Cycle de conférences 2013

La «tragédie des communs»: regards croisés sur le destin des biens publics et partagés

  TragedieCommuns3.jpg

La « tragédie des communs » est une expression imagée devenue courante dans la littérature scientifique contemporaine. Elle désigne la difficulté – voire l’impossibilité – d’exploiter de manière durable une ressource limitée lorsque celle-ci est mise à disposition de tous et de chacun: éléments vitaux (air ou eau), espaces publics (pâturages et paysages), biens culturels, prestations sociales, peuvent servir d’exemples. L’importance du concept et des problématiques qu’il recouvre mobilise des chercheurs de toutes les disciplines.

Un cycle de conférences publiques organisé dans le cadre de l'enseignement "La recherche dans tous ses états"

Organisation : Christine Clavien (FBM, Sciences au carré, christine.clavien@unil.ch)

Tous les mardis
du 22 octobre au 26 novembre 2013
de 17 h 15 à 18 h 45
Bâtiment Amphimax
Salle 412

22 oct.

D. Bourg (politique de l’environnement, FGSE)

V. Boisvert (économie de l’environnement, FGSE)

Les facettes de la tragédie : sens et enjeux socio-politiques

De la tragédie des communs à celle des “anticommuns” : les risques de la privatisation

29 oct.

E. Reynard (géographie, FGSE)

La longue histoire du partage des eaux : les bisses, du Moyen-Age à nos jours

5 nov.

 C. Thöni (économie expérimentale, FDSC)

La tragédie au laboratoire : expériences sur le partage de sommes d’argent
(conférence en anglais – diapositives en français)

12 nov.

L. Lehmann (biologie des populations, FBM)

H. Püttgen (gestion des systèmes énergétiques, EPFL)

Comment modéliser la tragédie des communs : le point de vue du mathématicien

Un ingénieur sur la scène : les réponses techniques à la tragédie

19 nov.

D. Bouvier (sciences de l’antiquité, Lettres)

R. Rousseleau (anthropologie, FTSR)

La tragédie des communs est-elle «grecque» ? comment partager à l'infini un patrimoine limité ?

Héros, victimes et autres acteurs de la tragédie : le cas d’un projet minier en Inde

26 nov.

F. Passy (psychologie sociale, SSP)

O. Glassey (sociologie, SSP)

Les coulisses de la tragédie : valeurs et motivations des acteurs

Tragédie sur le Net : les enjeux du partage de la musique

 

Résumés des interventions

 

Dominique Bourg

Les facettes de la tragédie : sens et enjeux socio-politiques

Il s'agira de situer le texte de Hardin au sein de la pensée écologique, après l'avoir définie, de montrer son apport et de dégager en quoi le problème posé, en dépit d'approximations analytiques (la confusion entre biens communs et biens open source), est encore plus prégnant aujourd'hui.

 

Valérie Boisvert

De la tragédie des communs à celle des “anticommuns” : les risques de la privatisation

"Trop de propriété" et "pas de propriété" sont deux extrêmes qui l'un comme l'autre compromettent la bonne gestion des ressources et s'observent dans des contextes différents. Il sera question du problème de l'hyperpropriété (la tragédie des anticommuns) et de son rapport avec la tragédie des communs.

 

Emmanuel Reynard

La longue histoire du partage des eaux : les bisses, du Moyen-Age à nos jours

Le conférencier traitera des aspects historiques, géographiques, socio-politiques de la répartition des eaux des bisses en Valais.

 

Christian Thöni

La tragédie au laboratoire : expériences sur le partage de sommes d’argent
(conférence en anglais – diapositives en français)

Le conférencier développera la problématique de la tragédie des communs par le biais de l'économie expérimentale, qui met en place, en laboratoire, des jeux d'argent impliquant des sujets humains. Ce sera l'occasion de réfléchir sur le gain de connaissances fournies par cette ligne de recherche.

 

Laurent Lehmann

Comment modéliser la tragédie des communs : le point de vue du mathématicien

La problématique de la tragédie des communs sera approchée par le biais de la modélisation évolutionnaire à l'aide des outils mathématiques développés en génétique des populations. Ce sera l'occasion d'une réflexion sur le transfert de connaissances des modèles à la réalité.

 

Hans Püttgen

Un ingénieur sur la scène : les réponses techniques à la tragédie

Cette intervention portera avant tout sur la bifurcation des défis énergétiques entre

  • les pays/régions industrialisés – énergétiquement « riches », où le défi clairement est une utilisation plus intelligente de l’énergie – sous toutes ses formes – une plus large mise en œuvre des énergies renouvelables. Dans ces pays / régions nous devrons donc continuer d’aller vers un monde toujours plus électrique.
  • les pays en voie d’émergence – énergétiquement « pauvres », où le défi sera de faire face à leurs aspirations, justifiées, vers une meilleure qualité de vie et, par voie de conséquence directe, vers une plus large disponibilité d’énergie bon marché et ceci en limitant l’impact sur l’environnement.

 Sous-jacent à ces questions se trouvent, bien évidemment, les problèmes géopolitiques liées à l’énergie….

 

David Bouvier

La tragédie des communs est-elle «grecque» ? comment partager à l'infini un patrimoine limité ? 

Pour expliciter sa thèse sur les conséquences dramatiques d'une libre exploitation des biens communs, Garrett Hardin n'a pas hésité à recourir au paradigme de la tragédie et de la mécanique irréversible d'un destin inéluctable. Sa solution aussi prend la forme de ces axiomes moraux propres aux tragédies antiques : "Freedom is the recognition of necessity". Mais dans la tragédie grecque, la reconnaissance de la tragédie échappe toujours à l'homme. Bien avant Hardin, Platon déjà avait formulé le problème de la limitation des besoins et des ressources naturelles et lui aussi, comme Hardin, optait pour une solution privilégiant une prise de conscience morale. En remontant à Platon, il apparaît que «tragédie des biens communs» pourraît être d'abord «la tragédie d'une morale ou d'une culture commune», ces valeurs dont la tragédie grecque a démontré l'impossible partage. Je chercherai dans ces remarques le point de départ de ma réflexion sur la tragédie comme bien économique commun.

 

Raphaël Rousseleau

Héros, victimes et autres acteurs de la tragédie : le cas d’un projet minier en Inde

Le massif montagneux des Niamgiri, en Inde (Etat de l’Odisha), est le lieu de résidence d’un groupe classé comme ‘tribal’ par l’Union indienne : les Dongria Kond. Ils vivent d’une agriculture reposant sur l’essartage (culture sur brûlis) de parcelles temporairement prises à la forêt du massif. Sous leurs pieds, le sous-sol de la montagne, qui appartient à l’Etat, abrite un gisement de bauxite, le minerai à la base de l’aluminium, d’une composition particulièrement pur pour l’industrie.
Avant d’être bloqué par une décision du ministère de l’environnement indien, un projet d’exploitation du gisement a déclenché un déchaînement de discours contradictoires. La compagnie et l’Etat continuent d’insister sur la nécessité d’utiliser cette ressource minière de premier plan pour le développement de la région, tandis que les associations locales et les organismes humanitaires soulignent le coût du projet en termes de pollution, qui détruirait les ressources en eau et agricoles locales. Ajoutons que le gouvernement tend aujourd’hui à privatiser les parcelles, ce qui contribue d’autant à diviser le bien commun de la montagne. On présentera les principaux acteurs de cette potentielle tragédie, y compris la montagne elle-même divinisée.

 

Florence Passy

Les coulisses de la tragédie : valeurs et motivations des acteurs

Il sera question de ce qui motive les gens à s'engager pour des causes publiques liées à la problématique de la tragédie des communs.

 

Olivier Glassey

Tragédie sur le Net : les enjeux du partage de la musique

En considérant le cas particulier de la musique en ligne, cette contribution vise à revisiter la question de la tragédie des communs à l’aune des enjeux contemporains du digital. L'Internet autorise des configurations de mutualisation des ressources qui interpellent les modèles traditionnels des formes de propriétés associés à la circulation des contenus. La présentation s’attachera à expliciter comment les concepts de bien communs, d’accès, de partage et de propriété sont sans cesse reconfigurés par des plateformes techniques mobilisées dans les stratégies des acteurs du net.

Télécharger le flyer

Tragedie_Flyer.pdf  (124 Ko)

Partagez: