Enseignants, assistants, collaborateurs scientifiques et administratifs

Baranzini Roberto

Coordonnées Curriculum Recherches Enseignements Publications

Axes de recherche

Histoire de la pensée économique
L'"École de Lausanne", avec une attention particulière à la théorie monétaire et à la théorie des crises de L. Walras

Les métaphores dans la pensée économique, notamment celle de la "main invisible"

Naissance de l'économie sociale



Philosophie économique
Ontologie et épistémologie de l'économie, avec une attention particulière à Walras et Pareto et à la théorie de l'équilibre économique général

Coordination des choix individuels

Les nouvelles pratiques de l'économie sociale et solidaire

Philosophie politique
Théorie de la justice

Contrat social

Histoire des idées
Collaboration à la mise en valeur du Fonds Walras et du Fonds Pareto et des bibliothèques respectives

 

Projets

Projets FNS

La caractérisation métaphorique de l'équilibre, des crises et des cycles économiques
2017 - 2020
Requérant·e: Roberto Baranzini
Autres collaborateurs-trices: Harro Maas, Daniele Besomi, Justine Loulergue, Marius Küster
« All businesses fluctuate. The wise man swings on the pendulum of trade; the fool knocks his head against it. » (Anon, 1894)

Les métaphores, tout comme les autres figures de rhétoriques, témoignent d'une attention qui va au-delà de l'ornement stylistique : elles sont des moyens de penser les objets. Les métaphores sont des outils de recherche en ce qu'elles aident le théoricien à comprendre son objet (la crise, dans ce cas) par les propriétés d'autres objets, qui sont mieux connus. Parfois, les métaphores permettent de mettre en lumière certaines hypothèses cachées, ou des points de vue qui ne sont pas explicites dans les modèles qui étudient la conjoncture.

Ce projet de recherche vise à explorer comment l'utilisation des métaphores a marqué la nature et le développement des théories des crises, vers la fin du XIXe siècle, au moment de la naissance de l'économie moderne. Les métaphores ont commencé à évoluer en concepts et en théories des cycles économiques en même temps que les théories de l'équilibre commençaient à être formulées en termes modernes. Le but de ce projet de recherche est de mieux saisir les notions d'équilibres et de crises, ainsi que leurs relations. Ce faisant, le projet entend également contribuer aux débats publics et professionnels actuels sur les crises, un sujet qui se présente bien souvent sous forme technique, mais dont les ressorts essentiels tiennent à des images déjà utilisées il y a plus d'un siècle : les problèmes économiques fondamentaux seraient-ils restés les mêmes ?

Publications des oeuvres économiques complètes de Sismonde
2014 - 2015  (24  mois)
Requérant·e: Bridel Pascal, Baranzini Roberto
Autres collaborateurs-trices: Dal Degan, Francesca ; Eyguesier Nicolas
Avec de Saussure, Walras, Pareto, Piaget et quelques autres, Sismondi appartient à la toute petite élite de penseurs qui ont mis la Suisse sur la carte des sciences humaines. Ce produit des Lumières, héritier de l'approche smithienne, est l'un des tout premiers utilisateurs de la méthode mathématique en économie, mais aussi et surtout, et beaucoup plus que Ricardo, Say et Malthus, l'un des défenseurs les plus cohérents d'une économie politique articulant d'une manière rationnelle ce que Sen appelle aujourd'hui economics as engineering et economics as ethics, d'une économie politique comme science sociale. En effet, avec Malthus, Ricardo et Say, Sismondi est l'un des quatre grands de la seconde génération des économistes classiques du début du XIXe siècle. Ses débats avec Ricardo et Say sur l'équilibre macroéconomique et ses plaidoyers en faveur d'une théorie économique non exclusivement abstraite et déductive en font l'un des partisans les plus convaincants d'une coordination interdisciplinaire étroite entre les 'siamois' smithiens que sont la théorie de la richesse sociale et la théorie des 'sentiments moraux' (moral sentiments). Pour Sismondi, l'économie politique n'est qu'une partie, certes importante, mais une partie seulement des sciences sociales. Plan de l'édition complète :

I. Tableau de l'agriculture toscane et autres écrits (été 2015)

II. De la Richesse commerciale (paru juin 2012) XLV + 389 p.

III. Écrits d'économie politique 1798-1815 (paru juin 2012) 450 p.

IV. Écrits d'économie politique 1816-1842 (été 2013)

V. Nouveaux Principes d'économie politique (été 2013)

VI. Études sur les sciences sociales (été 2014)

 

Collaborations

Interuniversitaires

Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, CES
Co-tutelle de la thèse de Mme Justine Loulergue

Sujet: Les métaphores de l'équilibre dans la littérature économique francophone et anglophone de la fin du XIXème siècle
France
Contact : Annie Cot


Retour

Suivez nous:  
Partagez: