Enseignants, assistants, collaborateurs scientifiques et administratifs

Tresch Anke Daniela

Coordonnées Curriculum Recherches Enseignements Publications

Axes de recherche

Politique suisse

Communication politique

Campagnes électorales

Partis politiques

Politique comparée

Votations populaires

 

Projets

Projets FNS

Determinants and effects of short-term dynamics and issue ownership
2017 - 2020
Requérant·e: Pascal Sciarini (UNIGE), Anke Tresch
Ce projet s'intéresse aux effets de la campagne électorale sur les perceptions des votants quant à la manière dont les partis s'occupent des enjeux politiques, et à l'impact de ces perceptions sur la stabilité et le changement des préférences partisanes au cours de la campagne électorale.
La littérature sur la "propriété de l'enjeu" ("issue ownership") s'intéresse aux associations que font les votants entre des enjeux politiques spécifiques et les partis politiques. Dans un premier temps, la recherche s'est concentrée sur le côté de l'offre électorale, c'est-à-dire sur la stratégie des partis consistant à mettre l'accent sur les enjeux sur lesquels ils ont une forte réputation de compétence, afin d'attirer les voix des électeurs et électrices. Plus récemment, la recherche s'est tournée vers l'impact des perceptions des votants quant à la manière dont les partis s'occupent des enjeux sur leur comportement électoral. Elle a également mis l'accent sur le caractère dynamique de ces perceptions individuelles. Cependant, on sait encore assez peu sur la manière dont ces perceptions se forment au cours d'une campagne électorale et comment et dans quelle mesure elles influencent le vote.

L'objectif de ce projet est d'étudier les déterminants et les effets de la dynamique du "issue ownership" dans le contexte des élections fédérales de 2015. Notre hypothèse générale est double. Premièrement, nous postulons que les perceptions des citoyens relatives à la saillance des enjeux politiques et à la manière dont les partis s'occupent de ces enjeux varient au cours de la campagne électorale en fonction des activités des partis et de l'attention que les médias accordent à ces enjeux. Deuxièmement, nous faisons l'hypothèse que ces variations en termes de perceptions influencent à leur tour la stabilité et le changement des intentions de vote.

Party strategies and the dynamics of electoral competition in multiparty democracies
2014 - 2018  (48  mois)
Requérant·e: Anke Tresch
Ce projet vise à expliquer les choix de campagne électorale des partis politiques. Le projet postule que les partis politiques se font concurrence sur quatre dimensions connexes de la compétition électorale : les enjeux qui dominent la campagne électorale et qui attirent l'attention du public, les positions politiques qui obtiennent le soutien de l'électorat, les cadres qui définissent les enjeux ainsi que les images des partis qui influencent les perceptions du public quant à la compétence et à l'engagement des partis. Les recherches antérieures ont analysé chaque aspect séparément, mais elles n'ont pas réussi à analyser les liens entre ces quatre dimensions. Il s'agit là d'une lacune majeure : en se concentrant sur certaines dimensions de la compétition électorale, les études antérieures ont négligé le fait que a) tous les partis n'insistent pas sur chaque dimension dans la même mesure et b) que les partis ne choisissent pas nécessairement les mêmes stratégies lorsqu'ils sont confrontés à un enjeu donné. Alors que certains partis pourraient modifier leurs positions politiques, d'autres pourraient tenter de recadrer le débat d'une manière plus favorable ou de détourner l'attention sur les images des partis. Par conséquent, un défi majeur pour ce projet est de développer un cadre théorique unifié qui offre une vue plus complète des stratégies de campagne des partis, et de l'interaction dynamique entre elles. Empiriquement, le projet étudie les stratégies de campagne des partis et leur interaction dynamique dans une perspective comparative (Suisse, Pays-Bas et Allemagne). Dans chaque pays, l'analyse se concentre sur les deux dernières élections nationales et sur tous les partis représentés au Parlement. Pour offrir un examen complet et convaincant des stratégies de campagne des partis, le projet test ses attentes théoriques en utilisant une variété de sources de données et de techniques méthodologiques différentes.

Autres projets

Une analyse du cadrage du discours en ligne sur les combattants terroristes étrangers de retour au pays et leurs familles
2020 - 2021  (12  mois)
Organisme subventionnaire: Programme Collaborative Research on Science and Society (CROSS)  (Suisse)
Requérant·e: Karl Aberer (EPFL), Anke Tresch (UNIL)
Le retour des combattants étrangers et de leurs familles étant régulièrement rapporté dans de nombreux pays européens, des débats publics connexes ont lieu au niveau international, tant dans les médias traditionnels que dans les réseaux sociaux. En combinant l'expertise en science des données et en sciences sociales, nous visons à identifier les acteurs importants qui diffusent et contestent les principaux cadrages et lignes argumentatives, liés au retour des combattants étrangers.

 

Collaborations

Interuniversitaires

Département de Science Politique et Relations Internationales (UNIGE)
Projets et publications en commun
Suisse
Contact : Pascal Sciarini, Nathalie Giger

Media, Movement & Politics Research Group - M2P (University of Antwerp)
Publications et co-éditions en commun.
Séminaires et workshops communs.
Participation à des jurys de thèse.
Belgique


Retour

Suivez nous:  
Partagez: