Traduire le rythme

Traduction, rythme, musique

Avec Francesco Biamonte, Rachel Falconer, Martine Hennard Dutheil de la Rochère, André Markowicz,
Nicola Pozza, Angela Sanmann, Geetanjali Shree, Vera Viehöver, Irene Weber Henking
 

Jeudi 28 avril 2016 18h, causerie-concert
Cercle Littéraire de Lausanne, Place St-François 7, 1003 Lausanne
Vendredi 29 avril 2016 dès 09h30, colloque
Anthropole 4021, UNIL-Dorigny, Lausanne


Les rythmes, les sonorités et les mètres structurent et façonnent la prose, la poésie, les textes dramatiques et, bien sûr, les livrets. Si le rythme est, selon Henri Meschonnic «le signifiant majeur» de tout texte, il ne doit pas pour autant être confondu avec la cadence régulière de la mesure. Le rythme est forme parce qu’il transforme la langue en langage poétique, littéraire et musical – parce qu’il fait de la langue un discours. Et comment traduire alors cette forme fluide ? Des spécialistes en traduction littéraire et des traducteurs de l’anglais, de l’allemand, du français, de l’italien, du latin, du hindi, du russe et du chinois aborderont ces questions dans toutes leurs tonalités.
La journée de conférences sera enrichie par la participation de Geetanjalie Shree, auteure indienne dont le roman Une place vide paraîtra sous peu en français (trad. Nicola Pozza, Infolio), et d’André Markowicz, traducteur littéraire et passeur entre les langues. # En collaboration avec la Section d’anglais de l’UNIL.

En ouverture du colloque, Francesco Biamonte, baryton-basse, parlera de la traduction de livrets d’opéra et interprétera en original et en traduction des airs choisis de Gulliver ou l'Ombre de l'Homme-montagne en compagnie de Lisa Tatin (soprano) et de Julien Paillard à l’accordéon.
Conférence donnée au Cercle littéraire, le 28 avril à 18h.

Inscription obligatoire à l’adresse admin@cerclelitteraire.ch ou par téléphone au 021 312 85 02.

Programme détaillé du colloque "Traduire le rythme" 28 et 29 avril 2016, Unil Lausanne

flyer colloquium-image_Page_1.png

Partagez: