2021

Enseigner à lire, apprendre à lire à l’université ? Approches de l’écrit et pratiques d’enseignement

Colloque du CIEL 2021

CIEL-Colloque_Lecture_Affiche.jpg (CIEL-Colloque_Lecture_Affiche.jpg)

Lieu: Université de Lausanne

Dates: 7 et 8 octobre 2021

Organisation: Vanessa Glauser (CIEL), Camille Schaer (CIEL), Jean-Philippe Maitre (CSE)

Appel à contributions:

Si une grande partie du temps est consacrée à la lecture de textes complexes dans les cursus littéraires à l’université, on s’interroge peu sur cette pratique et les compétences qu’elle requiert. La question de savoir comment enseigner et apprendre à lire des textes qui sont éloignés de nous par le temps et/ou la langue se pose cependant à nous toutes et tous et soulève de nombreuses autres questions. Quelles manières de lire peut-on encourager ? Comment développer différentes façons de lire ? Comment incorporer la lecture des textes critiques ? Et comment évaluer la lecture ? Puisque ces questions font partie de notre quotidien et sous-tendent nos enseignements, le Centre interdisciplinaire d’étude des littératures (CIEL) et le Centre de soutien à l’enseignement (CSE) créent un espace propice à la réflexion et aux échanges sur les façons d’enseigner et d’apprendre à lire à l’université.

 

Organisé dans le cadre du colloque annuel du CIEL, l’événement des 7-8 octobre 2021 prendra la forme d’un partage d’expériences et d’une réflexion sur les méthodes pédagogiques. Basées sur une démarche à la fois théorique et empirique, ces journées d’échange ont pour objectif d’attirer l’attention sur les pratiques quotidiennes, les stratégies de lecture et d’accompagnement de la lecture, ainsi que de mettre en regard les attentes et les représentations des enseignant·e· et des étudiant·e·s.

 

L’événement reprend des questionnements propres à la pédagogie universitaire (Annoot et Fave-Bonnet 2004; Berthiaume et Rege Colet 2013). Dans le contexte de l’enseignement de la littérature, il s’intéresse plus précisément à deux dimensions de l’écrit: la littératie universitaire et la lecture littéraire. La notion de "littératie", basée sur les travaux de l’anthropologue J. Goody (1968), désigne "l’ensemble des activités humaines qui impliquent l’usage de l’écriture, en réception et en production" (Jaffré 2004: 31). Les recherches centrées sur la littératie universitaire ont permis, au cours des quinze dernières années, de faire état des difficultés que rencontraient spécifiquement les étudiant·e·s à s’approprier les codes de l’écrit dans le cadre universitaire (Delcambre et Lahanier-Reuter 2012; Messier et al. 2016). Le colloque international tenu à l’Université de Lille en 2010, intitulé "Littéracies universitaires: savoirs, écrits, disciplines", constitue un jalon important du champ de recherche, ayant permis notamment d’ouvrir le dialogue entre les champs de la pédagogie universitaire et des didactiques disciplinaires (voir le numéro 153-154 de la revue Pratiques 2012). La plupart des recherches francophones récentes consacrées à la littératie universitaire se sont cependant focalisées sur le pôle de la production écrite (p. ex. rédaction de travaux écrits). Le CIEL invite à examiner un autre pôle, celui de la réception des textes enseignés dans le domaine de la littérature (qu’il s’agisse d’œuvres "littéraires" ou de textes critiques et théoriques portant sur la littérature).

 

La notion de "lecture littéraire", élaborée par des chercheur·e·s en didactique de la littérature, propose d’employer l’adjectif "littéraire" pour désigner une manière de lire plutôt qu’un corpus de textes; elle entend définir la lecture comme un va-et-vient dialectique entre une activité de distanciation par rapport au texte (lecture de type "herméneutique") et une activité de participation (lecture "ordinaire", qui implique les affects des lecteur·rice·s) (Dufays, Gemenne et Ledur 2005). Par le biais de ces journées d’échange, nous aimerions porter des regards croisés sur les notions de littératie universitaire (vaste domaine interdisciplinaire) et de lecture littéraire (notion didactique peu courante dans le cadre universitaire), et nous demander, au final, ce que signifie lire un texte pour les enseignant·e·s et les étudiant·e·s de la Faculté des Lettres.

 

Tandis que la partie théorique sera prise en charge par des spécialistes des domaines de la littératie universitaire et de la lecture, la partie empirique sera fondée sur une étude de terrain menée en amont de l’événement. Nous récoltons, depuis l’automne 2020, des données sur les expériences d’enseignant·e·s et d’étudiant·e·s qui abordent des aspects comme le déroulement d’un cours de littérature, le type de textes lus et leur degré de complexité, ou encore le rapport à l’écrit. Des analyses qualitatives puis quantitatives de ces données permettront notamment de déceler les points de convergence et de divergence entre les perceptions des étudiant·e·s et des enseignant·e·s quant aux approches de l’écrit dans le cadre académique. Les résultats issus de ces données seront à la fois présentés lors du colloque et partagés en amont avec les intervenant·e·s des deux journées.

