Jean Bourhis

bourhis.jpg (Pr Jean BOURHIS, chef de service radio-oncologie, CHUV)
© Patrick Dutoit, SAM

Version du 12 mars 2013

Jean Bourhis, professeur ordinaire

Médecin oncologue, Jean Bourhis est un spécialiste de la radiothérapie des tumeurs. Il a été nommé professeur ordinaire de l'UNIL et chef du Service de radio-oncologie du CHUV dès le 18 septembre 2012.

Né en 1959, de nationalité française, Jean Bourhis effectue ses études de médecine à l'Université de Paris XI. Il est au bénéfice d'une thèse MD (1990), d'une certification en radio-oncologie (1990) et d'un PhD en biologie moléculaire (1992). Il réalise l'essentiel de sa carrière à l'Institut Gustave Roussy (IGR) de l'Université Paris XI, l'un des plus importants centres de cancérologie en Europe. Nommé professeur dans cette institution en 1999, il accède à la chefferie du Département de radio-oncologie de l'IGR trois ans plus tard, en 2002.

Fervent partisan de la recherche translationnelle et appliquée, Jean Bourhis dirige, durant quatorze ans (de 1998 à 2012) et parallèlement à ses activités cliniques, une unité de recherche sur la radiosensibilité des tumeurs et des tissus sains à l'IGR. Cette unité est absorbée par l'INSERM en 2011 en tant que laboratoire de radiothérapie moléculaire. C'est à l'automne 2012 qu'il rejoint Lausanne comme professeur ordinaire de l'UNIL et chef du Service de radio-oncologie du CHUV.

Jean Bourhis compte parmi les plus grands experts internationaux de la radio-oncologie. Fondateur et président du GORTEC (Groupe d'oncologie radiothérapie tête et cou) dès 1999, il a été directeur scientifique de 2008 à 2011 du projet ARCHADE (Advanced Resource Center for Hadrontherapy in Europe) et a également assuré la Présidence de l'ESTRO (European Society of Radiation Oncology) de 2009 à 2011. Sur le plan médico-scientifique, le remarquable plateau technique du Service de radio-oncologie du CHUV laisse envisager des développements importants pour de nouvelles approches thérapeutiques personnalisées. Jean Bourhis souhaite mettre en place des innovations technologiques permettant de traiter plus efficacement les tumeurs résistantes aux traitements conventionnels. Il ambitionne également de renforcer l'intégration de l'imagerie moléculaire pour moduler avec plus de précision la radiothérapie en fonction des caractéristiques de chaque tumeur. L'amélioration du traitement des patients atteints de multiples métastases et l'interaction entre thérapies moléculaires et radiothérapie font également partie de ses priorités de recherche. Il souhaite ainsi faire bénéficier aux patients de l'essor considérable de la biologie moléculaire pour le traitement du cancer. Le nouveau Département d'oncologie CHUV-UNIL, créé au 1er janvier 2013, avec notamment le Service d'oncologie médicale, le Service d'hématologie et le Centre Ludwig de l'UNIL pour la recherche sur le cancer, sera le partenaire privilégié de ces projets qui nécessitent une approche transversale.

La venue de cet éminent spécialiste s'inscrit dans une démarche générale d'innovation et d'excellence dans le domaine de l'oncologie à Lausanne, en accord avec les plans stratégiques du CHUV et de la Faculté de biologie et de médecine de l'UNIL. Elle s'intègre dans les objectifs du nouveau Département d'oncologie CHUV-UNIL et participe au dynamisme de la place lausannoise dans la lutte contre le cancer.

Par: Communication FBM

TOP ^

Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg