Enseignants, assistants, collaborateurs scientifiques et administratifs

Quin Grégory

Coordonnées Curriculum Recherches Enseignements Publications

Formations

Thèse de Doctorat nouveau régime en Sciences du Sport (Université de Lausanne) et en Sciences de l'éducation (Université Paris-Descartes)
L'éducation du physique peut-elle guérir ?

A partir de cette question simple, l'objectif de la thèse est de retracer une histoire des exercices corporels et de leurs liens avec l'évolution des représentations, des théories et des pratiques médicales, à partir de l'hypothèse que l'investigation du corps féminin par les médecins aux 18ème et 19ème siècle fonctionnerait comme une matrice des pratiques d'exercices corporels. Les discours médicaux sont parmi les principaux producteurs de corps, dès avant la Révolution française et l'histoire du corps féminin prend un nouveau relief dans le corpus des discours gymniques médicaux, qui sont à la fois des discours compréhensifs et normatifs.

Nous chercherons notamment à scruter la pénétration du discours médical dans l'éducation du physique, au sein de différentes configurations socio-historiques et socio-institutionnelles, articulées autour des révolutions de 1789 et 1848, qui sont aussi des moments d'un basculement scientifique (au-delà des bouleversements politiques.
Début : 2006 -- Fin : 2010

Master - Recherche en STAPS mention Histoire du Sport à l'UFR STAPS de Strasbourg
Projet de recherche commun au master 2ème année STAPS et au master 1ère année (maîtrise) en sciences historiques, sur le thème des "discours gymniques au 19ème siècle (1789-1900)" et en particulier les discours liés au genre (sous la direction de M. Nicolas Bancel en STAPS et de Mme Rebecca Rogers en Histoire, obtenu la mention "très bien")
Début : 2005 -- Fin : 2006

Maîtrise d'Histoire à l'UFR de Sciences Historiques de Strasbourg
Projet de recherche commun au master 2ème année STAPS et au master 1ère année (maîtrise) en sciences historiques, sur le thème des "discours gymniques au 19ème siècle (1789-1900)" et en particulier les discours liés au genre (sous la direction de M. Nicolas Bancel en STAPS et de Mme Rebecca Rogers en Histoire, obtenu la mention "très bien")
Début : 2005 -- Fin : 2006

Maîtrise STAPS mention Management du Sport à l'UFR STAPS de Strasbourg
Mémoire de maîtrise en histoire du sport : "Idéologies sportives travailliste et catholique dans l'Alsace d'entre deux-gueres : les revues Les Jeunes d'Alsace et Sport Ouvrier", sur la base d'une comparaison des deux revues datant de l'entre deux-guerres, sous la direction de M. André Gounot (menion "bien")
Début : 2004 -- Fin : 2005

Licence d'Histoire à l'UFR des Sciences Historiques de Strasbourg
Cursus général (Histoire ancienne, médiévale, moderne et contemporaine)
Début : 2004 -- Fin : 2005

Licence STAPS mention Management du sport à l'UFR STAPS de Strasbourg
Travail d'étude de Licence intitulé, "Le sport ouvrier alsacien durant l'entre-deux-guerres, évolution des discours et des pratiques", réalisé sous la direction de Monsieur André Gounot (Obtenu avec la mention Très Bien)
Début : 2003 -- Fin : 2004

Diplôme d'Etudes Universitaires Générales (DEUG) à l'UFR STAPS de Strasbourg
Lieu : France
Début : 2001 -- Fin : 2003

Baccalauréat Scientifique - Spécialité physique-chimie - Gymnase Jean Sturm (Strasbourg)
Lieu : France
Début : 1998 -- Fin : 2001

Expériences professionnelles

Recherche postdoctorale - Advanced Postdoc.Mobility
Une histoire de la physiothérapie en Europe (1870-1930). Entre la diffusion de la gymnastique suédoise et la spécialisation médicale (France, Angleterre, Allemagne, Suède)



Au cours du dernier tiers du 19ème siècle et jusqu'à l'entre-deux-guerres, les différentes composantes de la physiothérapie (massage, gymnastique médicale, électrothérapie et hydrothérapie) vont faire l'objet d'un intérêt soutenu à travers l'Europe, tant de la part des médecins que d'autres acteurs à la légitimité variable (masseurs, gymnasiarques, entraîneurs, etc.), dans un contexte d'imposition sociale et scientifique de la médecine moderne.



Originellement, à Londres, Berlin et Paris, cet essor s'appuie sur les développements d'une alliance entre orthopédie et gymnastique, puis après 1850, sur deux processus congruents, d'une part le développement d'institutions hospitalières où une hiérarchie professionnelle va se consolider, d'autre part la diffusion de la gymnastique suédoise à travers l'Europe, laquelle va agir en véritable support d'un transfert culturel favorisant l'acceptation de finalités « médicales » pour le mouvement.

L'engagement d'une véritable histoire européenne de la physiothérapie doit permettre la mise à jour des grands invariants de son développement (influence suédoise, avènement d'une profession spécifique et tutelle médicale), mais aussi celle des spécificités de chaque pays européen, autour de l'avènement d'une profession exerçant aux confins du champ médical et dans un contexte de légitimation des pratiques d'exercice corporel.

