Littérature et culture matérielle

Collaborateur·trice·s impliqué·e·s : Sophie-Valentine Borloz, Marta Caraion, Charlotte Dufour, Jacob Lachat, Jérôme Meizoz, Nicolas Rieder, Mathilde Zbaeren

 

Depuis plusieurs années, la Section de français développe un champ d’études autour de la Culture matérielle de la littérature, à travers des enseignements transversaux, des publications, des colloques et des conférences. Marta Caraion mène, dans une perspective transdisciplinaire, une réflexion sur les rapports et les tensions entre culture littéraire et culture matérielle. Au point de convergence de l’histoire littéraire et culturelle, des material studies issues des sciences sociales et historiques et de la philosophie, ce champ de recherche a l’ambition de montrer que la littérature fonde, à partir du XIXe siècle, une pensée critique de la culture matérielle en interaction dynamique avec celles proposées par les sociologues, les historiens, les anthropologues et les philosophes.

 

Dans le cadre, plus large, du pôle «Littérature et sciences sociales» regroupant des recherches qui mobilisent certaines méthodes ou hypothèses issues de disciplines voisines de sciences sociales (histoire, sociologie, ethnologie, anthropologie, théories politiques, etc.), Jérôme Meizoz, de son côté, développe une réflexion sur les médiations matérielles, au croisement de la littérature et de l’anthropologie.

 

Ce pôle réunit des recherches portant sur :

 

  • les Expositions universelles et leur réception dans le champ littéraire (Marta Caraion, Nicolas Rieder) ;
  • les usages et les représentations littéraires des archives au XIXe siècle et les rapports histoire-littérature (Jacob Lachat) ;
  • l’histoire socio-culturelle du monde matériel par l’étude des modes d’existence des objets et de leurs fonctions dans les textes de fiction du XIXe au XXIe siècle (Marta Caraion) ;
  • des formes génériques, discursives et éditoriales de la culture matérielle de la modernité : thèse de doctorat sur le genre de la scène au XIXe siècle (Charlotte Dufour) ;
  • des industries naissantes et l’imaginaire littéraire qui se développe autour d’elles et contribue à les façonner : thèse de doctorat sur le développement de la parfumerie au XIXe siècle et ses échos médicaux et littéraires (Sophie-Valentine Borloz) ;
  • les médiations matérielles (la diversité des traces et des documents), l’usage des données (l’enquête de terrain) et la culture du texte (représentations de la culture matérielle). (Jérôme Meizoz et Mathilde Zbaeren).

 

Sélection de publications

 

Sophie-Valentine Borloz

 

«Les Femmes qui se parfument doivent être admirées de loin». Les odeurs féminines dans Nana de Zola, Notre cœur de Maupassant et L’Ève future de Villiers-de-L’Isle-Adam, Lausanne, Archipel Essais, 2015.

 

«Plaidoyer en faveur des renifleurs d’odeurs littéraires. Pour une mise à profit de l’élément olfactif dans l’analyse de la littérature romanesque de la fin du XIXe siècle», in Littérature, no 185, 2017/1.

 

«Du “gaz de paradis des poëtes anglais” au “sourire de force”. Sur les traces du gaz hilarant dans la littérature du XIXe siècle (France et Angleterre)», Le rire: formes et fonctions du comique, Fabula, Colloques en ligne, 2017 : http://www.fabula.org/colloques/document4559.php.

 

 

Marta Caraion

 

«Objets en littérature, XIXe siècle», L’Objet mis en signes, mis en scène, Images Re-vues, histoire, anthropologie et théorie de l’art, no 4, 2007, https://journals.openedition.org/imagesrevues/116

 

«Les philosophes de la vapeur et des allumettes chimiques» : polémique de 1855 sur les relations littérature, science et industrie, Genève, Droz, 2008, 378 p.

 

Marta Caraion dir., Objets en liberté, Lausanne, Archipel, Collection «Essais», 2005. (Volume réunissant des articles d’étudiants de la Section de français).

 

Marta Caraion dir., Usages de l’objet. Littérature, histoire, arts et techniques, XIXe-XXe siècles, Seyssel, Champ Vallon, 2014. https://wp.unil.ch/labelettres/usages-de-lobjet-litterature-histoire-arts-et-techniques-xixe-xxe-siecles/

 

«Objets» et «Bibliographie sélective sur les objets du XIXe siècle», Les Choses, José-Luis Diaz dir., Le Magasin du XIXe siècle, no 2, Société des études romantiques et dix-neuviémistes, Seyssel, Champ Vallon, 2012.

 

«Ironie et grandiloquence du progrès», Le XIXe siècle au futur. Penser, représenter, rêver l’avenir au XIXe siècle, VIIe Congrès de la SERD, 2018 : https://serd.hypotheses.org/1879

 

«Autoréflexivité des objets dans la fiction du XIXe siècle : littérature et matérialité», L'Œuvre et ses miniatures : les objets autoréflexifs dans la littérature européenne, Luc Fraisse et Éric Wessler dir., Paris, Classiques Garnier, 2018.

 

Emission radio, La fabrique de l’histoire, Emmanuel Laurentin, France culture, le 5 octobre 2017, «L’objet et la matière au XIXe siècle» (https://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/xixe-siecle-44-lobjet-et-la-matiere-du-xixe-siecle).

 

 

Charlotte Dufour

 

« De la scène de genre au genre de la scène. Essai sur une pratique littéraire du quotidien au XIXe siècle », Actes de la Journée d’Étude des Doctoriales Espaces et lieux de l’intime au XIXe siècle, tenue le 8 avril 2016 à l’Université Paris VII, Société des Etudes Romantiques et Dix-neuvémistes (SERD), 2017/09 : https://serd.hypotheses.org/files/2017/09/Dufour_14.08.pdf

 

« La scène en littérature ou le récit moderne de la vie quotidienne au XIXe siècle », Les Genres du roman, Émilie Pézard et Valérie Stiénon dir., Paris, Classiques Garnier, à paraître, 2019.

 

 

Jacob Lachat

 

« Livre manquant, récit manqué : Les Faux Saulniers ou l’histoire au second degré », in Fabula-LHT, La bibliothèque des textes fantômes, n° 13, novembre 2014 : http://www.fabula.org/lht/13/

 

«Chateaubriand ou la polysémie des archives», in Nineteenth-Century French Studies, vol. 46, n° 3-4, Spring-Summer 2018, p. 15-31 : http://www.ncfs-journal.org/?q=node/1546

 

 

Nicolas Rieder


«L’objet anthropologique : entre apports scénographique et théorique», in Usages de l’objet. Littérature, histoire, arts et techniques, XIXe-XXe siècles, Marta Caraion dir., Seyssel, Champ Vallon, 2014.

 

«“L’impression d’une transposition de mon moi dans l’avenir” : le public des expositions universelles face au progrès», Le XIXe siècle au futur. Penser, représenter, rêver l’avenir au XIXe siècle, VIIe Congrès de la SERD, 2018 : https://serd.hypotheses.org/2363.

 

 

Jérôme Meizoz

 

«Annie Ernaux, temporalité et mémoire collective», in Viart D. & Demanze L. (dir.), Les Fins de la littérature, t.2, Paris, Armand Colin, 2012, pp. 181-193.

 

«Littérature et art contemporain : la dimension d’“activité”», COnTEXTES. Revue de sociologie de la littérature [En ligne], Université de Liège, «Varia», mis en ligne le 23 mai 2018, URL : http://journals.openedition.org/contextes/6470

 

«Vers l’au-delà médiatique : La Carte et le territoire de Michel Houellebecq» in R. Baroni & S. Estier dir., Les «voix» de Michel Houellebecq, colloque international de l’Université de Lausanne (2016), en ligne sur Fabula : https://www.fabula.org/colloques/document4340.php

 

 

Mathilde Zbaeren

Suivez nous:        
Partagez: