Vous êtes iciUNIL > Revue "Etudes de lettres" > Table des sommaires > 2000-2004 > 264 (2003/1-2)

264 (2003/1-2) Dans l'atelier de Ramuz - Édité par Doris Jakubec et Jérôme Berney

1er mars 21


Je continue par-dessus ce premier mars ce
travail difficile et dur, dont je ne sais pas encore
ce qui résultera
travail aussi dans des gravières d'écritures
dans des éboulements de lignes
dans des déplacements de masses par le jeu
des lumières et des ombres du sentiment
morne travail
recherche
trouver le mot sentir vivre et battre le mot
comme l'artère sous le doigt

(C. F. Ramuz, Journal inédit)

SOMMAIRE

Doris JAKUBEC - Avant-propos
 (p. 5-6)


Charles Ferdinand RAMUZ - «Légende», chapitre VII d'un roman inachevé
 (p. 7-20)


Lecture des sources


Jérôme BERNEY - «Male mort», âmes errantes et purgatoire glaciaire.
Autour du roman inachevé «Légende» (p. 23-48)

En 1924, Charles Ferdinand Ramuz esquisse des «Notes pour les âmes vengées», où il est question du purgatoire glaciaire et des âmes errantes 
appartenant au fonds légendaire valaisan. 
Quinze ans plus tard, en 1939, il abandonne la douzième et dernière ébauche du projet romanesque, qui a pris le titre de «Légende» à partir de 1935. Pourtant, même inabouti, «Légende» participe à l'architecture de l'oeuvre ramuzienne. Le roman inachevé offre ainsi un éclairage nouveau sur des textes comme La Grande Peur dans la montagne (1926) ou «Le père Antille» (1944). D'une manière générale, il permet de s'interroger sur l'utilisation du légendaire par l'écrivain.

Daniel MAGGETTI - Journal de ces temps difficiles: histoire et statut d'un texte à la charnière des genres (p. 49-72)

Au début de la Première Guerre mondiale, Ramuz publie dans La Semaine littéraire un «Journal de ces temps difficiles», qu'il intégrera à la fin de sa carrière à son Journal. Cet article présente les circonstances d'écriture de ce texte, puis cherche à le caractériser, en s'interrogeant sur son statut générique et en le reliant à d'autres pans de l'oeuvre ramuzienne.

Alain ROCHAT - Les sources historiques de La Guerre dans le Haut-Pays 
(p. 73-96)

Il est rare que l'on puisse établir exactement de quelles sources documentaires s'est servi Ramuz pour ceux de ses romans qui ont un référent précis. Pour La Guerre dans le Haut-Pays, grâce à de nouveaux documents mis à notre disposition, on peut savoir exactement quels ouvrages Ramuz a consultés, et donc mesurer l'usage qu'il en a fait: le contexte historique est soumis aux impératifs romanesques et au primat de la topographie.

Céline CERNY - De Ramuz à Rivaz: cheminement littéraire (p. 97-108)

En 1940, Alice Rivaz envoie le manuscrit de son premier roman à Charles Ferdinand Ramuz qui le communique à la Guilde du Livre en vue de sa publication. En 1942 et 1943, c'est également pour la Guilde que travaille Alice Rivaz en tant que collaboratrice de Ramuz pour la création d'une anthologie de la poésie française. Puis, jusqu'en 1946, Alice Rivaz transmet ses textes à l'écrivain qui lui prodigue des conseils. Les lettres de Ramuz à Rivaz, dans lesquelles se mêlent échanges professionnels et personnels, sont un précieux témoignage de leur rencontre. Nous les présentons aujourd'hui dans leur ensemble.

Lettres de Ramuz à Alice Rivaz (p. 109-132)

Histoire de la réception



Vincent VERSELLE - Artisan novateur, tâcheron laborieux... ou peut-être écrivain? La réception critique des romans de C. F. Ramuz (p. 135-164)

L'élaboration de l'appareil critique destiné à la Bibliothèque de la Pléiade demande non seulement d'étudier les manuscrits d'un auteur, mais également de se pencher sur la réception de ses oeuvres. Dans le cas des romans de Ramuz, le corpus d'articles (parus entre 1905 et 1946) se monte à plus de deux mille unités; cette étude en propose la synthèse, afin de livrer les grands axes d'une réception critique souvent partagée entre l'enthousiasme et l'agacement.

Florilège d'articles
 (p. 165-188)


Jérôme BERNEY, Rudolf MAHRER, Vincent VERSELLE - La périodisation des romans de Ramuz 
(p. 189-216)

Au sein de la critique de l'oeuvre de Charles Ferdinand Ramuz, il existe un consensus autour d'une répartition de la création ramuzienne en trois périodes: «réaliste», «mystique» et «symbolique». À l'heure de rééditer l'ensemble des romans de l'écrivain dans la Bibliothèque de la Pléiade, la question d'une éventuelle périodisation se pose à nouveau. Cet article examine d'abord la tripartition existante, pour esquisser ensuite une nouvelle proposition de regroupement des romans.

Langue(s)


Vincent VERSELLE - Les temps sont durs!
 (p. 219-242)

Pour beaucoup de ses lecteurs, C. F. Ramuz semble fâché avec l'emploi des temps verbaux. En réinsérant cette problématique syntaxique dans une réflexion portant sur la composante énonciative des textes (notamment par l'emploi des modèles verbo-temporels développés respectivement par É. Benveniste et H. Weinrich), cet article cherche à décrire certains des effets de sens produits par les «incorrections» temporelles au sein de la narration ramuzienne. Cette démarche permet encore d'éclaircir ce que l'on doit comprendre lorsqu'on désigne l'écriture de Ramuz comme un «style parlé»; elle amène également à questionner les conséquences d'un tel travail stylistique sur la macrostructure que représente le roman en tant que genre.

Noël CORDONIER - Ramuz lit Rousseau: la langue et le lieu 
(p. 243-264)

L'article décrit le périmètre dans lequel s'est énoncé le célèbre épilogue de Raison d'être («Mais qu'il existe, une fois, grâce à nous, un livre, un chapitre, une simple phrase, qui n'aient pu être écrits qu'ici [...]»). L'enquête, qui se réfère aux représentations actuelles du français, suit surtout la lecture que Ramuz faisait de Rousseau, afin d'établir quelques liens entre la langue et le lieu.

Rudolf MAHRER - Poétique ramuzienne du tableau: Les Signes parmi nous (1919)
 (p. 265-298)

Cet article choisit comme point d'ancrage un élément génétique: la substitution de tableau à roman par l'auteur lui-même, en sous-titre des Signes parmi nous. Je proposerai de considérer cette variante comme une importante instruction tendant à instaurer un contrat de lecture spécifique. C'est donc la spécificité générique de ce texte que dégagera l'essai, en appréhendant sa structure compositionnelle, son mode énonciatif et le type de collaboration qu'il réclame du lecteur.

Liste des mémoires de lettres 2002 (p. 299-321)
Thèses de doctorat soutenues à la faculté des lettres en 2002 (p. 322-323)

TOP ^

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom

EDL2003_1-2.jpg

ISBN 978-2-940331-01-7

Disponibilité:

En stock

Prix du volume:

5 CHF

Pour commander:

Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 69229 07
Swiss University