Descriptif du pôle

image001_2_blue.jpg

Le pôle Littérature et culture matérielle

Le pôle Littérature et culture matérielle intègre deux axes principaux. Marta Caraion mène, dans une perspective transdisciplinaire, une réflexion sur les rapports et les tensions entre culture littéraire et culture matérielle. Au point de convergence de l’histoire littéraire et culturelle, des material studies issues des sciences sociales et historiques et de la philosophie, ce champ de recherche a l’ambition de montrer que la littérature fonde, à partir du XIXe siècle, une pensée critique de la culture matérielle en interaction dynamique avec celles proposées par les sociologues, les historiens, les anthropologues et les philosophes.

 

Dans le cadre, plus large, du pôle « Littérature et sciences sociales » regroupant des recherches qui mobilisent certaines méthodes ou hypothèses issues de disciplines voisines des sciences sociales (histoire, sociologie, ethnologie, anthropologie, théories politiques, etc.), Jérôme Meizoz, de son côté, développe une réflexion sur les médiations matérielles, au croisement de la littérature et de l’anthropologie.

 

Champs de recherche

 

Ce pôle réunit notamment des recherches portant sur :

  • les Expositions universelles et leur réception dans le champ littéraire (Marta Caraion, Nicolas Rieder) ;
  • les conditions matérielles du travail intellectuel et les rapports histoire-littérature (Jacob Lachat) ;
  • l’histoire socio-culturelle du monde matériel par l’étude des modes d’existence des objets et de leurs fonctions dans les textes de fiction du XIXe au XXIe siècle (Marta Caraion) ;
  • la photographie en tant qu’objet et son rapport à la littérature (Marta Caraion, Norela Feraru) ;
  • les mises en récit du consumérisme et l’inscription littéraire des idéologies matérielles, du XIXe siècle à aujourd’hui : thèse de doctorat sur les liens entre littérature et consommation de masse (Joséphine Vodoz) ;
  • la parfumerie du XIXe siècle en tant qu’industrie naissante et l’imaginaire médico-littéraire qui se développe autour d’elle et contribue à la façonner  (Sophie-Valentine Borloz) ;
  • la restitution poétique et scénographique de l’actualité dans le vaudeville : thèse de doctorat sur le vaudeville comme chronique au XIXe siècle (Alexis Junod) ;
  • les médiations matérielles (la diversité des traces et des documents), l’usage des données (l’enquête de terrain) et la culture du texte (représentations de la culture matérielle). (Jérôme Meizoz et Mathilde Zbaeren).

 

Activités

 

Au cours des dernières années, le pôle a donné lieu à :

 

 

  • des thèses de doctorat, dont :
  • Sophie-Valentine Borloz, « L’odorat a ses monstres ». Olfaction et perversion dans l’imaginaire fin-de-siècle (1880-1905). Thèse soutenue (2020), à paraître.
  • Charlotte Dufour, La scène. Pratiques d’un genre littéraire et artistique (1810-1910). Thèse soutenue (2020), à paraître.
  • Alexis Junod, « La mode dicte ses décrets » : le Vaudeville comme chronique au XIXe siècle. Thèse en cours.
  • Jacob Lachat, Le passé sous les yeux. Chateaubriand et l'écriture de l'histoire au début du XIXe siècle. Thèse soutenue (2018), à paraître.
  • Joséphine Vodoz, Littérature et consommation de masses : mises en récits d’un phénomène socio-économiques. Thèse en cours.
  • Nicolas Rieder, Histoire de la réception des Expositions universelles parisiennes du XIXe siècle. Thèse en cours.
  • Mathilde Zbaeren, Témoigner du tragique ordinaire contemporain : terrains littéraires de chercheurs et collectifs d'écriture. Thèse en cours.

 

  • des enseignements, dont dernièrement :
  • Histoire littéraire : Littérature et travail, XXe-XXIe siècles (Marta Caraion, Jacob Lachat, séminaire de Bachelor, Printemps 2021) ;
  • Fictions et biographies d’immeubles / de maisons - Zola, Perec, Christophe Boltanski, Ruth Zylberman, etc. (Marta Caraion, séminaire de Master, Automne 2020) ;
  • Les objets dans la littérature du XIXe siècle (Marta Caraion, Jacob Lachat, séminaire de Bachelor, Printemps 2019) ;
  • Littérature indiciaire au XIXe siècle : de la ruine à la photographie, du fantastique au roman policier (séminaire de Master, Printemps 2018) ;
  • Littératures factuelles contemporaines : enquêtes, terrains, documents (Jérôme Meizoz, séminaire de Master, Automne 2018) ;

 

  • des colloques et conférences, dont dernièrement :
  • Samia Myers (Université de Strasbourg), "Écrire le travail rationalisé au XXe siècle", conférence dans le cadre du séminaire d'Histoire littéraire "Littérature et travail, XXe- XXIe siècles", 18 mars 2021.
  • Ruth Zylberman, entretien dans le cadre du séminaire « Fictions et biographies d’immeubles / de maisons », 17 décembre 2020.
  • José-Luis Diaz (Université Paris Diderot), « Balzac et “La science des choses” », conférence dans le cadre du séminaire d’Histoire littéraire « Objets dans la littérature du XIXe siècle », 1er avril 2019.
  • Matthieu Letourneux (Université Paris Nanterre), « Fictions à la chaîne. Littératures sérielles et culture médiatique », conférence dans le cadre du cours « Questions de théorie littéraire », 14 septembre 2018.
  • Colloque « Littérature, image, périodicité (XVIIe – XIXe siècles) », Marta Caraion et Barbara Selmeci Castioni (org.), Université de Lausanne, 15-16 septembre 2018.
  • Dominique Viart (Université Paris Nanterre), « La mémoire matérielle : Annie Ernaux et alii », conférence dans le cadre du séminaire « Littérature et culture matérielle XXe-XXIe siècles », 25 mai 2018.
  • Vincent Laisney (Université Paris Nanterre), « Une histoire concrète de la littérature : comment les livres s’écrivent », conférence dans le cadre du cours d’introduction à l’histoire littéraire, 23 novembre 2017.

 

 

Suivez nous:        
Partagez: