Cycle de conférences 2022

Recherche participative, recherche-action: vers un nouveau contrat entre sciences et société ?

Les relations entre le monde de la recherche et les publics se limitent le plus souvent à des démarches de médiation scientifique ou de « dialogue ». En dehors de ces approches désormais classiques, il existe un arsenal de méthodes et de procédures qui permettent d’impliquer les citoyen·e·s directement dans la production des connaissances : crowdsourcing, recherche participative, collaborative ou partenariales, recherche-action…. Comment mettre en œuvre ces méthodes afin qu’elles produisent des résultats scientifiquement pertinents ? Quels sont leurs avantages et leurs écueils ? 

 

Un cycle de conférences publiques organisé dans le cadre de l'enseignement "La recherche dans tous ses états"

Les mercredis du 26 octobre au 30 novembre 2022

de 17h15 à 18h45

Bâtiment Amphimax salle 412 

Organisation: Delphine Preissmann (FBM, Sciences au Carré, delphine.preissmann@unil.ch

 

Article dans Uniscope

TOP ^

Programme

Date Intervenan·te·s Titre
26 octobre Alain Kaufmann, Le ColLaboratoire, Direction Conférence introductive de cadrage sur la recherche participative et ses enjeux
2 novembre Muriel Delabarre (FGSE) et Yves Bonard, Dr ès géographie, responsable de l'unité « Projets urbains », Service de l’urbanisme, Ville de Lausanne avec la participation de Ricardo Fernandes et Serge Nasilli Expérimenter l’îlot de fraicheur et la co-construction collaborative. Installer les prémices d’un chaînon d’une future trame fraîche pour Lausanne (Programme Interact 2021-22)
9 novembre Dario Spini (NCCR LIVES, SSP) et Alain Plattet, chef du Service de la cohésion sociale de Chavannes-près-Renens Projet Cause Commune avec le Service de la cohésion sociale de Chavannes-près-Renens
16 novembre Marie Met-Domestici (CHUV), Flavia Hodel (CHUV), Anne-Sylvie Diezi (CHUV) et Pierre Dubois (CHUV) Développement participatif du site mongenome.ch, plateforme d’information sur l’analyse génétique
23 novembre Table ronde. Réflexion collective sur les enjeux et les pratiques de la recherche participative
30 novembre Emmanuel Reynard et Mélanie Clivaz, Centre interdisciplinaire de recherche sur la montagne, UNIL Recherche participative et développement durable en montagne – Le projet Val d’Hérens 1950/205

TOP ^

Résumé et vidéos des conférences

Alain Kaufmann, Le ColLaboratoire, Direction

Conférence introductive de cadrage sur recherche participative et ses enjeux

Après nous être interrogés sur les facteurs qui expliquent la montée en puissance des recherches participatives, nous en présenterons de nombreux exemples dans les domaines de la recherche biomédicale, de la santé, de l’écologie et des inégalités sociales, notamment. Nous identifierons ensuite quels sont les principaux défis, obstacles et opportunités concernant ces formes de recherche émergentes et les évolutions nécessaires que les politiques scientifiques doivent envisager pour favoriser leur montée en puissance et leur reconnaissance. 

Muriel Delabarre (FGSE) et Yves Bonard, Dr ès géographie, responsable de l'unité « Projets urbains », Service de l’urbanisme, Ville de Lausanne avec la participation de Ricardo Fernandes et Serge Nasilli

Expérimenter l’îlot de fraicheur et la co-construction collaborative. Installer les prémices d’un chaînon d’une future trame fraîche pour Lausanne (Programme Interact 2021-22). Trame de fraîcheur- Riponne Tunnel, maillon d'aménagements écologiques pour s’adapter au réchauffement climatique. 

Et si nous entrions dans une phase de projet d’urbanisme « acclimaté » pour répondre au défi de l’adaptation au changement climatique ? La principale hypothèse qui traverse la recherche est qu’un changement de paradigme dans la pratique du projet d’urbanisme paysager s’opère dans ce contexte d’urgence climatique : l'acclimatation est le nouveau paradigme dogmatique de l’activité du projet. De cet aphorisme, des échantillons de formes spatiales émergent et parmi celles-ci, celle de trame fraîche acclimaté. Cette forme de composition offre un contrepoint aux générations précédentes de trames vertes et bleues (TVB) qui ont toutes, chacune à leur manière, soutenues des temps d’évolution en tant que paysage adaptatif.

Face au réchauffement climatique, nous ne sommes plus dans une phase de sensibilisation. Nous sommes dans une nouvelle étape - celle du problème climatique, où la question essentielle est la convergence entre la recherche, les orientations stratégiques en matière d’objectifs d’atténuation et d’adaptation et les moyens de mise en œuvre possibles dans l’activité de projet d’urbanisme paysager. En prenant comme cas d’étude Lausanne, la conférence tente de répondre à ce défi en réfléchissant à l’implantation d’une trame de fraîcheur pour se préparer aux changements à venir. Elle se structure en trois parties qui donnent toutes des outils réplicables dans d’autres contextes, pour d’autres territoires vulnérables :

·   Une lecture cartographique et statistique des formes environnementales présentes dans la ville et une analyse bioclimatique inédite basée sur l’analyse des températures de sol, de la végétation.

·    L’élaboration d’une base conceptuelle et de visions prospectives en 2030 puis 2050 pour accompagner l’installation de la trame de fraicheur articulant les outils du projets, méthodes et performances en matière d’écologie urbaine ;

·     Un zoom sur une expérience de requalification d’espace public en train de se faire - celui de laménagement de la place Riponne Tunnel - afin de préfigurer l’implantation de dispositifs d’écologie urbaine. Cette dernière partie interroge le processus de projet en donnant la parole aux experts de la ville de Lausanne tout autant que le dessin projeté en présentant un catalogue de références recensant 120 expériences internationales, (re)sources de possibles transposées pour l’aménagement de ce maillon de la future trame fraîche.

Dario Spini (NCCR LIVES, SSP) et Alain Plattet, chef du Service de la cohésion sociale de Chavannes-près-Renens

Projet Cause Commune avec le Service de la cohésion sociale de Chavannes-près-Renens

Marie Met-Domestici (CHUV),  Flavia Hodel (CHUV),  Anne-Sylvie Diezi (CHUV) et Pierre Dubois (CHUV)

Développement participatif du site mongenome.ch, plateforme d’information sur l’analyse génétique

Mon Génome & Moi

La participation toujours plus importante de patient·e·s et citoyen·ne·s à des cohortes de recherche incluant potentiellement une analyse du génome a fait émerger de nombreuses questions telles que la décision individuelle d’accepter ou non le séquençage, les conséquences pour soi ou pour ses proches, ou encore la prise en charge en cas de découverte d’un risque de maladie génétique. Autant de questionnements auxquels sont confrontés les patient·e·s ou citoyen·ne·s participant à la recherche, ainsi que leurs proches. Pour y répondre et inviter le grand public à réfléchir à ces questions fondamentales, la plateforme «Mon Génome & Moi» a été mise en ligne début 2020. Elle est le résultat d’un projet conjoint du CHUV et des HUG dans le cadre de l’initiative «Santé personnalisée & société» de la Fondation Leenaards. Sa structure et son design sont en partie le fruit de la contribution de groupes de patient·e·s (focus groups), en parallèle du travail des professionnel·le·s. Quel a été l’impact concret de cette participation des patient·e·s ? Quelles ont été les difficultés rencontrées ? Quelles pistes pour optimiser cet apport participatif dans le futur ?

Emmanuel Reynard et Mélanie Clivaz, Centre interdisciplinaire de recherche sur la montagne, UNIL

Recherche participative et développement durable en montagne – Le projet Val d’Hérens 1950/205

Partagez:
Amphipôle - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 28 90
Fax +41 21 692 28 95