Andrea Rossetti

rossetti.jpg
© Eric Deroze, SAM

Version du 3 avril 2017

Andrea Rossetti, professeur associé

Médecin adjoint au Service de neurologie et au Centre d’investigation et de recherche sur le sommeil (CIRS), Andrea Rossetti est reconnu internationalement pour avoir renforcé les ponts entre neurologie et soins intensifs. Il a été nommé professeur associé de l’UNIL au 1er février 2017.

Avec l’équipe de l’Unité d’encéphalographie/épileptologie, dont il est responsable depuis 2007, Andrea Rossetti assure la prise en charge des patients adultes du CHUV souffrant d’épilepsie ou de troubles aigus de l’état de conscience; l’équipe réalise et supervise chaque année quelque 3'000 examens d’exploration par EEG ou potentiels évoqués auprès d’une patientèle allant du prématuré à la personne âgée. L’activité de consultation d’Andrea Rossetti s’étend également au CIRS depuis sa fondation en 2006. Le médecin s’occupe dans ce cadre des troubles du sommeil associés à des problèmes neurologiques. Depuis 2014, il est également médecin responsable de la policlinique du Service de neurologie.

Les recherches du neurologue visent à répondre à des questions pragmatiques rencontrées dans sa pratique clinique et concernent prioritairement les domaines à l’interface de la neurologie/neurophysiologie et des soins intensifs. À partir des données d’un registre initié dès 2006, Andrea Rossetti cherche à mieux comprendre les crises épileptiques prolongées qui caractérisent un «état de mal épileptique». Ce diagnostic représente, après les AVC, la deuxième urgence neurologique avec un risque vital (mortalité de 15 à 20%). Le scientifique souhaite optimiser l’efficacité des traitements appliqués, incluant une multitude de médicaments, qui peuvent parfois aboutir à un coma pharmacologique.

Un second axe de recherche concerne le pronostic de réveil suite à un coma profond après un arrêt cardiaque. Une prédiction fiable et précoce du devenir de ces patients est une tâche ardue, mais très importante pour les proches et les soignants. Dans ce domaine, le CHUV est devenu un centre de référence bien au-delà des frontières suisses grâce à la collaboration étroite entre l’équipe d’Andrea Rossetti, les neuro-intensivistes et les bio-ingénieurs. À ce jour, il est désormais possible d’identifier les patients sans chance de réveil dans les 48 à 72 heures après l’admission avec une fiabilité atteignant presque 100%. Les développements actuels s’orientent vers l’identification des patients qui vont reprendre connaissance et s’intéressent à la qualité de leur réveil.

Dans une période où le questionnement sur l’efficacité des outils médicaux sophistiqués est d’actualité, l’optimisation des ressources est également au centre des soucis du neurologue. Une  étude multicentrique soutenue par le FNS a débuté dans ce sens en avril 2017. Elle a pour but d’identifier la neuro-surveillance la plus efficace chez les patients avec une atteinte aiguë de la conscience (que ce soit par arrêt cardiaque, hémorragie, traumatismes cérébraux, infections sévères, etc.). Pour exemple, l’électroencéphalogramme est de plus en plus utilisé en continu pendant plusieurs jours aux États-Unis et au Canada, ce qui contribue à une augmentation notable des investissements, alors que l’impact fonctionnel de cet outil sur les patients n’a pas été étudié.

Aux compétences de clinicien-chercheur d’Andrea Rossetti - soulignées notamment par sa nomination comme Fellow de l’American Epilepsy Society - s’ajoute son  engagement au sein de la Ligue suisse contre l’épilepsie, dont il est vice-président. Le tout est couronné du plaisir de partager l’aventure avec les membres de son équipe et d’un large réseau de collaborations nationales et internationales. Enseignant engagé, le médecin transmet ses connaissances à une jeune génération de neurologues qu’il encourage à s’envoler vers des carrières prometteuses, avec le souci de valoriser les spécificités humaines et culturelles de chacun.

Bio express

1971 Naissance à Zurich; grandit à Lugano
1996 Diplôme fédéral de médecin de l’Université de Berne; assistanats en médecine interne à l’Hôpital régional de Lugano (1997-1998) et en psychiatrie à la clinique universitaire de la Waldau, Berne (1998-1999)
1999 MD à l‘Université de Berne; rejoint le Service de neurologie du CHUV en qualité d’assistant
2003 Titre de spécialiste en neurologie; est nommé chef de clinique adjoint
2004-2005 Fellowship de recherche au Brigham and Women’s Hospital, Harvard Medical School, Boston; summer school à la Harvard School of Public Health
2006 Fellowship clinique en médecine du sommeil à l’Hôpital régional de Lugano
2006 Retour au Service de neurologie du CHUV en tant que chef de clinique, avec une activité à 20% au Centre d’investigation et de recherche (CIRS) sur le sommeil, dès la création du CIRS
dès 2007 Médecin responsable de l’Unité EEG / épileptologie du Service de neurologie
2008-2014 Médecin associé au CHUV
2009-2017 Privat-docent et maître d’enseignement et de recherche de l’UNIL
2013 Prix d’excellence en recherche clinique de la FBM
dès 2014 Médecin adjoint au CHUV
dès 2015 Co-chair du Panel «Coma et troubles chroniques de la conscience» de la European Academy of Neurology 
dès 2016 Nommé Fellow de l’American Epilepsy Society
dès 2017 Professeur associé à la Faculté de biologie et de médecine de l’UNIL

Par: Véronique Jost/Communication FBM

TOP ^

Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg