Mobilité en Suède : Université de Uppsala

Témoignage d'Olivia Magnusson

Quelles sont vos impressions générales (du pays, de la ville, du campus) ?

La Suède est un pays incroyable. Je ne pensais pas être autant dépaysée dans un pays européen, et pourtant ! Beaucoup d’activités, de visites, sont uniques ! Par exemple, je conseille de ne manquer pour rien un monde un voyage en Laponie.

La ville d’Uppsala est LA ville où aller pour un séjour mobilité ; c’est LA ville étudiante par excellence ! Beaucoup d’activités sont centrées autour de l’université et le monde étudiant.

S’agissant du campus, il n’y en a pas vraiment, car les buildings de l’université sont placés dans toute la ville. Par exemple, les principaux cours de la faculté de droit sont donnés en centre-ville, tandis que les cours de la faculté de médecine et biologie sont plus en dehors, à côté de l’hôpital.

S’agissant de la vie « festive » (importante pour n’importe quel.le étudiant.e), Uppsala est une ville géniale. En effet, la vie étudiante est centrée autour des Nations. Ces Nations sont des sortes d’associations pour étudiant.e.s, installées dans des grandes demeures dans toute la ville, avec des particularités propres à chacune. Par exemple, certaines Nations organisent des soirées, d’autres des soirées Quizz, et d’autres encore de délicieux brunches ou repas de midi.

Enfin, la vie à Uppsala est marquée par beaucoup de festivités tout au long de l’année, comme les Gasques (des bals organisés dans les nations) ou encore la fameuse fête de Valborg au mois de mai.

Comment avez-vous préparé votre séjour mobilité ?

  • Préparation linguistique : comme les cours sont en anglais, j’ai suivi le cours de droit américain au semestre de printemps précédent mon échange. Même si le format des cours est différent, cela permet d’habituer son oreille, ainsi que de prendre des notes sur son ordinateur ou à la main dans une autre langue, parce que, oui, c’est très étrange au début d’écrire dans une autre langue sur un clavier !

Comme j’avais déjà un bon niveau d’anglais avant mon départ, je n’ai rien fait de particulier, autre que le cours de droit américain.

S’agissant du suédois, je me suis inscrite au cours pour débutant.e.s à l’université et y ai participé de temps à autre, car je trouve toujours chouette de pouvoir un peu parler la langue du pays où on se trouve, comme pour commander un café ou pour faire nos courses, même si l’anglais est parlé par la plupart des Suédois.e.s.

  • Contacts avec l’université d’accueil : les contacts ont été parfaits. Toutes les informations que je devais avoir m’ont été données et je suis rentrée très facilement en contact avec les membres de la communauté universitaire.
     
  • Autre : étant quelqu’un de très organisée, je n’ai rien laissé au hasard, que ce soit au niveau des renseignements s’agissant de l’assurance-maladie, d’un éventuel permis de séjour, etc. Le site https://visitsweden.fr/ est très utile !

Université d’accueil, ce que vous avez apprécié ou pas ?

  • Accueil par l’Université : un accueil au top ! Tout est très organisé en Suède, que ce soit de la navette de l’aéroport, jusqu’au logement, que l’on vous attribue et où l’on vous amène, en navette toujours ! Les gens sont très serviables et aident volontiers !
     
  • Contacts avec l’administration, les enseignant-e-s et les autres étudiant-e-s : s’agissant des enseignant.e.s, c’est un tout autre rapport qui se crée que celui que je connais à l’Université de Lausanne. En effet, comme nous sommes environ 20 étudiant.e.s par cours, nous nous sommes tous présenté.e.s au début du semestre. De plus, en Suède, tout le monde s’appelle par son prénom ; cela brise la glace directement !

Mes rapports avec les autres étudiant.e.s ont été très bons. J’en ai rencontré plusieurs durant la semaine d’intégration (semaine se déroulant une semaine avant la rentrée universitaire, avec tout un tas d’activités pour rencontrer des gens, visiter la ville, etc.). Même s’il y a énormément d’étudiant.e.s, on connaît vite un tas de personnes ! De plus, comme on se trouve dans une optique de rencontre (élément essentiel si l’on souhaite faire un semestre mobilité), on noue très vite des liens !

  • Examens spéciaux pour les étudiant-e-s mobilité : je n’ai personnellement pas connaissance d’examens spéciaux pour les étudiant.e.s mobilité. Cependant, les deux examens que j’ai eu à Uppsala sont totalement différents de ceux que nous avons en Lausanne. Le premier était un take home exam, c’est-à-dire que nous avons reçu la donnée de l’examen sur le site de la faculté et nous avons eu une journée pour rédiger un essay sur le sujet donné. Tout ça, à la maison ou à la bibliothèque. Le second examen était également un essay, mais sur un sujet à choix, dans le domaine du cours bien sûr. On pouvait donc théoriquement commencer cet examen quand on voulait ; nous avions juste une date pour le rendre. Elément extrêmement important aussi pour ces examens : la correction se fait de manière totalement anonyme.
     
  • Quelles sont les différences avec les enseignements dispensés à l’Ecole de Droit ? La principale différence réside dans le fait que tous mes cours ressemblaient aux cours de travaux pratiques que nous avons ici. L’enseignant.e avait formé des groupes de 4 à 5 étudiant.e.s et nous avions, chaque semaine, une présentation orale et PowerPoint à faire aux autres étudiant.e.s de la classe.

En résumé, ce sont les étudiant.e.s qui donnent le cours, et nous discutons ensuite avec l’enseignant.e, qui donne certaines précisions au besoin. Cette manière de faire change totalement de celle des cours ex cathedra, mais, j’ai, personnellement, adoré participer en classe.

  • Taille des classes, préparation des cours : comme dit précédemment, nous étions environ 20 étudiant.e.s. Pour la préparation aux cours, une présentation était à faire chaque semaine, en groupe.

Conseils à donner (académiques ou pratiques) aux futures étudiant-s mobilité

  • p. ex. recherche d’appartement : l’Université d’Uppsala est très organisée. Il existe différents quartiers dans la ville avec des logements pour étudiant.e.s. Dans le courant du semestre précédent votre échange, vous pourrez faire un choix de logement (choix de plusieurs quartiers par préférence). J’ai eu la chance de vivre à Flogsta qui, en photo n’a pas l’air idéal, mais qui est LE quartier des étudiant.e.s.
     
  • Choix des cours : j’ai choisi de me faire plaisir ce semestre-là, avec des cours peut-être un peu « inutiles » sur le plan de la pratique juridique, mais très enrichissants d’un point de vue de culture générale. Le premier cours était Contemporary legal history and jurisprudence qui est un cours mixant théories juridiques et philosophie. Le deuxième cours a été mon préféré : Global legal traditions. Chaque semaine, nous avions une thématique et nous étudions des procès relatifs à cette problématique (exemple : les procès médiatiques, les procès de crimes de guerre, les procès politiques, etc.).

Qu’est-ce que cette expérience mobilité vous a apporté d’un point de vue académique, professionnel et/ou personnel ?

Ce séjour de mobilité m’a apporté énormément de choses. Sur un plan personnel, devoir s’adapter à un nouveau pays a été un challenge énorme, mais un excellent moyen pour s’émanciper et gagner en autonomie. Je pense que cela est clairement un plus également sur le plan professionnel, car sortir de sa zone de confort est toujours extrêmement enrichissant.

Enfin, j’ai créé des amitiés pour la vie, uniques, avec des personnes de toutes horizons. Je suis également tombée amoureuse de la Suède, de la manière d’y vivre, d’y travailler. Alors même si ce n’est pas pour un séjour mobilité, n’hésitez pas à aller visiter ce magnifique pays, que ce soit uniquement la magnifique ville de Stockholm, la région magique de la Laponie ou pour un voyage en camping-car à travers tout le pays !

TOP ^

Suivez nous:    

Informations supplémentaires pour la mobilité en Suède

Université d'Uppsala

Etudier et vivre à Uppsala

Destination Uppsala

Information touristique

Partagez: