Enseignants, assistants, collaborateurs scientifiques et administratifs

Katz Muriel

Coordonnées Curriculum Recherches Enseignements Publications

Axes de recherche

De la disparition forcée de personnes au deuil compliqué des proches : explorer le processus d'historicisation
Enforced disappearance is a widespread occurrence within the context of Latin American military dictatorships, which received unfortunate fame in the 1960s. A unique means of political repression, it aims at spreading terror with arbitrary arrest, kidnapping, torturing and assassination of victims, whose remains then disappear. The right to justice is now officially recognised, alongside the right to the truth and reparations for the disappeared person and their family. The disappearance of the remains and any trace of the victims confer an ambiguous character on this form of loss, which complicates the grieving process in a unique manner. Therefore the relatives of disappeared persons are also considered victims in their own right by the UN. The multiple repercussions of this form of political repression are rarely addressed in literature, but deserve to be documented.

The principal aim of this project is to explore the psychological, social, generational and symbolic impact of ambiguous loss which characterises and complicates the grieving process for the relatives of victims. More specifically, it aims at: 1. identifying the psychological impact of this type of ambiguous loss on the mourning process; 2. studying the social repercussions of this type of ambiguous loss on the bereaved; 3. exploring how this type of complicated grieving hinders the historicization process of the relatives of the disappeared person; 4. considering how it disrupts the process of psychical transmission between generations.

The complexity of this type of social and psychological catastrophe requires to create an original theoretical frame.

We ask to what extent the bereaved alleviate the incertitude surrounding the loss by creating polyphonic narratives that call on several symbolic resources to initiate the memory work necessary for achieving official recognition of the crimes committed.

Filiation et affiliation chez les victimes de crimes contre l'humanité et leurs descendants ( projet financé entre autres par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah)
En psychanalyse, la filiation concerne le lien qui inscrit le sujet dans la filiation et qui lui confère une place entre ses ascendants et ses descendants, réels ou imaginaires. Par filiation, on entend donc le lien qui permet à chaque sujet d'être situé et de se situer dans la chaîne généalogique où il occupe une place symbolique sexuée singulière. Or, il n'y a "pas de filiation sans transmission" comme le rappelle Rosolato.

Compris comme catastrophe de la filiation, et partant de la transmission, le crime généalogique que constitue le génocide ne saurait être sans répercussions sur la vie fantasmatique des victimes et de leurs descendants. Comment ces sujets dont l'histoire familiale a été traversée par un génocide s'inscrivent-ils fantasmatiquement dans la chaîne généalogique dont ils sont issus ? C'est au moyen de la libre réalisation de l'arbre généalogique que nous abordons ces questions qui permettent d'inscrire nos travaux dans le champ du généalogique, selon un point de vue psychanalytique groupal et familial

Migration, transitions de vie, violences collectives et constructions identitaires
Les processus psychologiques qui se développent en situations de transitions - que ce soit lors de migrations, d'exil forcé, de transitions professionnelles ou de vie - sont des objets d'études des membres du Larpsydis qui s'interrogent en particulier sur les répercussions psychiques de ces expériences et leurs conséquences sur la construction identitaire. Les recherches portent par exemple sur les répercussions psychosociales des violences collectives appréhendées sous l'angle psychanalytique, du point de vue des individus et des relations intergénérationnelles, sur le rôle de l'apprentissage d'une langue sur l'intégration dans un nouveau contexte culturel, sur les processus de constructions identitaires des personnes en transition professionnelle, sur les personnes âgées entrant en EMS. Des réflexions plus théoriques sont menées également par exemple sur les approches narratives.

Transmission psychique entre les générations : à propos des familles juives vivant en Suisse après la Shoah (un projet financé entre autres par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah)
En faisant de l'autonomie du sujet le centre de gravité de la vie collective, la Modernité constitue un cadre profondément déroutant pour les Juifs émancipés, désormais citoyens à part entière. Appelant à un questionnement réflexif sur la valeur des actions individuelles, le primat de la rationalité et le droit à l'autodétermination conduisent progressivement chacun et chacune à s'interroger sur le sens à donner à l'existence et sur les actes à poser pour construire son identité. Comment les parents et les grands-parents juifs vivant aujourd'hui en diaspora font-ils face à la double injonction de s'insérer dans un cadre culturel et national qui fait d'eux des citoyens à part entière d'une part, tout en restant fidèles à des règles de transmission inhérentes à leur héritage religieux et communautaire, d'autre part ? Comment comprendre par exemple le maintien de cette tradition ancestrale que représente la circoncision dans des familles juives dont le mode de vie s'est éloigné voire est parfois en rupture avec la tradition ? Comment comprendre également le maintien de règles traditionnelles de prénomination chez des sujets qui se sont par ailleurs souvent distancés de toute inscription communautaire et/ou de toute pratique religieuse ? Qu'en disent-ils concrètement ? Dans les familles ashkénazes qui se trouvaient en Europe pendant la deuxième guerre mondiale et qui ont survécu, la question de la construction identitaire se doit également d'être pensée sous l'angle du traumatisme collectif de la Shoah d'une part, et de l'exil, d'autre part. Quelles sont par conséquent les possibles répercussions d'un tel contexte sur le choix de circoncire ou non en enfant, de prénommer les enfants nés après la Shoah et/ou après la création de l'Etat d'Israël ? Le ou les prénoms font-ils trace et si oui de qui, de quoi ?

