Radio et culture

Giorgio Bocca e Natalia Ginzburg (primi anni Sessanta).jpeg

Giorgio Bocca et Natalia Ginzburg, © RSI Radiotelevisione Svizzera

GENS DE CULTURE À LA RADIO

Informer, éduquer, divertir : les fameuses missions au cœur de la radio de service public à ses débuts impliquent une présence très importante d’émissions culturelles et artistiques. De la causerie au drame radiophonique, en passant par les débats, ces émissions ont vu l’apport d’hommes et de femmes de culture qui ont pensé, participé, organisé, inventé la radio. Les enseignements, les recherches et les colloques organisés par le pôle Histoire audiovisuelle du contemporain ont contribué à réfléchir sur l’évolution des relations particulières entretenues entre gens de culture et radiophonie. 

En navigant sur ce site vous trouverez maintes pistes sur ce sujet, représenté dans cette section par deux publications. 

ouvrage_politique_culture_radio.jpg

CLAVIEN, Alain, VALSANGIACOMO, Nelly (dir.), Politique, culture et radio dans le monde francophone, Lausanne : Antipodes, 2018.

À PROPOS

Figure dominante du monde culturel actuel, l’intellectuel·le médiatique a mauvaise réputation. Capable de parler de tout sans être spécialiste de rien, il ou elle occupe les studios de radio pour y déverser un discours souvent déférent envers toutes formes de pouvoir et acritique face aux idées reçues. Cette figure récente est le résultat d’une longue histoire. En effet, les intellectuel·le·s ont entretenu dès ses débuts une relation difficile avec la radio, faite d’intérêt et de scepticisme, d’enthousiasme et de crainte. Cette relation se reconfigure tout au long du XXe  siècle, en fonction à la fois de l’évolution des pratiques radiophoniques et des redéfinitions du rôle des femmes et des hommes de culture dans la société.

Ce livre pointe quelques-unes des étapes de cette reconfiguration, en s’interrogeant sur l’influence réciproque entre les acteurs intellectuels et le vecteur radiophonique, dans le monde francophone, durant une période qui couvre presque un siècle.

TABLE DES MATIÈRES

Le rôle intellectuel sur les ondes (Nelly Valsangiacomo)

Les intellectuels des ondes romandes. Du sacre d’hier à l’alibi d’aujourd’hui (Christian Ciocca)

Les voix de la Suisse à l’étranger pendant la Seconde Guerre mondiale (Raphaëlle Ruppen Coutaz)

La critique radiophonique dans les journaux montréalais: entre promotion et virulence (Marilou Saint-Pierre)

Les intellectuel.le.s à la cuisine et au salon. De l’expertise à la conversation démocratique (Micheline Cambron)

Tragédie en deux actes. Félicien Marceau et Michel de Ghelderode: des ondes impures à l’épuration des ondes (1940-1950) (Céline Rase)

Écriture et littérature à l’heure de la radio selon Alice Rivaz et Virginia Woolf (Valérie Cossy)

Radio nocturne et intellectuels (Marine Beccarelli)

Nuits magnétiques: quand les écrivains découvrent la radio (Christophe Deleu)

"La Radio continuait de faire grand bruit…" Du pouvoir des médias chez Henry Lopes et Ahmadou Kourouma (Christine Lequellec Cottier)

Les enjeux de la médiatisation de l’histoire africaine: l’exemple de Mémoire d’un continent (Radio France Internationale) (Jonathan Landau)

Des intellectuels au secours de Radio Libertaire dans les années 1980: origines, motivations et formes d’engagement (Félix Patiès)

Présentation des auteur.e.s

ouvrage_dietro_al_microfono.png

VALSANGIACOMO, Nelly, Dietro al microfono : intellettuali italiani alla Radio svizzera (1930-1980), Bellinzona : Edizioni Casagrande SA, 2015.

À PROPOS

Un saggio appassionante sul ruolo che hanno ricoperto gli intellettuali italiani nell’organizzazione e programmazione della Radio svizzera di servizio pubblico tra il ventennio fascista e gli anni di piombo.

Qual è stato il ruolo degli intellettuali italiani nella storia della cultura radiofonica svizzera? E quali immagini della Svizzera e dell’Italia sono state veicolate tra il 1930 e il 1980?
Fin dai suoi esordi negli anni Trenta, la Radio svizzera di lingua italiana, emittente nazionale di servizio pubblico rivolta a una minoranza linguistica, attinse a risorse intellettuali esterne alle proprie frontiere politiche, caratteristica che contribuì a definirne il profilo. Durante il ventennio fascista, ad esempio, gli intellettuali italiani poterono esprimersi ai microfoni di questa radio con una libertà che in Patria non si sarebbero concessi: memorabile in tal senso il discorso di Benedetto Croce del 1936. In seguito, quando le forme dell’intervista e del dibattito tenderanno a scalzare quella della conferenza radiofonica, saranno giornalisti e scrittori come Pier Paolo Pasolini o Eugenio Montale ad approfittare di quello spazio di confronto che la Svizzera italiana offriva loro.
Attraverso l’analisi delle fonti scritte e sonore, molte delle quali inedite, il saggio di Nelly Valsangiacomo ricostruisce un panorama radiofonico complesso e affascinante, animato dalle voci di alcuni tra i più grandi intellettuali italiani, come Elio Vittorini, Maria Corti, Indro Montanelli e Dario Fo. Voci che ora possono essere riascoltate grazie a una pagina web creata a complemento del volume.

Il volume, disponibile anche nella versione gratuita pdf qui allegata, partecipa al progetto pilota del Fondo Nazionale Svizzero OAPEN-CH, sulle modalità e ripercussioni della pubblicazione in accesso aperto (open access) di monografie a carattere scientifico.

> Edizioni Casagrande

> Dietro al microfono (PDF)

Partagez:
Anthropole - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 28 92
Fax +41 21 692 29 35