3.3 Évaluation des compétences cliniques

ECOS

L’examen clinique objectif structuré (ECOS) permet de reproduire, de façon simulée et standardisée, un contexte médical qui se rapproche de la réalité d’un·e clinicien·ne. Les étudiant·e·s sont soumis·es à diverses mises en situations cliniques (stations) durant lesquelles ils/elles doivent accomplir des tâches complexes comme questionner et examiner un·e patient·e simulé·e (PS), interpréter des tests et/ou initier une prise en charge médicale.

 

Les PS sont des personnes en bonne santé qui sont formées à jouer un rôle de patient·e préalablement appris sur la base d’un scénario. Un·e évaluateur·rice observe l’étudiant·e réaliser ces tâches et remplit une grille d’observation standardisée. 

 

L’École de médecine de Lausanne organise deux ECOS facultaires, l’un en BMed3 et l’autre en MMed2. Sur délégation de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), elle est aussi un site reconnu pour l’organisation de l’ECOS fédéral qui sanctionne la fin de la formation prégraduée en médecine. Toutes les étapes préparatoires de l’ECOS fédéral sont centralisées à Berne et coordonnées par l’Institut für medizinsche Lehre (IML).

 

Le déroulement des ECOS facultaires de BMed3 et MMed2 est calqué sur celui de l’ECOS fédéral illustré dans la vidéo "Déroulement standard de l'examen fédéral Clinical Skills".

 

Les enseignant·e·s de l’EM peuvent être impliqué·e·s à différents niveaux dans la préparation et le déroulement des ECOS :

 

  • Création d’une station ECOS : rédaction d’un nouveau scénario clinique et création de la grille d’évaluation qui s’y rattache sur la base d’un chablon pré-défini en fonction des objectifs d’apprentissage à évaluer.
  • Révision d’une station ECOS préexistante : sur la base de données psychométriques ou des feedbacks (étudiant·e·s, expert·e·s, observateurs·rices) recueillis suite à l’utilisation d’une station d’ECOS, certaines parties du scénario/ items de la grille d’évaluation doivent être revus.
  • Test d’une station ECOS : lors de la création d’une vignette ou après une révision importante, la station est testée en petit comité afin d’évaluer si elle est réalisable dans le temps imparti et si le scénario est bien exploitable par un·e PS. Le test se déroule en présence de l’enseignant·e auteur·e de la station, un·e PS, une formatrice PS et le médecine coordinateur l’ECOS. Dans la mesure du possible, un médecin qui ne connaît pas la station est invité pour jouer le rôle de l’étudiant·e.

Les enseignant·e·s son accompagné·e·s dans ces différentes étapes par les médecins de l’Unité des compétences cliniques (UCC) qui coordonnent l’organisation des ECOS.

 

  • Participation à la formation des PS : lorsque les PS sont formé·e·s à jouer de nouvelles stations et/ou lorsque que les éléments à simuler sont très spécifiques à la discipline, un·e enseignant·e peut être appelé·e à participer à la répétition avec les PS pour jouer le rôle de l’étudiant·e et/ou guider les PS pour simuler de manière réaliste un signe pathologique. Par exemple, comment simuler un phénomène de « roue dentée » ou jusqu’à quel niveau élever le membre supérieur en cas d’atteinte simulée de la coiffe des rotateurs.
  • Expert·e/examinateur·rice : lors d’un examen ECOS, l’UCC recrute plusieurs enseignant·e·s d’une même discipline pour fonctionner en tant qu’expert·e/examinateur·rice. Le recrutement se fait par l’intermédiaire du·de la chef·fe de service à qui la demande est adressée. Le rôle de l’examinateur·rice est de remplir la grille d’évaluation sur la base de son observation de la performance de l’étudiant·e dans la station.

Les données des grilles d’évaluation des ECOS sont traitées par l’IML selon la méthode borderline regression.

ECOS_evaluation.jpg

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Chaque station permet d’évaluer des éléments spécifiques propres à la station dans les domaines de l’anamnèse, du status et du management (75% de l’évaluation de la station). La communication (25% de l’évaluation de la station) est évaluée par le biais d’une grille globale qui est identique dans toutes les stations.

Exemples d’items spécifiques :

Douleurs : localisation, irradiation

☐ les deux    ☐ un  ☐ aucun

 

Examen cardiaque : auscultation 4 aires

☐ complet et correct

☐ incomplet/partiellement correct

☐ mal effectué

☐ pas effectué

Exemple d’item relatif à la communication :

Réponse aux sentiments du patient et à ses besoins

Répond de manière perspicace et adéquate aux sollicitations et besoins (verbaux ou non verbaux) du patient

A totalement

B

C

D

E pas du tout

 

Évaluations en milieu du travail

Informations à venir

PULS

Le portfolio PULS (Portfolio électronique de l’Université de Lausanne pour les Skills) est une collection des réalisations de l’étudiant·e, sous format électronique, lui permettant de structurer, guider et réfléchir sur son processus d’apprentissage en clinique, sur la base de PROFILES.

 

L’enseignant·e peut avoir deux rôles différents en lien avec PULS :

  • Superviseur clinique : validation de fiches d’évaluation formative, telles que des mini CEX/DOPS ou des fiches de suivi de stages pendant les cours blocs et les stages.
  • Mentor : accompagner et guider l’étudiant·e dans sa démarche réflexive après consultation de ses fiches PULS, dans le cadre de séances de mentorat.

Les autres sous-chapitres 3

Nous contacter

École de médecine
Unité des évaluations des apprentissages
Rue du Dr César-Roux 19
1005 Lausanne

Tél: +41 21 692 50 88
exa_med@unil.ch

UnEvAp

Partagez:
Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV) Unisanté