Radio et politique : le cas de la décolonisation africaine

À PROPOS DU PROJET

Cette page web, réalisée en tant que projet personnel par Alessandra Garzoni dans le cadre du programme de spécialisation Master en Sciences historiques de la culture (SHC), est née à la suite d'un séminaire en Histoire ayant eu lieu à l’Université de Lausanne sous la direction de la Prof. Nelly Valsangiacomo intitulé « La politique au bout des ondes. De la radio de service public aux radios communautaires : histoire d’un media au XXe siècle ». Le but du séminaire était d’étudier l’histoire du media radiophonique et de comprendre son importance et sa fonction sociale et politique, en analysant différentes radios à travers le monde.

Même si ce projet se concentre sur le rôle joué par la radio sur le continent Africain pendant les années de décolonisation, il résulte du croisement de plusieurs travaux réalisés dans une perspective de recherche plus ample dans le cadre du séminaire. Plus précisément, en analysant trois études de cas liées à la décolonisation africaine et à ses implications politiques, ce projet vise à montrer l’importance du média radiophonique en relation avec l’un des phénomènes marquants de l’histoire contemporaine.

Les trois études de cas présentées par la suite montrent trois genres radiophoniques et trois utilisations différentes de la radio liées au contexte politique, ainsi que la décolonisation vue de trois angles différents. La première étude de cas nous montre comment la radio est utilisée, à partir des années 1960, par des organisations humanitaires. C’est à travers le média radiophonique que ces organisations s’adressent au continent inconnu qu’est alors l’Afrique. La deuxième étude nous montre comment le média radiophonique est utilisé, par les pouvoirs métropolitains, dans la résolution d’une situation de crise politique liée à la décolonisation. A travers la transmission radiophonique de son discours, de Gaulle a pu joindre à la fois la population française et les soldats en Algérie. La dernière étude de cas montre comment la radio, instrument utilisé par les colonisateurs, passe, durant la phase de prise de conscience politique et, par la suite, avec l’indépendance, dans les mains des politiciens autochtones.

> Télécharger l'article (PDF)

Partagez:
Anthropole - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 28 92
Fax +41 21 692 29 35