Antigone et le devoir de sépulture. Approches psychanalytiques et anthropologiques
Anthropologie psychanalytique

Ritualité funéraire

Deuil

Traumatismes collectifs

Droits humains

Mythologie

 

Projets

Projets FNS

De la disparition forcée de personnes au deuil compliqué des proches : explorer le processus d'historicisation
2020 - 2024  (48  mois)
Requérant·e: Muriel Katz-Gilbert

Autres projets

S'inscrire dans une histoire et dans une généalogie après la Shoah: La transmission psychique à l'épreuve du crime généalogique.
2015 - 2018
Organisme subventionnaire: Fondation Van Walsem ; Fondation Chuard-Schmidt ; Fondation pour la mémoire pour la Shoah
Requérant·e: Muriel Katz

 

Collaborations

Interfacultaires

UNIL, Institut d'histoire et d'anthropologie des religions : histoire des juifs et du judaïsme
- publications communes
- organisation de colloques communs
Suisse
Contact : Jacques Ehrenfreund

Interuniversitaires

Univ. de Fribourg
- organisation d'enseignements de formation continue (FARP, UNIL) sur la question de la confidentialité et du secret professionnel dans un cadre thérapeutique
Suisse
Contact : Ariane Ayer

HES-SO
- publication et mémoire(s) de Master autour de données sur la filiation illégitime
Suisse

CRFJ - Centre de Recherche Français de Jérusalem
- membre associé du centre
- organisation de journées d'étude
France

Réseau de chercheurs sur les crimes contre l'humanité et leurs conséquences psycho-sociales
- mise en place du réseau de jeunes chercheurs entre l'Univ. Catholique de Louvain et la Pontifical Catholic Univ. of Chile
- organisation d'un colloque en commun en 2018
- co-tutelle de thèse

Chili
Contact : Marcela Cornejo

ALFEST - Association de langue française pour l'étude du stress et du trauma
- membre du bureau de l'association
- organisation de journées d'étude annuelles
France

SIUERPP : Séminaire Inter-Universitaire Européen de Recherches en Psychopathologie et Psychanalyse
- Membre ordinaire depuis 2007 de ce réseau de recherche
- participation et organisation de colloques
Suisse

Univ. d'Angers, Laboratoire de Psychologie des Pays de La Loire
- interventions dans des séminaires
France
Contact : Claudine Veuillet-Combier

Avec les milieux professionnels

PMU, Centre des Populations Vulnérables
- projet de recherche en commun : évaluation de la méthode Photolangage sur les populations en situation d'exil
Suisse
Contact : Javier Sanchis Zozaya

Association Appartenances Genève
- projet de recherche en commun : évaluation de la méthode Photolangage sur les populations en situation d'exil
Suisse
Contact : Pierre Bastin

CHUV, Département de psychiatrie
- organisation de séminaires, interventions dans des séminaires
- publications communes
Suisse

 

Evénements et manifestations

Colloques

2008 Membre du comité scientifique et co-organisatrice du colloque international intitulé:
"Ricoeur interprète de la tradition occidentale"
Université de Lausanne: Faculté des Lettres. Fonds National de la Recherche Scientifique - Réseau international Herméneutique
Suisse

2006 Membre du comité scientifique du colloque international intitulé :
"La variété des fonctions psychologiques du religieux
100 ans après la traduction des Varieties de William James"
Université de Lausanne: Faculté de Théologie et des Sciences des religions. Anthropos
Suisse

2005 Membre du comité scientifique et coordinatrice du colloque international intitulé :
"Antigone et le devoir de sépulture. Ouvertures pluridisciplinaires."
Université de Lausanne: Faculté des Sciences sociales et politiques, Faculté des Lettres, Facultés de Théologie. Anthropos
Suisse


Retour

Suivez nous:  
Partagez: