Spirantes

| Spirantes bilabiales | Spirantes dentales | Spirante alvéolaire
 

Cliquez sur le symbole phonétique pour écouter sa réalisation

Spirantes bilabiales

Spirante bilabiale sourde. L'API utilise le même symbole pour représenter la spirante et la fricative réalisées en ce point d'articulation. Si la tension musculaire linguale est forte, on a une fricative; si elle est faible, on a une spirante. Pour plus de détails, voir la description de la fricative. La spirante peut être interprétée comme la réalisation relâchée de l'occlusive [p].

Spirante bilabiale sonore. Même articulation que la précédente, mais avec vibration des cordes vocales. Le symbole ci-dessus représente tantôt l'articulation fricative, tantôt l'articulation spirante, selon que les organes phonateurs sont tendus ou non. La spirante peut être interprétée comme la réalisation relâchée de l'occlusive [b].

TOP ^

Spirantes dentales

Spirante dentale sonore. La pointe de la langue est proche des dents de la machoire supérieure; elle peut soit se placer derrière les dents, soit dépasser quelque peu à l'extérieur (on parle alors d'interdentale). Cette articulation peut être interprétée comme la réalisation relâchée de l'occlusive [t]. Vu son point d'articulation, le caractère dorsal ou latéral de cette articulation n'a pas d'importance.

Spirante dentale sonore. Même articulation que la précédente, mais avec vibration des cordes vocales. Cette articulation peut être interprétée comme la réalisation relâchée de l'occlusive [d].

TOP ^

Spirante alvéolaire

Spirante alvéolaire sourde. La pointe de la langue se rapproche de la région alvéolaire; sa tension musculaire est faible. Aucun canal ne se forme, contrairement à ce qui se passe pour les sifflantes et les chuintantes.

TOP ^

Suivez nous:        
Partagez:
CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 29 10