 

Après la présentation de ces résultats, un premier temps sera consacré à quatre conférences plénières données par des spécialistes des domaines de la littératie universitaire et de la lecture. Dans un deuxième temps, de courtes présentations de membres du corps enseignant (5-10 minutes) permettront d’aborder les pratiques effectives et les approches de l’écrit. Dans un troisième temps, plusieurs tables rondes donneront l’occasion d’entamer le dialogue entre les conférencier·ère·s, les enseignant·e·s et les étudiants présent·e·s.

 

Nous aimerions vous inviter toutes et tous à partager vos pratiques d’enseignement de la lecture à l’université lors d’une courte présentation (5-10 minutes) et/ou lors d’une des tables rondes portant par exemple sur les thématiques suivantes :

  • Articulation secondaire II – études universitaires en Lettres
  • Corpus étudié
  • Traductions
  • Lecture en langues secondes
  • Lecture en langues anciennes
  • Comment lire un texte critiques/théorique ?
  • Lecture et émotions
  • Lecture et performance (poésie, théâtre)
  • Concentration
  • Déroulement du cours, interactions et type de questions posées
  • Enseignement à distance
  • Lecture et évaluation

D’autres thématiques peuvent être proposées au comité d’organisation du colloque. Les propositions de partage d’expérience, consistant en un titre ainsi qu’un descriptif d’environ 150 mots, sont à envoyer avant le 12 juillet 2021 à vanessa.glauser@unil.ch, camille.schaer@unil.ch et jean-philippe.maitre@unil.ch. Nous vous remercions d’y préciser également quelques informations sur le type d’enseignement que vous donnez (degré d’étude, cours/séminaire, discipline, etc.).

 

Bibliographie :

  • ANNOOT, Emmanuelle & FAVE-BONNET, Marie-Françoise (eds.) (2004) : Pratiques pédagogiques dans l’enseignement supérieur : enseigner, apprendre, évaluer, Paris, L’Harmattan.
  • BARRÉ-DE MINIAC, Christine (2003) : « La littéracie : au-delà du mot, une notion qui ouvre un champ de recherches variées », Revue suisse des sciences de l’éducation, n°25(1), p. 111-123.
  • BEMPORAD, Chiara & RISTEA, Paula (2014) : « Appropriation des littératies en français : quelles ressources mobiliser ? », in L'enseignement du français à l'heure du plurilinguisme : vers une didactique contextualisée, J.-F. De Pietro & M. Rispail (eds.), Namur, Presses universitaires, p. 263-274.
  • BERNHARDT, Elizabeth (2011) : Understanding advanced second-language reading, New York, Routledge.
  • BERNHARDT, Elizabeth & MALIK, Cici (2019) : « Contemporary perspectives on L2 upper-register text processing », in Cambridge Handbook of Language Learning. J. Schwieter & A. Benati (eds.), Cambridge, Cambridge University Press, p. 320-340.
  • BERTHIAUME, Denis & REGE COLET, Nicole (eds.) (2013) : La pédagogie de l’enseignement supérieur : repères théoriques et applications pratiques, vol. 161, Bern, Peter Lang.
  • BLASER, Christiane et al. (2019) : « Enseigner le concept de genre textuel à l’université pour outiller les étudiants à mieux lire et écrire », Revue des HEP, n° 25, p. 103-116.
  • BRITT, M. Anne et al. (2018) : Literacy beyond text comprehension : A theory of purposeful reading, Abingdon-on-Thames, Taylor & Francis.
  • CHISS, Jean-Louis (2004) : « La littératie :  quelques enjeux d’une réception dans le contexte éducatif et culturel français », in La littéracie : conceptions théoriques et pratiques d’enseignement de la lecture-écriture, C. Barré-de Miniac, et al. (eds.), Paris, L’Harmattan, p. 43-52.
  • DELCAMBRE, Isabelle, & LAHANIER-REUTER, Dominique (2012) : « Littéracies universitaires : présentation », Pratiques, n°153-154, p. 3-19.
  • DEZUTTER, Olivier et al. (2019) : « La rédaction des différents genres de textes universitaires », in Devenir professeur, P. Noreau & E. Bernheim (eds.), Les Presses de l’Université de Montréal.
  • DUFAYS, Jean-Louis, et al. (2005) : Pour une lecture littéraire. Histoire, théories, pistes pour la classe, Bruxelles, De Boeck & Larcier, 1re édition 1996.
  • GOIGOUX, Roland & POLLET, Marie-Christine (eds.) (2011) : Didactiques de la lecture, de la maternelle à l’université, Namur, Presses universitaires.
  • GOODY, Jack (ed.) (1968) : Literacy in Traditional Societies, Cambridge, Cambridge University Press.
  • HÉBERT, Manon & LÉPINE, Martin (2013) : « De l’intérêt de la notion de littératie en francophonie : un état des lieux en sciences de l’éducation », Globe, Revue internationale d’études québécoises, n°13(1), p. 25-43.
  • JAFFRÉ, Jean-Pierre (2004) : « La litéracie : histoire d'un mot, effets d'un concept », in La littéracie. Conceptions théoriques et pratiques d'enseignement de la lecture-écriture, B.-D. M. Christine et al. (eds.), Paris, L'Harmattan, p. 21-41.
  • LOUICHON, Brigitte (2011) : « La lecture littéraire est-elle un concept didactique ? », in Les concepts et les méthodes en didactique du français, B. Daunay et al. (eds.), Namur, Presses universitaires, p. 195-216.
  • MESSIER, Geneviève et al. (2016) : « Développement des compétences en littératie universitaire : des résultats de recherche à la mise en place d’un cours de baccalauréat », Language and Literacy, n°18(2), p. 79-112.
  • RONVEAUX, Christophe, & SCHNEUWLY, Bernard (2018) : Lire des textes réputés littéraires : disciplinarisation et sédimentation. Enquête au fil des degrés scolaires en Suisse romande, Bruxelles, Peter Lang.
  • ROUET, Jean-François et al. (2017) : « RESOLV : Readers’s Representation of Reading Contexts and Tasks », Educational Psychologist, n°52(3), p. 200-215.
  • SIMON, Jean-Pascal & GROSSMANN, Francis (eds.) (2004) : Lecture à l’Université. Langue maternelle, seconde et étrangère, Bern, Peter Lang.
  • VÉDRINE, Bruno & RONVEAUX, Christophe (2019) : « Agir par la littérature. L’intention éthique à l’épreuve des pratiques d’enseignement des textes », Repères (France), n°58, p. 49-62.

TOP ^

Programme

 

Jeudi 7 octobre 2021 | Extranef 109

09h00 | Mot d'introduction

  • Comité d'organisation
  • Prof. Kirsten Stirling, Vice-doyenne de la Faculté des lettres

09h30 | Présentation des résultats de l'enquête UNIL

  • Camille Schaer (UNIL, CIEL), Vanessa Glauser (UNIL, CIEL) et Jean-Philippe Maitre (HEP Lausanne)

 

10h30 pause café

 

11h00 | Christophe Ronveaux (Université de Genève)

  • "Discipliner" le sujet lecteur par la littérature, de l’école enfantine à l’Université

 

12h00 pause déjeuner

 

Jeudi 7 octobre 2021 | Amphimax 415

 

13h30 | Table ronde: Qu'est-ce que la "lecture littéraire" et comment l'enseigner? (animée par Chiara Bemporad, HEP Lausanne)

  • Suzanne Richard (Université de Sherbrooke)
  • Carmen Cristea (Dawson College, Montréal)
  • Romain Bionda (UNIL)
  • Christophe Ronveaux (Université de Genève)

 

14h30 pause café

 

15h00 | Table ronde: Émotions dans le texte et/ou dans la lecture (animée par Vanessa Glauser)

  • Lucas Haensler (Sorbonne Université)
  • Christian Elben, Elias Zimmermann et Hans Georg von Arburg (UNIL)
  • Anne-Claire Marpeau (CERCC, Lyon/FHIS, Vancouver, et lycée Jean Renoir, Munich)

16h00 | Elizabeth Bernhardt (Université de Stanford)

  • The Challenge of Understanding Literary Texts in a Second Language

 

Vendredi 8 octobre 2021 | Amphipôle 319

09h00 | Table-ronde: Trois enquêtes sur le rapport à la lecture dans le cadre universitaire (animée par Christiane Blaser)

  • Camille Schaer, Jean-Philippe Maitre et Vanessa Glauser (UNIL)
  • Chiara Bemborad et Gaspard Turin (HEP et UNIL)
  • Consortium HÉLangue (Hautes Écoles et Pôle académique de Bruxelles)

 

10h00 pause café

 

10h30 | Christiane Blaser (Université de Sherbrooke)

  • Former les étudiantes et étudiants en éducation à la littératie universitaire: le cas de l’Université de Sherbrooke

 

11h30 | Table ronde: Lecture de textes critiques et théoriques (animée par Jean-Philippe Maitre)

  • Francesco Gregorio (UNIL)
  • Marie-Christine Pollet et Carole Glorieux (Université Libre de Bruxelles)
  • Matthieu Merhan (Université de Genève)
  • Jean-François Rouet (Université de Poitiers, CNRS)

12h30 pause déjeuner

 

14h00 | Jean-François Rouet (Université de Poitiers, CNRS)

  • "Apprendre à lire comme un chercheur: Les dimensions cognitives de la lecture académique et leur acquisition

15h00 | Table ronde: Lire-écrire du secondaire II à l’Université (animée par Camille Schaer)

  • Camille Domeniconi (Gymnase de Provence)
  • Yves Erard (UNIL)
  • Anne-Claire Marpeau (CERCC, Lyon/FHIS, Vancouver, et lycée Jean Renoir, Munich)
  • Houa Belhocine (Université AixMarseille)
  • Christiane Blaser (Université de Sherbrooke)

TOP ^

Les documents du colloque

Les documents du colloque

> Appel à contributions

> Programme

> Flyer