Module "Théorie et méthodologie du cinéma"

Présentation | Suivi des étudiant·e·s | Responsable du module | Attestation du module et règlementation des absences
 

Présentation


Le Centre d’études cinématographiques (CEC) de l’UNIL offre, dans le cadre de la Maîtrise ès-Lettres avec spécialisation « Théories et pratiques du cinéma » (Réseau Cinéma CH), un module « Théorie et méthodologie du cinéma » à l’intention des étudiant·e·s des HES (ECAL et HEAD). Ce module permet d’aborder des aspects de la pratique (construction de l’image, composition du son, écriture, mise en scène, montage, etc.) à partir de leurs dimensions esthétique (courants, « écoles », mouvements, tendances), théorique (narratologie, sociologie, psychologie, dispositifs), historique ou encore culturelle (gender studiespost-colonial studiescuratorial studies). Cette mise en relation vise notamment à rendre plus explicites les liens entre la démarche créatrice et les principaux modes de conceptualisation, d’analyse et de réception de la production cinématographique, des premiers temps à l’époque contemporaine, du cinéma dominant à des formes filmiques qui se situent dans les marges. Dans la même perspective, il est proposé aux étudiant·e·s des HES de faire retour sur la critique de cinéma, son histoire, son influence et ses répercussions, tant sur la pensée du cinéma que sur les pratiques filmiques. Une telle approche, historiographique et relativiste, est également appliquée au scénario, qui n’est plus seulement envisagé de façon pratique ou prescriptive (comment écrire un scénario, suivant quelles règles) mais aussi et surtout en retraçant l’histoire et l’évolution de cette pratique, qui est de fait multiple. Ce module permet également aux étudiant·e·s de se familiariser avec la recherche scientifique et ses outils méthodologiques, ce qui constitue un acquis non négligeable à l’occasion de l’écriture d’un projet de film.


Le module « Théorie et méthodologie du cinéma » se compose de trois cours-séminaires spécifiquement conçus pour les étudiant·e·s HES. 

 

Ces trois cours-séminaires, qui représentent chacun une charge de travail équivalente à un cours-séminaire semestriel dispensé à la Section d’histoire et esthétique du cinéma de l’UNIL, sont composés comme suit :

 

  • Analyse de films (enseignant : François Bovier)

Ce cours-séminaire propose aux étudiant·e·s d’appliquer dans une perspective historique les outils d’analyse de séquences à des films de différents genres, époques et nationalités. Après avoir identifié les principales caractéristiques du film (période, déterminations techniques, modalités de production, appartenance à telle pratique filmique ou tel genre codifié), il s’agit de proposer une lecture du film en justifiant la pertinence de l’approche mobilisée (analyse énonciative et narratologique, du style et des procédés formels, étude des modes de représentation et des genres cinématographiques, lecture socio-historique, interprétation des rapports sociaux de sexe et des rapports ethniques, etc.).

 

2 crédits pour le suivi du cours ; 2 crédits pour le travail approfondi associé​​​​​​.

 

  • Historiographie et méthodologie (enseignant : François Bovier)

Ce cours-séminaire spécifique introduit les étudiant·e·s à la recherche scientifique, en retraçant les principaux axes d’analyses et méthodes de recherche dont le cinéma a fait l’objet. Ces modèles de recherche, empruntant des outils d’analyse aux sciences humaines (histoire, sociologie, narratologie, psychanalyse) ou proposant de nouveaux modèles de réflexion (cultural studiespost-colonial studies,visual studiesperformance studiescuratorial studies,théories du dispositif), seront chaque fois articulés à des études de cas. Le but de ce cours-bloc, qui s’inscrit dans une perspective historiographique (repérage de ruptures dans les schèmes de pensée) et intermédiale (étude des interactions entre différents champs disciplinaires), est de familiariser les étudiant·e·s à l’analyse contextuelle de corpus de films, de manifestations culturelles (festivals, expositions) et de configurations discursives, en privilégiant le travail à partir de sources.

 

2 crédits pour le suivi du cours ; 2 crédits pour le travail approfondi associé

 

Le troisième cours-séminaire est découpé en deux parties, assumées par deux professeurs de la Section d’histoire et esthétique du cinéma :
 

  • Histoire du scénario (enseignant : Alain Boillat)

Ce séminaire propose d’aborder l’écriture scénaristique dans une perspective académique qui n’entend pas reconduire l’approche normative/prescriptive des manuels de scénario mais précisément prendre ladite approche pour objet d’étude (en regard notamment de ses présupposés narratologiques), et l’inscrire plus généralement dans l’histoire des pratiques scénaristiques et des discours qui ont été tenus à leur propos. En envisageant le scénario comme un objet de recherche, il s’agira de décentrer le point de vue pragmatique sur ce type de texte, tout en en discutant certaines spécificités. 

 

  • Histoire de la critique (enseignant : Laurent Le Forestier)

Ce séminaire propose de travailler sur un ensemble de textes réflexifs, écrits par des critiques de différentes nationalités, à diverses époques, et qui visent tous à penser la pratique et l’activité critiques. Le but est de dégager ainsi la fonction, les critères et la méthode que la critique a pu se donner au fil de l’histoire, afin de mieux comprendre la pratique actuelle de la critique.

 

2 crédits pour le suivi du cours ; un travail de validation est demandé aux étudiant·e·s

 

Le module « Théorie et méthodologie du cinéma », offert par le Réseau Cinéma CH, a lieu tous les deux ans. Il sera à nouveau dispensé pendant l’année académique 2020-2021.

TOP ^

Suivi des étudiant·e·s

François Bovier assure le suivi des étudiant·e·s inscrit·e·s au module « Théorie et méthodologie du cinéma » et leur répond en cas de questions ou de demande de précisions.

TOP ^

Responsable du module

François Bovier (francois.bovier@unil.ch)

TOP ^

Attestation du module et règlementation des absences

 

Travaux approfondis :
 

  • En plus de la présence et de la participation active des étudiant·e·s, un travail écrit approfondi (de 10 à 15 pages A4)sera rédigé dans le cadre du cours-séminaire Méthodologie et historiographie du cinéma, en relation avec le sujet de mémoire de l’étudiant·e. Ce travail écrit, en articulant différentes sources primaires et textes secondaires, exposera une problématique théorique ou analysera un corpus historique de films. Validation : 2 crédits.

    Remédiation : en cas de travail jugé insuffisant, l’étudiant·e s’engage à reprendre son travail écrit, en intégrant des outils méthodologiques spécifiques et/ou en poursuivant ses recherches.

 

  • En plus de la présence au cours-séminaire Analyse de filmsla participation active inclut une présentation orale, l’étudiant·e devant analyser un corpus de films et exposer sa méthodologie. Validation : 2 crédits.

    Remédiation : en cas de présentation insuffisante, l’étudiant·e réalise un travail écrit sur un film du corpus (longueur 6-8 pages) en approfondissant son analyse par la prise en compte de la littérature secondaire portant sur le film.

 

Travaux de validation interne :

 

  • En plus de la présence au cours-séminaire Histoire du scénario / Histoire de la critique, un travail de validation interne (courte présentation orale) est demandé aux étudiant·e·s.


Attestation de présence :
 

À l’issue de chaque séance, l’étudiant·e valide sa présence en faisant signer à l’enseignant le document ad hoc. Afin de garantir une certaine flexibilité, l’étudiant·e qui manque moins de 30% de la durée présentielle d’un cours n’est pas astreint à un travail de complément. Toute absence supérieure à 30% de la durée présentielle d’un cours doit être justifiée auprès du responsable du module. Cette justification doit reposer sur un certificat médical ou sur l’attestation d’une activité professionnelle ou réalisée en lien avec les enseignements du Réseau. 

 

L’étudiant·e qui manque entre 30% et 50% de la durée présentielle d'un cours n’obtient la validation du module qu’à condition de rendre un travail de complément, dont la nature et le contenu sont définis par le responsable de l’option. 
 

Les feuilles de présence complétées doivent être envoyées à : François Bovier – Université de Lausanne, Section d’histoire et esthétique du cinéma – Anthropole, Bureau 4172 – 1015 Lausanne. François Bovier assure lesuivi des étudiant·e·s inscrit·e·s dans le module « Théorie et méthodologie du cinéma ».

TOP ^

Partagez:
reseau_cinema_ch-logo.svg