2013

Le malentendu et la loi | Journée d'étude: la linguistique urbaine en URSS: thèmes et mythes | Problèmes du texte (18-19 avril 2013) | Langue et discours dans le passé et dans le présent de la slavistique | Corps, Culture, Communication
 

Le malentendu et la loi

Université de Lausanne (BCU salle de conférence) / 5-6 décembre 2013
Comité d'organisation: Anastassia de La Fortelle, Ekaterina Velmezova et Alexander Schwarz (Université de Lausanne).


colloque_2013_malentendu_loi.pngLa notion de loi dans les sciences du langage et dans l’étude des textes littéraires sera étudiée aussi bien en synchronie (lois et régularités qu’on «découvre» encore aujourd’hui dans les langues et dans la littérature, dans l’organisation des discours et des structures textuelles à plusieurs niveaux – phonétique, morphologique, syntaxique…) qu’en diachronie (à travers le prisme de l’histoire des idées), avec, comme époque de prédilection, la fin du XIXème et le début du XXème siècle. C’est à cette époque, après l’«Age d’or» des théories néogrammairiennes dans lesquelles loi était souvent le mot-clé, que la notion de loi est de plus en plus souvent remplacée par celle de régularité, ce qui permet aux chercheurs de poser le problème des frontières entre les «sciences dures» et les «sciences molles» d’une nouvelle façon. Ces réflexions ont encouragé les philologues (linguistes et littéraires) du début du XXème siècle à transposer en linguistique des modèles empruntés aux autres domaines du savoir, en discutant de la corrélation entre les lois physiques (chimiques, biologiques, etc.) et «philologiques». Les participants de la Journée d’études, chercheurs venant de différentes universités de Suisse (D. Weiss [Zurich], A. de la Fortelle, A. Schwarz, P. Sériot, L. Heller, A. Dobritsyn, A. Nicod, E. Velmezova [Lausanne]) et de France (A. Coldefy [Paris], V. Kossov [Grenoble], R. Comtet [Toulouse]) seront invités à réfléchir sur la possibilité de transposer ces idées dans le contexte actuel de l’évolution des sciences humaines et sociales.

Programme  (103 Ko)

TOP ^

Journée d'étude: la linguistique urbaine en URSS: thèmes et mythes

Université de Lausanne (Château de Dorigny) / 18 octobre 2013
Comité d'organisation: Elena Simonato (Université de lausanne).
 

colloque_2013_linguistique_urbaine_urss.pngCette journée d’études a pour but de réunir les chercheurs de trois pays, la Suisse, la France et la Russie, autour d’un sujet qui passionnait les linguistes soviétiques des années 1920-1930, à savoir l’étude de la langue de la ville. A l’intérieur de ce sujet général, leurs études ont porté sur la koinè de la ville, le bilinguisme, les sociolectes d’une même ville en leur interaction, la différentiation linguistique ville vs campagne, ainsi que sur l’argot des marins et celui des voleurs et des criminels.
Il s’agira de suivre en détail comment la linguistique ‘urbaine’ soviétique d’une part se place dans une tradition européenne représentée par L. Sainéan, et d’autre part, développe ses propres méthodes et styles de recherche, et inspire même toute une génération de linguistes, jusqu’à W. Labov. C’est pour comparer les différentes études et angles de vue sur le sujet que la participation de spécialistes des trois pays est nécessaire. Le subside demandé servira uniquement à couvrir les frais de séjour et de déplacement des intervenants étrangers. La journée d’études se déroulera en français et sera ouverte à tous les membres de la communauté universitaire.

Programme  (399 Ko)

TOP ^

Problèmes du texte (18-19 avril 2013)

Université de Lausanne (Bâtiment Amphimax, salle 414)
Comité d'organisation : Vincent Capt, Jérôme Jacquin et Gilles Merminod (Université de Lausanne).
 

Le colloque « Problèmes du texte » est un bilan et un prolongement des années d’enseignement et de recherche menées à Lausanne par une équipe formée et dirigée de 1984 à 2012 par Jean-Michel Adam (tous les participants ont enseigné à l’Université de Lausanne). Dans un contexte de reconnaissance accrue de la linguistique textuelle au sein des domaines de la linguistique française et générale, ce colloque prend appui sur les définitions récentes de l’analyse textuelle des discours (Adam 2011) comme recherche d’un point de convergence entre les traditions de la linguistique textuelle (depuis Coseriu et Weinrich) et de l’analyse de discours de tradition française. Il a l’ambition d’aborder la plupart des grandes questions que posent les définitions du texte aux sciences et disciplines des textes et discours littéraires et non littéraires. Intitulé « Faire texte », un ouvrage tiré de ce colloque a paru aux Presses universitaire de Franche-Comté en 2014

© Presses universitaires de Franche-Comté

Programme  (119 Ko)

TOP ^

Langue et discours dans le passé et dans le présent de la slavistique

Université de Lausanne, (Dorigny-Unithèque, salle 511) / 27 septembre 2013
Comité d'organisation : Ekaterina Velmezova (Université de Lausanne).
 

Capture d’écran 2014-08-07 à 16.13.43.pngDes malentendus fréquents liés à l'interprétation des notions de langue et de discours, aussi bien dans le passé que dans le présent, non seulement imposent aux spécialistes en sciences humaines de donner des définitions plus strictes (Ju. Lotman avait-il raison en affirmant que les termes trop rigides tuent la pensée créatrice?), mais incitent à dresser un bilan provisoire de la situation actuelle de l'utilisation des mots langue et discours dans les sciences du langage, notamment dans l'étude des langues et des «cultures» /«traditions» linguistiques slaves.
Le but du colloque, qui réunira des linguistes et des historiens des idées, consistera à réfléchir aux divers problèmes liés à l'interprétation des notions de langue et de discours dans le passé et dans le présent de la slavistique, à montrer la valeur actuelle de leur application dans les sciences du langage, et à s'arrêter, une fois de plus, sur les pièges et les malentendus provoqués par le mélange de ces notions.
En outre, le dialogue des linguistes et des historiens des idées devra permettre de montrer en quoi, à part un intérêt théorique pur, l'histoire des idées linguistiques peut être utile à la linguistique même.
 

Programme  (78 Ko)

TOP ^

Corps, Culture, Communication

Université de Lausanne (Bâtiment Génopode, auditoire A) / 22-24 mai 2013
Comité d'organisation : Alexander Schwarz et Barbara Wahlen (Université de Lausanne).

Colloque international et interdisciplinaire qui a réuni 35 conférenciers de huit pays qui parlaient en trois langues des relations complexes entre corps, culture et communication, surtout au Moyen-Age et au seuil des temps modernes quand ces concepts - et a fortiori leurs relations - n'étaient pas encore fixés.
Avec son corps, l'être humain cherche à installer un accord avec autrui (communication) qu'il songe à établir de manière durable (culture). En même temps, son corps et ses caractéristiques comme le sexe et la génération sont le résultat de la communication au sein d'une culture ou entre cultures. Il ne s'agit nullement d'une interaction anodine ou harmonieuse entre ces deux dynamiques, mais d'un conflit agonal qu'on a nommé "scandaleux" (Shoshana Felman, Le scandale du corps parlant).

Programme  (245 Ko)

TOP ^

Partagez:
CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 38 34
Fax +41 21 692 38 35