Symposium 10 ans de l'IUFRS

L’IUFRS fait face aux enjeux de la prochaine décennie

Les 10 ans de l’IUFRS

 

Le 10 octobre 2019, l’Institut Universitaire de formation et de recherche en soins (IUFRS) a fêté ses dix ans à travers le symposium « La pratique infirmière avancée face aux enjeux de santé publique ».

 

Cet événement unique a permis de réunir plus de 300 professionnel-le-s autour de l’articulation entre pratique infirmière spécialisée et défis de système de santé publique. En effet, les deux rôles d’infirmière clinicienne spécialisée (ICLS) et d’infirmière praticienne spécialisée (IPS) peuvent participer à relever ces défis que sont le vieillissement de la population et les maladies complexes, la pénurie programmée de personnel soignant ou encore la rapide évolution des technologies…

 

Au-delà du rappel historique de la constitution de l’IUFRS, puis de son rapide envol, la journée a été rythmée par les interventions de divers orateurs-trices.

 

Mme A. Kennedy, présidente du Conseil international des infirmières, a ainsi rappelé l’importance de ne pas s’apitoyer sur son sort et de l’importance, pour la pratique infirmière, de conserver son rôle leader dans le développement des soins.

 

 

Le prof. N. Senn, Directeur de l’Institut universitaire de médecine de famille (IUMF) de Unisanté, a partagé avec l’assemblée les enjeux très actuels autour des cabinets de famille.

 

 

Après quoi, une brève représentation a illustré la différence entre les deux rôles d’infirmière clinicienne spécialisée (ICLS) et d’infirmière praticienne spécialisée (IPS), exercice de haute voltige quand on sait que sur le terrain, en fonction des environnements, ces deux rôles peuvent prendre des formes somme toute assez variables.

 

 

La seconde partie du symposium a été ouverte par Prof. D. Bryant-Lukosius de McMaster University, qui a mis en exergue les enjeux autour du développement de la pratique infirmière avancée selon les environnements.

 

Cela a été ensuite au tour de doctorant-e-s de l’IUFRS de présenter leurs travaux à travers de brèves vidéos :

 

Jenny Gentizon - Evaluation de la littératie en matière de médicaments des patients âgés hospitalisés

Fabienne Teike-Luthi - Développement et validation d'un outil d'identification des patients nécessitant des soins palliatifs généraux ou spécialisés

Jelena Stanic - Implantation d'une intervention basée sur la pleine consciences après des femmes qui vivent avec un cancer gynécologique

Marika Bana - Implementation of the Symptom Navi Programme for cancer patients in the Swiss outpatient setting: A cluster randomised pilot study

Véronique de Goumoens - Dévelopement d'une intervention pour soutenir les familles des patients avec une lésion cérébrale acquise durant la phase aiguë d'hospitalisation

Vania Sandoz - Maternal, partner, and child health outcomes after a traumatic childbirth

Aline Forestier - Evaluation précoce de la détresse psychologique des adolescents garçons consultatn aux urgences pédiatriques étude multi-méthodes

 

 

Après quoi, les 5 académiques de l’Institut ont eu à cœur de présenter leurs programmes de recherche respectifs, qui témoignent par l’exemple que la qualité de la recherche en sciences infirmières n’est plus à démontrer.

 

 

Avant de passer à la table ronde, nous avons finalement bénéficié du regard éclairé de la Dre S. Monod, Directrice générale de la Direction générale de la santé, qui a rappelé les enjeux de santé publique et le rôle central de la profession infirmière dans cet environnement.

 

 

Last but not least, sous la houlette de M. J. Chapuis, Directeur de l’Institut et Haute Ecole de la Santé La Source, une table ronde a permis de confronter les idées autour de la problématique de la pratique infirmière avancée. Cette table ronde vivifiante a réuni :

 

ASI – Mme Roswitha Koch, Responsable du domaine

Développement des soins infirmiers

ASSM – Mme Valérie Clerc, Secrétaire générale

CHUV – Mme Danielle Bouchard, Directrice des soins Département de médecine

DGS – Dre Stéfanie Monod, Directrice générale

IMAD – Mme Marie da Roxa, Directrice

SVM – Dr Olivier Spinnler, membre du comité

UNISANTE – Prof. Patrick Bodenmann, Chef de département, Département Vulnérabilités et médecine sociale

 

 

N'hésitez pas non plus à vous remémorer cet évènement au travers de la galerie de photos.

 

Nous remercions ici toutes les personnes qui ont participé de près ou de loin à cette manifestation, ainsi que l’ensemble des orateurs-trices. 

 

 

 

 

 

 

 

Partagez:
IUFRS - Route de la Corniche 10 - Bâtiment Proline - CH-1010 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 314 58 15
Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV) Unisanté