : Discussion

13h : Repas

 

Panel 2 : l’histoire machinée

14h : Benoît Turquety (Université de Lausanne)
De Marc Bloch à Walter Benjamin : l’émergence de la question technique et la position du cinéma

14h30 : Trond Lundemo (Stockholms Universitet)
Archaeographic Technologies

15h : Discussion et pause

15h30 : Maria Tortajada (Université de Lausanne)
L’instant quelconque en question

16h : Guy Fihman (Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis)
Sur le processus de concrétisation du cinéma

16h30 : Discussion

 

 

VENDREDI 23 NOVEMBRE 

9h30 : Accueil

 

Panel 3 : Manuels techniques, manuels d’histoire

10h : André Gaudreault (Université de Montréal)
L’histoire à venir d’un médium en train de disparaître

10h30 : Alain Boillat (Université de Lausanne)
Le paradigme de « l’image animée » dans les manuels destinés aux opérateurs et conférenciers de lanterne magique

11h : Discussion


11h30 : Laurent Le Forestier (Université de Haute Bretagne Rennes 2)
Cinéma et merveilles : imaginaire technique et détermination esthétique dans les années 1910-1920

12h : Discussion

12h30 : Repas

 

Panel 4 : Technique et société

14h : Jelena Rakin (Universität Zürich)
Techniques and Aesthetics of Applied Silent Film Color within the Historical Context ca. 1900

14h30 : Valentina Miraglia (Université de Limoges)
La Arri 35 mm : une caméra moderne expérimentale dans le feu du troisième Reich, de l’après-guerre italien…

15h : Richard Bégin (Université de Montréal) :
Cinéma et mobilité numérique. L’espace de la téléphonie cinématographique

15h30 : Discussion et pause

 

Panel 5 : mon/ton/son image

16h : Séverine Graff (Université de Lausanne) :
« Tant qu’il ne pourra pas tourner avec un taille-crayon, Rouch ne nous fichera pas la paix ! ». Collaborations entre ingénieurs et « cinéastes-vérité » autour de la caméra légère et du magnétophone synchrone (1960-1963)

16h30 : Gilles Mouëllic (Université de Haute Bretagne Rennes 2) :
Improvisation et prise de son direct : de l’évolution des techniques et de ses conséquences sur les choix de mise en scène

17h : Discussion

 

 

SAMEDI 24 NOVEMBRE 

9h30 : Accueil

 

Panel 6 : expériences et prototypes

10h : Gabriele Jutz (University of Applied Arts, Vienna)
The Cinematic Avant-Garde and Its “Mis-Use” of Existing Technology

10h30 : Joana Pimenta (Harvard University)
Outer and Inner Spaces for Spectatorship : the Video Monitor as a Cinematographic Object

11h : Annie van den Oever (Rijksuniversiteit Groningen)
From New (Optical) Technology to Art Experience

11h30 : Discussion

12h : Bilan et apéritif dînatoire

Télécharger l'affiche
Techniques, machines, dispositifs Programme en format pdf

 

TOP ^

ABSTRACTS

pdf   Colloque_TMD_Histoire_technologique_11.2012.pdf  (4883 Kb)

TOP ^


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 29 10  -  Fax  +41 21 692 29 15