Anne-Sylvie Ramelet

ramelet.jpg
© SAM

Version du 24 mars 2015

Anne-Sylvie Ramelet, professeure ordinaire

Infirmière et chercheuse en sciences infirmières, Anne-Sylvie Ramelet est spécialiste de l’évaluation de la douleur chez les personnes non-communicantes, plus particulièrement chez les enfants et personnes nécessitant des soins intensifs. Elle poursuit également des recherches sur le développement et l’efficacité de nouveaux modèles de soins en pédiatrie, mettant le patient et sa famille au centre des préoccupations. La recherche scientifique constitue le moteur de ses contributions, avec notamment le suivi de nombreux étudiant-e-s en Master et Doctorat, ainsi que la mise en œuvre des pratiques soignantes avancées qui en découlent.

Chercheuse-conseil au Département médico-chirurgical de pédiatrie et codirectrice de la Commission de la recherche et développement de la Direction des soins du CHUV, Anne-Sylvie Ramelet contribue explicitement à la mission de recherche du CHUV et souhaite s’associer activement à l’essor de la culture scientifique dans les milieux cliniques. Elle collabore également avec le Bureau d’Échange des Savoirs pour des praTiques exemplaires de soins (BEST). En plus de ses contacts outre-océaniques, elle s’investit pour consolider les liens avec des réseaux scientifiques infirmiers européens et suisses, entre autres avec les chercheurs-euses en sciences infirmières de l’Institut des sciences infirmières de l’Université de Bâle. Son expérience des équipes pluridisciplinaires, le réseau international qu’elle a su créer et sa capacité à diriger des projets de recherche clinique d’envergure sont de véritables atouts.

La nomination d’Anne-Sylvie Ramelet comme professeure ordinaire s’inscrit non seulement comme un indice de l’excellence de ses travaux scientifiques, mais également comme une réponse aux défis que doit relever la recherche en soins. Au vu de l’augmentation des situations critiques, complexes ou chroniques, la recherche en sciences infirmières est appelée à jouer un rôle-clé dans l’optimisation et l’amélioration des soins à venir.

Bio express

1969 Naissance à Yverdon
1991 Diplôme de soins infirmiers en hygiène maternelle et pédiatrie, Ecole La Pouponnière et l’Abri, Lausanne
1995 Certificat de capacité en soins intensifs, CHUV
1997-1998 Bachelor of Nursing, 1st class Honours Degree, Curtin University, Perth, Australie
2006 Doctorat en sciences infirmières, Curtin University, Perth
2008-2011 Clinical associate professor Princess Margaret Hospital, University of Western Australia, Perth
2008-2014 Professeure HES, HESAV, Lausanne
2009-2010 Professeure invitée UNIL, IUFRS
2010-2012 Maître d’enseignement et de recherche 1 UNIL, IUFRS
2012-2014 Professeure associée UNIL, IUFRS
dès 2014 Professeure ordinaire UNIL, IUFRS
2015-2017 Directrice de l’IUFRS

Par: Communication FBM

TOP ^

Version du 5 février 2012

Anne-Sylvie Ramelet, professeure associée

Infirmière et chercheuse en sciences infirmières, Anne-Sylvie Ramelet a été nommée professeure associée de l’UNIL, au sein de l’Institut universitaire de formation et de recherche en soins (IUFRS) dès le 1er juin 2012. Elle détient également un titre professoral à 20% à la Haute Ecole de Santé Vaud (HESAV).

De nationalité suisse par naissance et australienne par son parcours professionnel, Anne-Sylvie Ramelet est née en 1969. Après avoir obtenu un diplôme de soins infirmiers en hygiène maternelle et pédiatrie (1991) et un certificat de capacité en soins intensifs (1995) à Lausanne, elle quitte la Suisse pour l’Australie où elle poursuit sa formation à la Curtin University of Technology de Perth. Dans le domaine émergent que sont les sciences infirmières, elle enchaîne Bachelor (1997), Master - Honours Degree (1998) et Doctorat en sciences infirmières (2006), avant d’obtenir un poste de collaboratrice scientifique au Princess Margaret Hospital et à l’University of Western Australia de Perth.

De retour à Lausanne en 2008, Anne-Sylvie Ramelet est nommée professeure à l’HESAV au moment où les sciences infirmières font leur entrée à l’UNIL avec la création de l’IUFRS un an plus tôt. La collaboration avec cet Institut s’enclenche très rapidement et la chercheuse se voit nommée, parallèlement à ses fonctions à l’HESAV, professeure invitée de l’UNIL, puis maître d’enseignement et de recherche de type  1 en 2010, avant sa nomination comme professeure associée en juin 2012. La recherche scientifique constitue le moteur des contributions d’Anne-Sylvie Ramelet, notamment avec le suivi de nombreux étudiants en master et doctorants. Son expérience des équipes pluridisciplinaires, le réseau international qu’elle a su créer et sa capacité à diriger des projets de recherche clinique d’envergure sont de véritables atouts.

Ses recherches se concentrent sur deux thématiques. La première concerne l’évaluation de la douleur chez les personnes non-communicantes, plus particulièrement chez les personnes nécessitant des soins intensifs. Le développement et l’efficacité des interventions infirmières en soins pédiatriques constituent un deuxième axe de recherche.

Plus globalement, Anne-Sylvie Ramelet souhaite contribuer au développement de la culture scientifique dans les milieux cliniques. En plus de ses contacts internationaux, elle s’investit pour consolider les liens avec des réseaux scientifiques infirmiers européens et suisse, notamment avec les chercheurs en sciences infirmières de l’Institut des sciences infirmières de l’Université de Bâle. La scientifique contribue explicitement à la mission de recherche du CHUV, en collaborant notamment avec l’Atelier de recherche en soins infirmiers pédiatriques (ARSIP), la recherche médicale du Département médico-chirugical de pédiatrie du CHUV ou encore le Bureau d’Echange des Savoirs pour des praTiques exemplaires de soins, le BEST. Le développement des pratiques soignantes basées sur des résultats de recherche, ou « Evidence-Based Practice » (EBP) est au cœur de sa contribution et de son enseignement. Elle a d’ailleurs récemment publié une revue systématique visant à mettre en évidence l’effet de l’éducation thérapeutique auprès des enfants atteints de cancer et de leurs parents.

La nomination d’Anne-Sylvie Ramelet s’inscrit non seulement comme un indice de sa productivité scientifique et de l’excellence de ses travaux, mais également comme une réponse aux défis que doit relever la recherche en soins. Au vu de l’augmentation des situations critiques, complexes ou chroniques, y compris en pédiatrie, spécialité d’Anne-Sylvie Ramelet, la recherche en sciences infirmières est appelée à jouer un rôle-clé dans l’optimisation et l’amélioration des soins à venir.

Par: Communication FBM

TOP ^

Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg