Jeux olympiques et mondialisation des sports

  • Jeux olympiques et exercices du gymnase dans l’Antiquité
  • Diffusion des sports et des cultures sportives
  • Système olympique et fédérations internationales sportives
  • Politiques publiques du sport en Suisse et en Europe
  • Diplomaties sportives et soft power
  • Organisations internationales (ONU, UE…) et OING

 

Cet axe vise à mieux comprendre la place du sport tel que codifié en Occident, et des jeux olympiques modernes, dans l’accélération du processus de mondialisation. Il ne s’agit pas pour autant d’écrire une histoire linéaire et occidentalo-centrée. Car d’autres cultures corporelles et sportives existent, résistent, et circulent dans le vaste monde : en Europe même (jeux traditionnels), mais surtout dans les sociétés post-coloniales.
Refondés par le Congrès de la Sorbonne (1894), les jeux olympiques modernes sont devenus un événement planétaire piloté depuis le siège du CIO installé à Lausanne en 1915. Ils puisent dans de lointains héritages : les concours de l’Antiquité autant que les exercices du gymnase, et leurs différentes renaissances du XVIe au XIXe siècle. De fait, avec l’arrivée, depuis les années 1980, de nombreuses autres fédérations internationales sportives (FIS) dans le canton de Vaud et en Suisse, la Confédération fait figure de centre du mouvement sportif international.
Mais la mondialisation sportive présente bien d’autres aspects que l’organisation de grands événements sportifs internationaux et leur médiatisation : la diffusion des pratiques sportives entre continents ; la circulation des cultures, des langues et des modes liées aux sports ; les filières économiques du sport ; l’élaboration d’un droit international sportif…
Quant aux États, qu’ils soient démocratiques ou autoritaires, ils ne sont pas restés indifférents devant le formidable vecteur de communication que constitue le sport international. Ainsi, la planète des sports, qui constitue un système en soi, est-elle devenue un espace diplomatique. D’autres acteurs internationaux ou transnationaux ont émergé depuis les années 2000 : organismes onusiens, Unions continentales, OING…

 

Le « Centre d’études olympiques & de la globalisation du sport » (CEO&GS) est un observatoire de recherche créé à l’été 2015 au sein de la Faculté des sciences sociales et politiques et de l’Institut des sciences du sport (ISSUL) de l’Université de Lausanne (UNIL).
Les activités de recherche du Centre concernent les cultures ludiques, sportives et olympiques envisagées aux différentes échelles du local au global. L’approche historique de longue durée, qui constitue la matrice épistémologique de ce projet académique, repose sur un dialogue revendiqué avec les autres sciences sociales.
Le séminaire mensuel du Centre est ouvert et destiné aux étudiants et chercheurs de l’UNIL, des universités suisses et du monde entier.

 

L’Observatoire international des politiques sportives (OIPS) est le fruit d’un partenariat de recherche conclu en janvier 2016 entre l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et l’Université de Lausanne.
Il élabore les outils scientifiques indispensables à la mise en œuvre des politiques sportives, nationales et internationales, et à leur évaluation dans le cadre de mandats passés avec les acteurs majeurs du monde sportif :

  • organisations sportives nationales et internationales,
  • États et organismes supranationaux,
  • régulateurs, médias, sponsors, …

 

Chercheurs travaillant dans cet axe :

Institut des Sciences du Sport

  • Nicolas Bancel - Professeur associé
  • Emmanuel Bayle - Professeur associé
  • Jérôme Berthoud - Assistant doctorant
  • Herrade Boistelle - Doctorante FNS
  • Estelle Brülhart - Assistante doctorante
  • Florence Carpentier - Chercheur FNS senior
  • Romain Chasles - Assistant doctorant
  • Patrick Clastres - Professeur associé
  • Claire Nicolas - Assistante doctorante
  • Fabien Ohl - Professeur ordinaire
  • Thomas Riot - Chercheur FNS Senior
  • Lucie Schoch - Maître assistante
  • Quentin Tonnerre - Assistant doctorant
  • Philippe Vonnard - Chercheur associé

Institut de Hautes Etudes en Administration Publique

  • Jean-Loup Chappelet - Professeur ordinaire
  • Aquilina Dawn - Responsable de recherche
  • Nicolien van Luijk

Faculté des Lettres

  • Sébastien Guex - Professeur ordinaire
  • Karl Reber - Professeur ordinaire
  • François Vallotton - Professeur ordinaire

 

Principales publications dans cet axe de recherche :

  • Chappelet, J.-L. (2016). Jeux olympiques: raviver la flamme, Lausanne: PPUR (collection savoir suisse).
  • Clastres P. (2015). “Pierre de Coubertin in Front of History. Archives versus Writings”, in Stefan Wassong and Norbert Müller (ed), Pierre de Coubertin and the Future, Kassel, Agon Verlag/Olympische Studien.
  • Clastres P. (2013). « Culture de paix et culture de guerre : Pierre de Coubertin et le Comité international olympique de 1910 à 1920 ». Guerres mondiales et conflits contemporains 251, pp. 95-114, 2013.
  • Chappelet, J.-L. & Kübler, B. (2008). The IOC and the Olympic System: the governance of world sport, London: Routledge.
  • Clastres P (2008). Jeux Olympiques. Un siècle de passions, Paris : Les Quatre Chemins.

 

Partagez: