Vivre dans un habitat sans voitures

Covered bicycle parking in front of the Laubenhaus in Burgunder

Chercheuses / Chercheurs :

Daniel Baehler, Patrick Rérat

Durée:

Octobre 2014 - septembre 2019

Financement:

UNIL

Cette thèse s'intéresse aux ménages vivant dans des habitats sans voitures, c'est-à-dire dans des projets immobiliers où les habitant·e·s s'engagent à ne pas avoir de voiture privée. Je cherche à savoir pourquoi ces ménages choisissent d'y habiter et comment ils se déplacent au quotidien dans un monde encore dominé par la voiture. Ces questions seront abordées à travers les modes de vie qui renvoient d'une part aux valeurs et d'autre part aux pratiques de mobilité. Le "capital de mobilité" - le potentiel de mobilité dont sont dotés les individus - ainsi que les stratégies qui guident leur choix résidentiel et leurs pratiques de mobilité seront également étudiés. Enfin, le potentiel d'accueil des territoires nécessaire pour vivre sans sa (propre) voiture sera abordé. Des méthodes mixtes - une enquête par questionnaire et des entretiens semi-directifs - sont mobilisées pour étudier des ménages vivant dans neuf différents habitats sans voitures en Suisse et en Allemagne.

Partagez: