Niklaus Schäfer

schaefer.jpg
© Félix Imhof, UNIL

Version du 10 décembre 2015

Niklaus Schäfer, professeur associé

Au bénéfice d’une triple formation en médecine interne, oncologie et médecine nucléaire, Niklaus Schäfer est un spécialiste de l’imagerie moléculaire et de la médecine nucléaire. Il s’intéresse tout particulièrement au diagnostic de divers cancers et à la recherche de nouveaux traitements oncologiques par radioimmunothérapie et traceurs radiomarqués. Il a été nommé professeur associé à la Faculté de biologie et de médecine de l’UNIL et médecin adjoint au Service de médecine nucléaire et imagerie moléculaire du CHUV dès le 1er août 2015.

À l’heure où de nouveaux traitements contre le cancer deviennent de plus en plus ciblés, force est de constater que la survie et la qualité de vie des patients atteints de cancers métastatiques demeurent encore insatisfaisantes. Un des problèmes majeurs de la lutte contre le cancer, encore non résolu à ce jour, réside dans le manque de connaissances sur le comportement exact de ce dernier (évolution, plasticité, agressivité et dissémination) dans le contexte individuel propre à chaque patient.

L’approche «théranostique» (contraction de thérapie et diagnostic) consiste à décrire le cancer dans le corps entier en visualisant les réactions métaboliques dans ses moindres recoins par l’imagerie moléculaire en médecine nucléaire. Il devient alors possible de cartographier la tumeur et ses métastases, et de planifier les plans de traitements les plus adaptés pour chaque malade.

Dans ce domaine émergent de l’oncologie, Niklaus Schäfer s’intéresse tout particulièrement au traitement des tumeurs neuroendocrines et gastro-intestinales avec métastases dans le foie. Dans ce cadre, il a créé et dirigé le Centre d’excellence pour les tumeurs neuroendocrines (ENETS pour European Neuroendocrine Tumor Society) de l’Hôpital universitaire de Zurich.

À côté de ses activités cliniques, le scientifique poursuit également des travaux de recherche sur les nouveaux traitements oncologiques par radioimmunothérapie et traceurs radiomarqués. Il a participé à plusieurs études cliniques et précliniques impliquant l’utilisation de la radioimmunothérapie, seule ou en combinaison avec d’autres agents thérapeutiques, pour le traitement de lymphomes agressifs notamment. Il a également mené des travaux de recherche sur la tomographie par émission de positrons1 (PET en anglais) qui utilise un traceur fluoré couplé à du glucose pour localiser les cellules cancéreuses, grandes consommatrices de sucre.

Témoin des progrès fulgurants de l’oncologie, de l’imagerie fonctionnelle et des traitements basés sur les radioisotopes, le spécialiste croit fortement au potentiel de la théranostique associée à l’imagerie médicale dans les prochaines décennies. Sa vision s’inscrit parfaitement dans le projet de développement de l’oncologie dans la région, avec la création du nouveau Centre suisse du cancer Lausanne (SCCL).

Auteur de chapitres de livres et d'une quarantaine de publications dans des revues scientifiques de référence, Niklaus Schäfer a notamment publié dans:

  • Journal of Nuclear Medicine (2010, 2011, 2014, 2015),
  • European Journal of Nuclear Medicine and Molecular Imaging (2014),
  • Lung Cancer (2013),
  • Cancer Immunity (2013),
  • Clinical Cancer Research (2013),
  • European Radiology (2013),
  • Academic Radiology (2013),
  • Journal of Cardiovascular Intervention (2014, 2015),
  • Annals of Oncology (2007, 2010).

Le spécialiste est par ailleurs membre de plusieurs sociétés savantes, dont la European Society of Medical Oncology (ESMO), l’American Society of Clinical Oncology (ASCO), la Society of Nuclear Medicine Switzerland (SGNM) et la European Neuroendocrine Tumor Society (ENETS). Il est également très impliqué dans l’enseignement pré- et post-gradué à la Faculté de médecine de Zurich.

1La tomographie par émission de positons (PET) utilise une substance radioactive qui, une fois injectée au patient, émet des rayonnements à l’extérieur du corps et peut ainsi être «tracée».

Bio express

1973 Naissance à Zurich
1999 Diplôme de médecin, MD, Université de Zurich
2008 Spécialisation FMH en médecine interne, UniversitätsSpital Zurich
2008-2009 Formation postgraduée en médecine nucléaire au Service de radiologie, UniversitätsSpital Zurich, puis au John Hopkins Hospital, Baltimore, États-Unis
2009-2015 Médecin cadre en oncologie médicale et médecine nucléaire, UniversitätsSpital Zurich
2009 Spécialisation FMH en oncologie médicale, UniversitätsSpital Zurich
2012-2014 Privat-docent, Université de Zurich, Thèse d’habilitation sur l’ Utilisation judicieuse de la tomographie FDG-PET/CT en oncologie médicale dans le cadre du lymphome malin
2013 Spécialisation FMH en médecine nucléaire, UniversitätsSpital Zurich
2013 Fondation et direction du Centre d’excellence pour les tumeurs neuroendocrines ENETS, UniversitätsSpital Zurich
2014-2015 Professeur assistant de l’Université de Zurich et médecin adjoint à l’UniversitätsSpital
2015 Professeur associé de l’UNIL
Médecin adjoint au Service de médecine nucléaire et imagerie moléculaire du CHUV

Par: Communication FBM

TOP ^

Suivez nous:  
Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg