Modernités médiévales

Collaborateurs·trices impliqué·e·s : Noémie Chardonnens, Alain Corbellari, Hélène Cordier, Leticia Ding, Estelle Doudet, Barbara Wahlen.

 

Depuis plusieurs années, la filière de français médiéval développe sa recherche et son enseignement autour des modernités médiévales. Son équipe de chercheur·euse·s est la plus importante en Suisse à étudier la réception moderne des littératures françaises du Moyen Âge.

 

Dans ce champ de recherche en pleine expansion, les recherches menées à l’UNIL se caractérisent par le double intérêt porté à l’histoire et aux pratiques croisées du médiévisme et du médiévalisme. Sont particulièrement étudiés : l’historiographie de la littérature et les théories critiques ; les créations artistiques ; les cultures populaires aujourd’hui.

 

Les chercheur·se·s engagé·e·s dans ce domaine travaillent et encadrent des travaux sur :

  • l’histoire des études médiévales et du goût du Moyen Âge dans les mondes lettrés et savants.
  • les réécritures et les reconfigurations des récits médiévaux à travers de multiples supports et médias : BD, littérature de jeunesse, fantasy, séries télévisuelles, etc. 
  • les diverses pratiques actuelles du « refaire médiéval » : reconstitutions numériques (3D, jeu vidéo) à but scientifique ou ludique ; re-enactments et performances live (remises en scène, jeu de rôles), en questionnant leurs enjeux artistiques, pédagogiques, et politiques. Ces recherches s’appuient sur les outils de réalité virtuelle immersive récemment développés à la Faculté des lettres sur l’impulsion de la Section de français (projet ARCHAS).

TOP ^

Suivez nous:        
Partagez: