Yolanda Schaerli

schaerli.jpg
© droits réservés

Version du 24 janvier 2017

Yolanda Schaerli, professeure assistante

Spécialiste de la biologie synthétique, Yolanda Schaerli s’intéresse tout particulièrement aux réseaux de régulation des gènes. Elle a été nommée professeure assistante en prétitularisation conditionnelle au rang de professeure associée au Département de microbiologie fondamentale de l’UNIL dès le 1er janvier 2017.

Comment une fonction cellulaire peut-elle être contrôlée par des réseaux de régulation des gènes ? Quelles sont les propriétés de ces réseaux ? Comment ces mécanismes évoluent-ils ? Toutes ces questions sont au cœur de la recherche de Yolanda Schaerli. Pour y répondre, la scientifique utilise des outils de la biologie synthétique1, une branche émergente de la biologie appliquant des approches d’ingénierie aux systèmes biologiques. La chercheuse a par exemple développé pendant sa thèse une plateforme de criblage à haut débit utilisant la microfluidique2 pour contrôler l’évolution de protéines.

C’est durant son postdoctorat que la scientifique passe de la manipulation des protéines individuelles à la conception synthétique de réseaux de régulation des gènes. La jeune professeure désire poursuivre ses travaux de recherche dans ce domaine grâce à une approche interdisciplinaire, combinant la modélisation computationnelle et la biologie synthétique chez les bactéries, afin de créer des systèmes synthétiques biologiques. L’objectif est de comprendre quels sont les mécanismes moléculaires qui contraignent et gouvernent les solutions que la nature met en place face aux défis qui lui sont présentés. La nomination de Yolanda Schaerli devrait permettre de renforcer la recherche en biologie synthétique à l’UNIL et d’ouvrir de nouvelles voies vers une meilleure compréhension des propriétés et de l’évolution des systèmes biologiques.

L’expertise de Yolanda Schaerli est reconnue au niveau international et a déjà été récompensée, entre autres, par plusieurs financements du Fonds national suisse pour la recherche scientifique (SNSF) et une bourse Marie Curie. La scientifique a publié des chapitres de livres et une douzaine d’articles dans des revues scientifiques de référence, telles que Nature Chemistry (2014), Nature Communications (2014, 2015) et Nucleic Acids Research (2010, 2014, 2016). Elle est par ailleurs très impliquée dans l’enseignement pré- et post-gradué et a supervisé plusieurs étudiants en Master et en doctorat.

1Biologie synthétique: branche interdisciplinaire de la biologie permettant de fabriquer des molécules et systèmes biologiques à l’aide de techniques d’ingénierie. Cette discipline combine plusieurs domaines de la biologie, tels que la biotechnologie, la biologie de l’évolution, le génie génétique, la biologie moléculaire, l’ingénierie moléculaire, la biologie des systèmes, la biophysique et la biologie computationnelle.

2Microfluidique: science et technologie des systèmes manipulant des fluides dont au moins l'une des dimensions caractéristiques est de l'ordre du micromètre.

Bio express

1983 Naissance en Suisse
2006 Master en biochimie et biologie moléculaire, EPF de Zurich
2007-2010 Thèse de doctorat en chimie biologique, Départements de chimie et de biochimie, Université de Cambridge, Royaume-Uni
2010-2014 Postdoctorat, Unité de recherche en biologie des systèmes, European Molecular Biology Laboratory (EMBL)/Centre for Genomic Regulation (CRG), Barcelone, Espagne
2014-2016 Cheffe de groupe junior bénéficiaire d’une bourse SNSF Ambizione, Institut de biologie évolutive et d’études environnementales, Université de Zurich

Par: Caroline Ronzau /Communication FBM

TOP ^

Suivez nous:  
Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg