Enseignants, assistants, collaborateurs scientifiques et administratifs

Lépinard Eléonore

Coordonnées Curriculum Recherches Enseignements Publications

Axes de recherche

Intersectionalité et mouvements féministes
Je m'intéresse aux reconfigurations des mouvements féministes générées par les enjeux relatifs à l'intersectionalité. J'analyse en particulier comment les débats et les critiques élaborées au nom de l'intersectionalité façonnent la dynamique des mouvements sociaux et des organisations de femmes. J'étudie également la façon dont ces organisations tentent ou non de mettre en place des politiques intersectionnelles et inclusives et les moyens qu'elles élaborent pour tenter d'y parvenir.

Les quotas de genre en France et dans une perspective comparée
A la suite de mes recherches sur la genèse, la légitimation et l'application des lois sur la parité en France, je m'intéresse d'une part à la diffusion des quotas dans d'autres sphères que la politique (conseils d'administration des entreprises, fonction publique), et d'autre part, en collaboration avec la Pr. Ruth Rubio-Marin (EUI, Florence, Italie) aux divergences et convergences dans les processus d'adoption des quotas dans les pays européens. Cette recherche a pris forme dans le cadre du projet Gender Quotas Blog et a donné lieu à la publication Transforming Gender Citizenship. The Irresistible Rise of Gender Quotas in Europe, publié en 2018 à Cambridge University Press.

Inégalités genrée et globalisation chez les professionnels du droit
Voir sous l'onglet "projet" le projet FNS "Gendered globalization of the legal professions".

 

Projets

Projets FNS

100017-156390/1 - Gendered Globalization
En Europe et en Amérique du Nord la profession d'avocat est affectée par deux profonds changements : sa globalisation et sa féminisation. La recherche financée par le FNS et menée par Eléonore Lépinard (ISS, UNIL), Nicky LeFeuvre (ISS, UNIL), Grégoire Mallard (IHEID), et Isabel Boni-LeGoff (CEG-ISS, UNIL) vise précisément à analyser les effets de la globalisation sur les trajectoires professionnelles des jeunes avocat-e-s dans trois contextes nationaux (Allemagne, Suisse, France)
En s'intéressant aux conséquences des processus de globalisation sur les inégalités de genre au sein d'une activité qui se féminise de plus en plus, la recherche adopte une démarche comparative entre trois pays présentant des configurations différentes de la profession d'avocat : la France a plus de grands cabinets que l'Allemagne et la Suisse, même si la pratique individuelle du métier y est aussi développée. En outre, alors que la profession d'avocat est fortement féminisée en Allemagne et en France, cela est nettement moins le cas en Suisse, une exception qu'il s'agira d'expliquer. L'enquête se focalise sur les jeunes générations, de manière à cerner au mieux la façon dont les conditions d'exercice du métier et les processus de globalisation influencent les choix que les avocat-e-s effectuent durant les dix premières années de leur carrière.

Le projet comporte deux volets. Dans une première phase, une enquête quantitative sera réalisée auprès d'un échantillon représentatif d'avocat-e-s inscrit-e-s aux barreaux de Paris, Francfort, Genève et Zurich. Dans une deuxième phase, des entretiens semi-directifs seront réalisés auprès de jeunes avocat-e-s, afin de compléter les analyses élaborées à partir des données quantitatives. Ces résultats pourront être comparés aux conclusions d'une étude longitudinale réalisée par l'American Bar Foundation auprès des jeunes diplômé-e-s des facultés de droit inscrit-e-s au barreau de New York et Washington.

Autres projets

Les quotas de genre dans une perspective comparée
Organisme subventionnaire: European University Institute / Jean Monnet LifeLong Learning Program
Requérant·e: Eléonore Lépinard et Ruth Rubio-Marin
Gender quotas are part of a global trend to improve women's representation in decision-making bodies. In the past decade they have often been extended in terms of the numbers to be reached (40 or 50% instead of 30%), and in terms of the social field they should apply to (from politics to the economy to the administration). The aim of the project is to assess and analyse this global trend in the European context, comparing the adoption (or resistance to) gender quotas in 13 European countries in the fields of electoral politics, corporate boards and public bodies.
This project investigates legal struggles and political mobilization around gender quotas in: Austria, Belgium, Denmark, France, Germany, Italy, Norway, Poland, Portugal, Slovenia, Spain, Sweden, and the U.K.

https://blogs.eui.eu/genderquotas/

 

Collaborations

Interuniversitaires

Réseau interdisciplinaire sur l'intersectionnalité
- réseau de chercheurs en sociologie, en droit et en sciences politiques sur l'intersectionnalité
- financé par l'Alliance Campus Rhodanien
Suisse

European Conference of Politics and Gender Group
- réseau international de chercheurs
- organisation de la conférence 2017 à Lausanne
Suisse

Goldsmiths, University of London
- publications
- co-directions de thèse
- organisation de workshops
Grande-Bretagne


Retour

Suivez nous:  
Partagez: