Giovanni Ciriello

ciriello.jpg
© Gilles Weber, SAM

Version du 19 novembre 2015

Giovanni Ciriello, professeur assistant en prétitularisation conditionnelle

Spécialiste de la biologie computationnelle, Giovanni Ciriello explore comment développer une compréhension systémique des modifications génétiques et épigénétiques dans le domaine de l’oncologie dans un but thérapeutique. Il a été nommé professeur assistant en prétitularisation conditionnelle au rang de professeur associé au Département de génétique médicale de l’UNIL dès le 1er avril 2015.

Né en 1980 et de nationalité italienne, Giovanni Ciriello étudie la science et l’ingénierie computationnelles à l’Université de Padoue en Italie (2005). Il effectue ensuite son doctorat sous la direction du Prof. Concettina Guerra, d’abord à l’Université de Padoue puis au College of Computing du Georgia Institute of Technology d’Atlanta aux États-Unis (2009). C’est là qu’il commence à travailler dans le domaine de la bioinformatique : il développe des algorithmes pour identifier des motifs récurrents au sein d’ARN ribosomaux et des sites d’interaction entre ARN et protéines, et entre les protéines elles-mêmes.

En 2010, Giovanni Ciriello rejoint le laboratoire de Chris Sander au Memorial Sloan Kettering Cancer Center à New York, où il met en place de nouvelles méthodes computationnelles pour l’analyse à grande échelle de données oncogénomiques. Plus particulièrement, le jeune chercheur explore les profils mutuellement exclusifs (c’est-à-dire qui ne coexistent jamais au sein d’un même type de tumeur) de mutations oncogéniques récurrentes. Il étudie également comment utiliser ces altérations récurrentes pour identifier des sous-populations de tumeurs, indépendantes du tissu et qui pourraient bénéficier d’un même traitement.

Par ailleurs, Giovanni Ciriello a contribué à plusieurs projets menés dans le cadre du réseau de recherche The Cancer Genome Atlas (TCGA), dont il fait partie. Parmi les collaborations établies au sein du TCGA, le scientifique a notamment dirigé et codirigé des études sur les carcinomes du sein en collaboration avec le Prof. Charles M. Perou de l’Université de Caroline du Nord.

Giovanni Ciriello a été nommé professeur assistant en prétitularisation conditionnelle au rang de professeur associé au Département de génétique médicale (DGM) de l’UNIL dès le 1er avril 2015, avec le soutien d’une bourse Gabriella Giorgi-Cavaglieri.

À Lausanne, Giovanni Ciriello désire poursuivre ses travaux de recherche dans le domaine de l’oncogénétique et de l’oncogénomique. En analysant de manière systématique les signatures moléculaires spécifiques de sous-classes de tumeurs, il souhaite prédire les conséquences de ces signatures au niveau fonctionnel et cellulaire, étudier leurs interdépendances et explorer leurs implications thérapeutiques, telles que leur réponse aux traitements.

Dans ce cadre, le premier axe de recherche du scientifique consiste à concevoir de nouveaux algorithmes et de nouvelles approches computationnelles pour intégrer et analyser les différents types de modifications moléculaires. Le jeune professeur prévoit également de mettre en place des méthodes d’analyse systématique et compréhensive de grandes quantités de données génomiques dans le but d’explorer l’origine des cancers et leur progression. Enfin, Giovanni Ciriello ambitionne aussi de développer une approche translationnelle en collaborant avec des laboratoires spécialisés en génétique et oncologie afin de tester et valider ses hypothèses. À terme, l’étude des interdépendances entre mutations devrait ouvrir la voie à de nouvelles thérapies spécifiques à un type de tumeur donné.

Le travail de Giovanni Ciriello a été récompensé par le National Cancer Institute (NCI) Transition Career Development Award (2013) et par une bourse Dan David Prize dans la catégorie Genome Research (2012). Le chercheur a également publié plusieurs articles dans de nombreuses revues scientifiques de référence telles que :

  • Cell (2015),
  • Nature Genetics (2013),
  • Journal of Experimental Medicine (2014),
  • Genome Research (2012).

Giovanni Ciriello est par ailleurs très impliqué dans l’enseignement: il a donné notamment des cours en sciences computationnelles à l’Université de Padoue et au Georgia Institute of Technology d’Atlanta. Il a également supervisé des étudiants en Master ainsi que des doctorants.

Le Département de génétique médicale a été rebaptisé Département de biologie computationnelle (DBC) dès 2016.

Par: Caroline Ronzaud/Communication FBM

TOP ^

Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg