Genre Noëllie

Médicaments, prophylaxie et chronicité : Le cas de l'utilisation des antirétroviraux pour le traitement et la prévention du VIH

Sous la direction de F. Panese, Université de Lausanne

Depuis le début de leur commercialisation dans la fin des années 1980, les médicaments antirétroviraux sont utilisés dans le traitement du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) et façonnent ainsi fortement l’expérience subjective de la maladie (Squire 2010). Or on assiste depuis 2008 à la reconnaissance progressive de nouvelles propriétés à ces médicaments par différentes autorités médicales : ils ne sont désormais plus uniquement destinés à traiter l’infection mais également à la prévenir. Il s’agit d’un nouveau type de prévention du VIH, la prophylaxie médicamenteuse. La première partie de cette recherche consistera à établir une généalogie de la prophylaxie médicamenteuse en général – c’est-à-dire l’ensemble des situations dans lesquelles des médicaments sont employés afin de prévenir l’apparition d’une maladie – afin d’en observer les logiques et d’y inscrire la prophylaxie du VIH. Dans la seconde partie, deux formes de prophylaxies médicamenteuses spécifiques au VIH seront analysées dans le contexte suisse romand, à savoir le TasP, pour Treatment As Prevention, et la PrEP, pour Prévention Pré-Expositionnelle. Ces nouvelles indications façonnent à la fois la vie biologique des individus mais également leur vie sociale, traduisant ainsi la prégnance des médicaments dans la dimension expérientielle de la maladie, de sa prévention, et de la chronicité.

 

La recherche sera menée selon une méthodologie qualitative essentiellement basée sur des entretiens compréhensifs semi-directifs ainsi que des observations sur le terrain. Afin de compléter les matériaux ainsi récoltés, des analyses critiques de la littérature médicale seront également nécessaires.

TOP ^

Partagez:
Géopolis  -  CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 31 80