Dans le cadre de ce projet de recherche, nous souhaitons poursuivre nos investigations dans les histoires et les archives françaises et britanniques, en les associant avec celles de l'Allemagne et de la Suède, pour suivre la projection de la méthode suédoise de gymnastique à travers le continent et observer son action sur l'émergence d'une « nouvelle » thérapeutique, qui cherche à s'imposer comme une spécialité médicale.
Lieu : Grande-Bretagne
Début : 2015 -- Fin : 2015

Recherche postdoctorale - Early Postdoc.Mobility
Genèse et structuration de la physiothérapie britannique (1850-1914)



L'ambition du projet de recherche est d'approfondir l'histoire des fondements scientifiques, sociaux, économiques et politiques de l'institutionnalisation de la physiothérapie en Angleterre durant les décennies précédant la création de sa première réelle institution en 1894 : The Society of Trained Masseuses, connue ensuite de 1900 jusqu'à la Première Guerre mondiale sous la dénomination : The Incorporated Society of Trained Masseuses, et enfin devenue la Chartered Society of Physiotherapy dans les années 1940.

De fait, plusieurs processus mobiliseront pleinement notre attention : professionnalisation et accroissement de la scientificité, mais aussi masculinisation des professions. En effet, initialement composée de femmes pratiquant le massage, l'institution va étendre ses activités à la fois aux hommes (avec le premier candidat reçu en 1905) et aux différents agents physiques tels que le mouvement, et tout semble se passer comme si, allant dans le sens de l'intégration de celui-ci comme nouvel outil thérapeutique, la physiothérapie devenait aussi plus masculine.

Si le projet ne se veut pas strictement comparatif - entre différents pays européens -, il repose d'une part sur le constat d'une lacune historiographique en Angleterre et d'autre part sur plusieurs constats de similarités entre l'Angleterre et les processus observés en France : autour de l'introduction du mot « physiothérapie » par un émissaire de la gymnastique suédoise (Carl Georgii), autour de la création d'une institution au cours de la dernière décennie du XIXe, autour des rapports entre des médecins et les professions « paramédicales », pour les bouleversements inhérents à la Première Guerre mondiale mais aussi pour la centralité des corps féminins.
Lieu : Grande-Bretagne
Début : 2013 -- Fin : 2015

Enseignant secondaire - Etablissement scolaire de Bex (Vaud)
« Mathématiques et économie/droit » (100%), Etablissement primaire et secondaire de Bex (Vaud - Suisse), juillet 2012-juillet 2013.
Lieu : Suisse
Début : 2012 -- Fin : 2013

Enseignant primaire - Etablissement scolaire de Bex (Vaud)
« Enseignement généraliste » (à 50%), Etablissement primaire et secondaire de Bex (Vaud - Suisse), novembre 2011.



« Enseignement généraliste » (à 100%), Etablissement primaire et secondaire de Bex (Vaud - Suisse), décembre 2011-avril 2012.



« Enseignement généraliste » (à 70%), Etablissement primaire et secondaire de Bex (Vaud - Suisse), mai-juillet 2012.
Lieu : Suisse
Début : 2011 -- Fin : 2012

Recherche postdoctorale - Bourse de l'UEFA
Une première élite du football européen (1904-1956), ou les prémices d'un champ footballistique européen



Au cours de l'entre-deux-guerres, le football voit les influences (politiques, économiques, sociales, etc.) pesant sur lui se multiplier à travers l'ensemble de l'Europe.

De fait, cette période est marquée par la multiplication des rencontres internationales qui, sous fond d'exacerbation des nationalismes sportifs, autorisent un accroissement des possibilités d'identification du plus grand nombre aux « valeurs » et aux « représentations » sportives de chacun des pays et aux valeurs sportives elles-mêmes. A cette époque, des espaces homogénéisés du jeu (Royaume-Uni, Europe centrale) se créent entre les pays ayant un champ footballistique relativement bien structuré, ou en d'autres termes, entrés en phase de consolidation. Cette situation facilite les échanges footballistiques, comme en témoigne l'organisation de compétitions internationales plus régulières dans les pays de l'Europe centrale, tels la Mitropa Cup, qui concerne des clubs, et une plus méconnue Coupe de l'Europe centrale, tournoi se déroulant sur plusieurs années et réunissant, dès 1927, les équipes nationales autrichienne, italienne, hongroise, suisse et tchécoslovaque. Cette époque dessine donc les prémices d'une « Europe du football », qui se concrétise durant les années cinquante avec la création des Coupes européennes et par la mise en place d'un organe de régulation du football européen : l'UEFA.

Dans le cadre de ce projet de recherche, nous nous proposons dès lors de scruter la naissance de ces espaces internationaux du football à l'aune des acteurs qui les ont portés. En forme de biographie collective, notre travail cherchera à identifier et décrire une « première » élite européenne du football, engagée dans les différentes Fédérations nationales (président, secrétaire, sélectionneur, etc.), jouant également un rôle dans les institutions internationales déjà en place (FIFA et parfois CIO), voire dans d'autres organismes plus informels.
Lieu : Suisse
Début : 2011 -- Fin : 2012


Retour

Suivez nous:  
Partagez:
Géopolis - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 31 20
Fax +41 21 692 31 15