Bogdan Draganski

draganski.jpg
© Gilles Weber, SAM

Version du 9 janvier 2015

Bogdan Draganski, professeur associé

Neurologue et chercheur expert dans l’imagerie du cerveau par IRM, Bogdan Draganski est un pionnier de l’investigation de la plasticité cérébrale. Médecin associé au Département des neurosciences cliniques du CHUV et directeur du Laboratoire de recherche en neuroimagerie, il a été titularisé professeur associé de l’UNIL dès le 1er novembre 2014.

Bogdan Draganski réalise ses études de médecine à l'Université Humboldt de Berlin. Il se spécialise en neurologie à l'Hôpital universitaire de Regensburg (de 1999 à 2004), puis à l'Hôpital universitaire de Hambourg (de 2004 à 2005). Il complète cette formation, notamment dans le domaine des mouvements anormaux, au National Hospital for Neurology and Neurosurgery de Londres (de 2005 à 2008).

Parallèlement à cette formation clinique, Bogdan Draganski est engagé comme chercheur dans le domaine de l'anatomie computationnelle et de la plasticité du cerveau. Il rejoint l’Institut des neurosciences cliniques de Hambourg où il travaille avec le Prof. Christian Büchel, puis le Wellcome Trust Centre for Neuroimaging de l’UCL (University College London, Queen Square), où il collabore avec le Prof. Richard Frackowiak. Dès septembre 2008, il est nommé chef de groupe de recherche au Max Planck Institute for Human Cognitive and Brain Sciences, à Leipzig, tout en assurant une activité clinique au sein du service spécialisé dans les mouvements anormaux à l’Hôpital universitaire de la Charité de Berlin (Université Humboldt).

Le scientifique rejoint l’UNIL en 2010 comme professeur assistant en prétitularisation conditionnelle avec pour mission de créer le Laboratoire de recherche en neuroimagerie (LREN) au sein du Service de neurologie (Département des neurosciences cliniques) du CHUV. Conçu et géré comme une plateforme de recherche, le LREN est ouvert aux chercheurs de l’UNIL, de l’EPFL et l’Arc lémanique. S’intéressant aussi bien aux neurosciences de base qu’à la recherche orientée vers le patient, Bogdan Draganski cherche à comprendre les corrélations existantes entre la neuro-anatomie et certains états pathologiques tels que les maladies d’Alzheimer, de Parkinson, d’Huntington, la dystonie, les troubles obsessionnels compulsifs ou encore le syndrome de Gilles de La Tourette.

Avec son équipe, il développe et optimise des méthodes d’analyse statistique des images pour quantifier les changements morphologiques et fonctionnels dans le cerveau. Il tente ainsi de définir des "marqueurs biologiques" de la maladie. Son approche pionnière a ainsi ouvert la voie à l'utilisation de la neuro-imagerie pour étudier les changements corticaux provoqués par l'exercice et l’apprentissage. Ses travaux lui ont notamment permis de montrer les possibilités de réhabilitation du cerveau à la suite de lésions. Plus récemment, ses travaux trouvent des applications dans le traitement de maladies du cerveau comme l’amélioration de la cible anatomique pour la stimulation cérébrale profonde et la création de modèles prédictifs des effets du traitement électro-convulsif sur la dépression.

Bogdan Draganski participe à la division médicale, effectuée au CHUV, du Human Brain Project, financé par l’Union européenne. Il est éditeur académique pour les journaux Movement Disorders, Journal of Clinical Movement Disorders, PLOS One, Frontiers in Human Neuroscience et est membre du conseil de la Fondation de recherche scientifique sur la dystonie (États-Unis).

Par: Francine Billotte/Communication FBM

TOP ^

Version du 21 janvier 2011

Bogdan Draganski, professeur assistant en pré-titularisation conditionnelle

Neurologue, clinicien chercheur dans le domaine de la neuroimagerie de recherche en IRM et spécialiste de la plasticité cérébrale, Bogdan Draganski a été nommé professeur assistant en pré-titularisation conditionnelle de l’UNIL et médecin associé au Département des neurosciences cliniques du CHUV dès le 1er avril 2010.

Après avoir grandi à Sofia, en Bulgarie, Bogdan Draganski réalise ses études de médecine à l'Université Humboldt de Berlin. Il se spécialise en neurologie à l'Hôpital universitaire de Regensburg (de 1999 à 2004), puis à l'Hôpital universitaire de Hambourg (de 2004 à 2005). Il complète sa formation, notamment dans le domaine des mouvements anormaux, au National Hospital for Neurology and Neurosurgery de Londres (de 2005 à 2008).

Parallèlement à cette formation clinique, Bogdan Draganski est engagé comme Research Fellow à l'Hôpital universitaire de Hambourg (2004-2005), puis à Londres, au Wellcome Trust Centre for Neuroimaging, auprès du professeur Richard Frackowiak. Dès septembre 2008, il est nommé Research Group Leader au Max Planck Institute for Human Cognitive and Brain Sciences, à Leipzig, tout en assurant une activité clinique au sein du service spécialisé dans les mouvements anormaux, à Charité - Université Humboldt de Berlin.

Au bénéfice de plusieurs années d'expérience de recherche dans le domaine de l'anatomie computationnelle et de la plasticité neuronale, Bogdan Draganski s’intéresse aussi bien aux neurosciences de base qu’à la recherche orientée vers le patient. Il vise à comprendre les corrélations existantes entre la neuro-anatomie et les maladies neurodégénératives telles que la maladie de Parkinson, d’Huntington, la dystonie, ou encore la maladie de Gilles de La Tourette. Il a ouvert la voie à l'utilisation de la neuro-imagerie pour étudier les changements corticaux provoqués par l'exercice et le développement de tâches visuo-spatiales. Ses travaux, publiés dans des journaux comme Nature, Brain, The Journal of Neuroscience et Nature Medicine, lui ont notamment permis de montrer les possibilités de réhabilitation du cerveau à la suite de lésions.

En rejoignant l'équipe du professeur Richard Frackowiak à Lausanne, Bogdan Draganski apportera une contribution significative dans le domaine de la recherche translationnelle par la création d'un nouveau Laboratoire de recherche en neuro-imagerie (LREN), issu du Département des neurosciences cliniques du CHUV et de l'UNIL. Créée en avril 2010, cette nouvelle entité sera le vecteur d'une collaboration renforcée entre cliniciens et chercheurs travaillant sur le cerveau à l'UNIL et à l'EPFL pour faire des neurosciences cliniques un pôle lausannois internationalement reconnu.

Par: Fabien Dunand/Communication FBM

TOP ^

Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg