Mobilité active

Mobilité.png

Une transition énergétique et écologique ne se fera pas sans une transition vers une mobilité à basse empreinte environnementale. En Suisse, 38% de l’énergie finale est consommée par les transports, qui sont ainsi responsables d’un tiers des émissions nationales de gaz à effet de serre.

La promotion des formes de mobilités dites "actives" (vélo, marche) constitue ainsi un levier important pour lutter contre le dérèglement climatique, l’extraction de ressources, la préservation des habitats naturels et diminuer les pollutions atmosphériques. Ces formes de mobilité apportent qui plus est de nombreux bénéfices en termes de santé et de bien-être pour les usagers et la population générale.

L'OUVEMA

Le CCD soutient ainsi le lancement de l'Observatoire Universitaire du Vélo et des Mobilités Actives (l’OUVEMA). Ce projet entend créer des synergies entre acteur·trice·s de terrain et chercheur·euse·s : géographes, médecins, sociologues, environnementalistes ou psychologues et favoriser l’émergence de projets de recherche et d’enseignement. L’inauguration de l’OUVEMA a réuni plus de 100 personnes issues autant du monde académique que de la société civile.

Suivez nous:    
Partagez: