Aller à: contenu | haut | bas | recherche
 
 
Vous êtes iciUNIL > Institut d'archéologie et des sciences de l'antiquité > Projets de recherche > Projet FNS : « Regards croisés sur les relations de couple dans l’Antiquité »

Projet FNS : « Regards croisés sur les relations de couple dans l’Antiquité »

ImageCoupleGris.png

Français - English

Equipe scientifique:
Prof. Anne Bielman, responsable du projet.
Claude-Emmanuelle Centlivres Challet, chercheuse FNS senior.
Charlotte Golay, doctorante

Durée du projet :
Septembre 2016 - Août 2019.

Présentation du projet :
Le projet vise à examiner la notion de « couple adulte hétérosexuel entretenant une relation stable », dans l’Antiquité. Il croise les types de documents et les périodes dans une approche comparatiste, en insistant sur l’aspect relationnel de la dynamique des couples. Deux catégories de couples sont prises en considération:
o A. Les couples dits « exceptionnels » (couples dont l’un des partenaires occupait une position durable à la tête d’un Etat)
o B. Les couples dits « ordinaires » (couples dont les membres  appartenaient aux classes moyennes et basses et aux élites civiques)
Ces deux catégories de couples – dont on questionnera la définition selon les Antiques et les Modernes – seront étudiées dans le monde grec hellénistique, à la fin de la République romaine et sous le Haut-Empire romain, c’est-à-dire entre le IIIe s. av. J.-C. et le IIe s. ap. J.-C., sur la base de sources littéraires et épigraphiques ; ce découpage chronologique se justifie d’une part par la présence d’une documentation pertinente, d’autre part par le fait que des influences réciproques entre monde grec et monde romain se sont développées durant ces siècles.
Le projet s’intéresse, dans une perspective synchronique et diachronique, au « vécu » des couples antiques, aux liens affectifs et à la relation de domination établis entre partenaires, à l’influence potentielle des couples exceptionnels sur les couples ordinaires, au partage des rôles publics et des tâches quotidiennes au sein des couples.

Les membres de l’équipe traiteront des thématiques suivantes :
- Couples extraordinaires d’époque hellénistique : A. Bielman
- Couples ordinaires d’époque hellénistique : Charlotte Golay (sous la supervision de A. Bielman)
- Couples ordinaires d’époque républicaine tardive et impériale : C.-E. Centlivres Challet

Deux colloques internationaux, l’un en 2017 et l’autre en 2018, réuniront des spécialistes pour faire le point sur cette thématique, en comparant/confrontant les périodes historiques et les types de couples.

Collaborateurs scientifiques associés au projet :
Deux doctorantes de l’ASA seront associées au projet.

  • Jana Hoznour prépare une thèse sur « Les relations de couples dits "ordinaires" sur la base de témoignages d'épigraphie lapidaire issus de contextes funéraires d’Italie du sud, du 3ème siècle avant J.-C. jusqu'à la fin des Sévères » (titre provisoire, direction M. Aberson et A. Bielman).
  • Barbara Hiltmann prépare une thèse en numismatique (direction A. Geiser et A. Bielman) qui intégrera probablement des éléments relatifs à la  représentaton monétaire du couple.

Ces deux doctorantes seront invitées à nourrir les discussions scientifiques liées au projet et à participer aux activités scientifiques organisées dans le cadre du projet.

Recherche:
 Go
 
rss/atom
facebook twitter facebook facebook 
Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 28 96  -  Fax +41 21 692 30 45
Swiss University