Mobilité en Suisse : Université de Zurich

Témoignage de Camille Léderrey

Quelles sont vos impressions générales (du pays, de la ville, du campus) ?

Zurich est extrêmement agréable et joyeuse. Le campus dominant la ville avec ses anciens bâtiments bordés de verdure est très accueillant.

T4-Zurich-small-1.jpg

Comment avez-vous préparé votre séjour mobilité ?

  • Préparation linguistique : avant mon séjour, j’avais acquis le niveau B2 (Maturité) que j’avais pu encore enrichir à l’Unil grâce à des cours en allemand et un semestre au Centre de langues de l’Unil.
     
  • Contacts avec l’université d’accueil : une fois annoncés auprès de l’UZH, nous avons reçu rapidement des communications précises sur la manière de procéder pour parachever notre inscription.
     
  • Autre : je me suis inscrite à un cours intensif d’allemand de deux semaines sur place, offert par le Centre de langues, au cours duquel étaient notamment organisés des visites (ville, musées, et), un reportage de groupe sur un quartier (Kreis) ainsi qu’un jeu de piste dans la ville. Une excellente entrée en matière pour prendre possession des lieux, connaître des gens et profiter des nombreuses activités qu’offre cette ville !

Université d’accueil, ce que vous avez apprécié ou pas ?

  • Accueil par l’Université : Nous avons été très bien accueillis ! La Faculté de droit organise une journée d’accueil le vendredi avant la rentrée pour les étudiants de première année avec un discours de bienvenue, une visite du campus et un cabas contenant des cadeaux et des brochures explicatives. Puis, au début de la première semaine, le service de mobilité nous convie à une soirée informative obligatoire au cours de laquelle toutes les informations utiles sont transmises.
     
  • Contacts avec l’administration, les enseignant-e-s et les autres étudiant-e-s : comme c’est une grande université, il faut jongler avec les différents services mais celui auquel vous avez principalement affaire est celui de mobilité.  Comme à Lausanne, chaque étudiant en mobilité dispose d’identifiants propres lui permettant d’accéder à sa boîte e-mail et à une plateforme type Myunil. Les professeurs sont très heureux de nous accueillir et se montrent disponibles tout au long du semestre. Il ne faut pas hésiter à s’annoncer et à leur poser des questions. Malheureusement, il est très difficile d’entrer en contact avec les étudiants zurichois et c’est bien dommage ! En revanche, nous retrouvons les autres étudiants en mobilité de Lausanne (ou Genève), ce qui permet de s’entraider et de se réunir souvent.
     
  • Examens spéciaux pour les étudiant-e-s mobilité : des examens de mobilité sont en principe organisés. Il faut parfois les solliciter directement auprès des professeurs qui se montrent généralement compréhensifs et disposés.
     
  • Quelles sont les différences avec les enseignements dispensés à l’Ecole de Droit ? Contrairement à Lausanne, la documentation de cours n’est pas centralisée sur une plateforme. Chaque professeur indique lors du premier cours où elle sera disponible et comment y avoir accès ainsi que les différents ouvrages à acquérir. En effet, la matière dispensée lors des cours ne suffit pas toujours, il faut parfois étoffer son savoir individuellement.
     
  • Taille des classes, préparation des cours : Il y a des cours à grands effectifs regroupant des étudiants de deuxième et de troisième années et des cours scindés dans des plus petits auditoires, ce qui est vraiment sympathique.
     
  • Autre : S’agissant des commodités, il y a plusieurs cafétérias servant des plats chauds. Un menu est même proposé à CHF 5,50.- ! La qualité est toutefois nettement inférieure à celle que nous connaissons à Lausanne. Le service des sports offre une large palette de cours dans une multitude de disciplines et plusieurs infrastructures à la pointe sont également à la disposition des étudiants en mobilité.

T4-Zurich-small-2.jpg

Conseils à donner (académiques ou pratiques) aux futures étudiant-s mobilité

  • p. ex. recherche d’appartement : l’UZH n’offre pas de logements étudiants à proprement parler mais dispose, en partenariat avec l’ETH, d’un site regroupant plusieurs possibilités de logements d’associations ou de particuliers. Toutefois, les premiers sont très prisés. Je vous conseille de vous inscrire suffisamment à l’avance sur la plateforme à disposition ainsi que sur les différents groupes présents sur les réseaux sociaux. A noter que le prix des logements en ville de Zurich est très élevé. Mais comme le secteur est très bien desservi et qu’il n’y a en outre pas forcément des cours tous les jours, il est tout à fait possible d’habiter en périphérie.
     
  • Divers : au début, il n’est pas évident de suivre le rythme de la langue mais il ne faut pas s’alarmer, le temps aidant beaucoup !
T4-Zurich-small-3.jpg

Qu’est-ce que cette expérience mobilité vous a apporté d’un point de vue académique, professionnel et/ou personnel ? 

La ville de Zurich est vraiment une ville extraordinaire tant elle est belle et a de choses à offrir. Entre les bains dans la Limmat ou le lac, les nombreux commerces et le fameux marché de Noël, il fait bon y vivre !

Cette expérience m’a permis de consolider mes connaissances en allemand et d’acquérir un meilleur niveau de compréhension de la doctrine et de la jurisprudence allemandes, aujourd’hui très valorisé chez nous. Elle m’a aussi offert de découvrir une région magnifique et de fréquenter l’une des plus grandes facultés de droit d’Europe.

TOP ^

Suivez nous:    
Partagez: