Equipe

Suzannah.jpg

Suzannah Ravenscroft (Stuijfzand) (Post Doc)

J’ai rejoint récemment le Lausanne Perinatal Research Group (juillet 2018) en tant que chercheuse post doctorante. Je m’intéresse au transfert intergénérationnel du traumatisme de la mère à l’enfant et développe actuellement un projet investiguant les interactions parent-enfant chez des mères avec des problèmes de santé mentale. En effet, je développe une intervention qui soutient les mères dans leurs interactions avec leurs enfants. Je souhaite utiliser de multiple méthodes pour investiguer la période prénatale, par exemple, l’eye-tracking, les EEG et les mesures physiologiques.

 

 

Vania.jpgVania Sandoz (PhD student)

Psychologue de formation, j’ai rejoint le Lausanne Perinatal Research Group comme stagiaire en 2014. Depuis 2017, je travaille en tant que doctorante sur le projet START, et je m’intéresse à la santé mentale parentale durant la période périnatale ainsi qu’au développement de l’enfant. Dans le cadre de mon doctorat, j’utilise des tests développementaux et des mesures physiologiques pour mieux comprendre la transmission intergénérationnelle du stress et du traumatisme des parents à leurs progénitures. Par exemple, nous développons actuellement un paradigme de stress pour mesurer les réponses physiologiques chez des mères ayant récemment accouché.

 

Ding Cai.pngDing Cai (PhD student)

Infirmière diplômée et première doctorante chinoise en Sciences Infirmières de l'UNIL, je rejoindrai le groupe de recherche périnatale de Lausanne au printemps 2019. Mon doctorat porte sur la santé mentale périnatale des femmes chinoises, en Suisse et en Chine. Il s'agit d'une étude comparative qui utilise des méthodes de recherche mixtes, qualitatives et quantitatives. Elle vise à explorer, avec une perspective multiculturelle, les besoins des migrants aux seins des services de maternité, en prenant l’exemple des femmes chinoises en Suisse. Je souhaiterais également mieux comprendre les difficultés autour de la naissance et de la santé des femmes chinoises qui vivent une transition socio-économique dans leur pays.

 

Camille.jpgCamille Deforges (PhD student)

Après avoir travaillé quelques mois comme psychologue dans une maternité, j’ai commencé en juillet 2018 un doctorat au sein du Lausanne Perinatal Research Group. Je m’intéresse à la santé mentale durant toute la période périnatale, qu’il s’agisse de celle de la femme ou de son/sa partenaire. Je travaille avec l’équipe sur le développement d’une intervention permettant de prévenir les symptômes psychopathologiques des parents après une naissance traumatique. J’aimerais également étudier les effets de cette dernière sur le couple. Par ailleurs, dans le cadre de mon doctorat, j’utilise l’électroencéphalographie pour investiguer les mécanismes neuropsychologiques de notre intervention.

 

Celine.jpgCéline Favrod (collaboratrice scientifique)

Psychologue de formation, avec un master en psychologie expérimentale, j’ai commencé à travailler dans le domaine de la recherche dès ma sortie d’université : notamment en physiologie, sur le lien entre alimentation et mémoire, et le rôle des protéines MCT dans le cerveau. J’ai ensuite travaillé avec prof. Antje Horsch aux prémices du Lausanne Perinatal Research Group (avril 2014) et j’ai participé à de nombreux projets sur la problématique du stress dans la période périnatale ainsi que chez le personnel soignant. Mêlant qualitatif et quantitatif, patientes – proches – enfants – et soignants, j’aime la diversité des recherches que nous menons.

 

 

Quillet Diop.jpgMagali Quillet Diop (psychologue collaboratrice de recherche)

Mon parcours professionnel m’a permis de collaborer à de nombreux projets qui allient recherche, clinique et/ou formation, dans les domaines des neurosciences et de la psychopathologie adulte. Plus particulièrement, j’ai réalisé une étude explorant les liens entre impulsivité et réactivité émotionnelle auprès de centaines d’étudiants. Aujourd’hui, j’ai intégré le Lausanne Perinatal Research Group, et je participe au développement d’un paradigme qui permet de mesurer certaines réactions physiologiques face à un stress léger à modéré.

 

 

Valérie Avignon.jpgValérie Avignon (Sage-femme clinicienne spécialisée)

Sage-femme clinicienne spécialisée, j’ai rejoint le Lausanne Perinatal Research Group en mai 2019. Durant plus de 25 ans j'ai accompagné des couples, des familles en salle de naissance et dans le post-partum. J'ai été longtemps focalisée sur le bien-être physique des patients (mères et enfants) notamment en salle de naissance. En 2012, une nouvelle mission au post-partum m'a permis de me rendre compte de l'importance de la deuxième partie de la définition de la santé selon l'OMS: le bien être psychique. Dans ce cadre j'ai participé à la mise en place de l'entretien psycho-éducatif au post-partum et me suis intéressé de plus près au stress lié à la naissance et à ses conséquences en particulier sur l'allaitement maternel. Aujourd'hui, je suis principalement impliquée dans l'étude TEAR qui s’intéresse à l’impact psychologique d’une déchirure périnéale sévère sur les femmes et leur partenaire suite à l’accouchement.

Elisabeth.jpgElisabeth Schobinger, Inf. MScSI

Infirmière depuis 2011, j’ai rejoint le Lausanne Perinatal Research Group en tant qu’étudiante Master en Sciences Infirmières 2017. Dans le cadre de mon mémoire, je travail sur une partie du projet du Lausanne Perinatal Wellbeing Cohort, notamment le recrutement des participants. Je suis particulièrement intéressée par l’état de stress aigu et l’état de stress post-traumatique qui peuvent être induit par l’accouchement. Mon mémoire vise à déterminer ces prévalences chez les parents après un accouchement.

 

Sebara.jpgSebara Gashi (Master student)

Infirmière détentrice d’un Bachelor en soins infirmier, j’ai travaillé deux ans aux soins intensifs avant de reprendre mes études et me lancer dans un Master ès Sciences en Sciences Infirmière (MScSI) à l’Institut universitaire de formation et de recherche en soins (IUFRS). Depuis l’âge de mes 15ans, je suis immergée dans le domaine de la santé. J’ai à cœur de fournir des soins holistiques centrés sur les besoins et les projets de vie exprimés par les patients. Le confort et le bien-être de ces derniers sont des valeurs fortes qui guident ma pratique. J’ai rejoint le Lausanne Perinatal Research Group dans le cadre de mon travail de master. Je m’intéresse à l’accouchement traumatique. La recherche que je réalise a pour objectif de comparer la perception de l’accouchement traumatique chez les parents, les soignants et les médecins.

 

Mathilde Duroux.jpgMathilde Duroux (Master student)

Je suis actuellement en Master de psychologie clinique et de la santé à l'Université de Fribourg. En février dernier, j'ai terminé mon stage de 6 mois au sein du Lausanne Perinatal Research Group en tant que stagiaire psychologue. Je suis en train d'écrire mon travail de Master qui est supervisé par cette même équipe. Je m'intéresse à l'influence du soutien social dans un contexte d'anxiété périnatale, et les conséquences que ceci peut avoir sur les outcomes naissances.

 

Ana Favero.jpgAna Favero (Master student)

J'ai rejoint le Groupe de recherche périnatale de Lausanne en mai 2018 après avoir obtenu mon baccalauréat en psychologie. Durant mon stage, j'ai participé à de nombreuses études dont START, TEAR et l'étude Lausanne Perinatal Wellbeing Cohort, qui m'ont permis de découvrir des aspects uniques et très différents du domaine de la recherche périnatale. Cette expérience m'a poussé à poursuivre ma thèse de maîtrise avec le LPRG en utilisant les données de Lausanne Perinatal Wellbeing Cohort.

 

 

 

Anabelle Reuse.jpgAnabelle Reuse (stagiaire)

J’ai rejoint l’équipe START en mai 2019 en tant que stagiaire psychologue. J’y effectue un stage de 6 mois dans le cadre de mon master en psychologie clinique et de la santé à l’Université de Fribourg, après avoir terminé mon Bachelor à l’Université de Lausanne. J’ai plusieurs domaines d’intérêts en psychologie tel que la recherche en psychologie de la santé, la psychologie de liaison et l’accompagnement de couple avec un focus en systémique et en sexologie.

Partagez:
IUFRS - Biopôle 2 - Route de la Corniche 10 - CH-1010 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 314 58 15
chuv-logo.svg