AmphimaxAuMatin_panoramique.jpg

Ecole de biologie

Actualités
Sophie Martin élue au sein de l'EMBO
Le 7 juillet 2020, la prestigieuse Organisation européenne de biologie moléculaire (EMBO) a annoncé l'élection de 63 nouveaux membres, tous des chercheurs hors pair dans le domaine des sciences de la vie. Parmi eux, Sophie Martin, professeure ordinaire au Département de microbiologie fondamentale de l'UNIL.
Des gènes égoïstes évincent leurs rivaux
Des groupes de gènes liés appelés supergènes contrôlent l’organisation sociale des fourmis, par exemple le nombre de reines par colonie. Une étude menée par le Prof. Michel Chapuisat au Département d’écologie et évolution de l’UNIL montre que, dans les sociétés de fourmis alpines dirigées par plusieurs reines, un supergène favorise, de manière égoïste, sa propre transmission. Tous les œufs qui en sont dépourvus meurent avant d’éclore.
Publication dans Science Advances. L’interview de Caroline Arber
« Notre étude apporte un nouvel éclairage sur les programmes génétiques qui transforment les cellules immunitaires en tueurs puissants et durables du cancer » Caroline Arber - médecin associée au Département d’oncologie UNIL CHUV, professeure associée à l’UNIL et membre de la branche lausannoise du Ludwig Institute for Cancer Research - et son équipe ont développé des types spécifiques de cellules immunitaires modifiées qui peuvent servir d'immunothérapie potentielle pour les patients atteints de cancer. Son étude récente montre que les cellules immunitaires conçues comme des cellules hybrides "auxiliaires" et "tueuses" sont les plus puissantes et les plus aptes à améliorer la destruction des tumeurs par rapport aux cellules "tueuses" classiques. Ses travaux ont permis de mieux comprendre les conséquences génétiques de l'ingénierie des cellules immunitaires hybrides et de découvrir des programmes génétiques spécifiques qui peuvent servir de modèle pour développer la prochaine génération d'immunothérapies anticancéreuses basées sur les cellules immunitaires.
Étudier, Newsletter n° 15
La quinzième newsletter «Étudier» vous présente les précisions de la Direction concernant tous les aspects du fonctionnement de l’UNIL cet été dans le contexte incertain de la pandémie, notamment les examens d’août ou encore les espaces de travail mis à votre disposition. Et comme «La vie continue», vous saurez tout sur les premiers produits mis en vente par la Ferme de Bassenges, sur les terrains agricoles de l’UNIL et de l’EPFL.
Quand notre cerveau dort éveillé
Presque toutes les espèces animales connaissent un état de sommeil. Cette phase de repos est cruciale puisqu’elle permet la récupération du temps passé éveillé. Dans une étude publiée dans la revue « Nature Communications », des chercheurs du Centre intégratif de génomique de l’UNIL ont mis en évidence un aspect paradoxal du sommeil lent profond : lorsque nos yeux se ferment et que nous sommes profondément déconnectés de notre monde, certaines parties de notre cerveau demeurent en alerte.

unilogo_noir_72dpi.png
Secrétariat étudiant·e·s
Réception des étudiants: lu-ve 9h00-11h30
Bâtiment Amphipôle, bureau 312, Quartier UNIL-Sorge
Tél : 021 692 40 10
biologie-etudiants@unil.ch
Partagez: