Philip Larkin

larkin.jpg
© Félix Imhof, UNIL

Version du 7 novembre 2018

Philip Larkin, professeur ordinaire

Figure des soins palliatifs en Irlande, Philip Larkin a fait sa priorité de l’accès aux soins palliatifs pour les populations vulnérables. Il occupe depuis le 1er août 2018 la chaire Kristian Gerhard Jebsen de soins palliatifs infirmiers au sein du Service de soins palliatifs et de support du CHUV. Il a également pris en parallèle la direction académique de l’Institut universitaire de formation et de recherche en soins (IUFRS).

De nationalité irlandaise, Philip Larkin a accumulé plus de 25 ans d’expérience dans le secteur des soins palliatifs, tant du point de vue clinique qu’académique. Il est devenu une figure importante du domaine en Irlande et ailleurs: professeur à l’University College de Dublin, il a piloté le développement du All Ireland Institute for Hospice and Palliative Care, projet de santé publique, mais aussi projet politique puisqu’il réunit Eire et Irlande du Nord; il préside depuis 2015 l’Association européenne des soins palliatifs (EAPC).

Dans ses recherches, il a fait son cheval de bataille de l’accès des populations vulnérables aux soins palliatifs, s’intéressant notamment aux patients polyhandicapés. Il s’est également penché sur les populations rurales isolées, comme les montagnards, souvent exclues des soins. «En travaillant sur ces questions, on trouve toujours en arrière-plan un concept de justice sociale», ajoute Philip Larkin. Qui s’intéresse également à la place de la compassion dans les soins palliatifs.

Formé dans le spiritual care aux Etats-Unis, Philip Larkin défend une approche très qualitative de la recherche, mêlant phénoménologie et anthropologie. Pour sa thèse, obtenue à l’Université de Louvain, il s’est penché sur le sens de la «transition» vers les soins palliatifs pour des patients cancéreux avancés, dans sept pays européens. Cette étude multilingue, reposant largement sur des interviews, a montré que cette transition n’était pas une réalité pour les patients: il n’y a pas vraiment de «lâcher-prise», les questions très quotidiennes, très pratiques – l’avenir de leurs enfants, de leur chien, de leur maison… - entrant en concurrence avec leurs questionnements existentiels profonds.

Arrivé à Lausanne en août 2018, Philip Larkin occupe la nouvelle chaire Kristian Gerhard Jebsen de soins palliatifs infirmiers au sein du Service de soins palliatifs et de support du CHUV. Il prend également la direction académique de l’Institut universitaire de formation et de recherche en soins (IUFRS), s’appuyant notamment sur son expérience de vice-doyen à l’enseignement à l’UCD School of Nursing, Midwifery and Health Systems de Dublin. Il fait face à un défi: participer au développement des sciences infirmières en Suisse et en Europe, encore à la traîne par rapport à l’Amérique du Nord, alors même que l’IUFRS a lancé en 2018 sa première volée pilote de Master en pratique infirmière avancée.

Bio express

1962 Naissance à Manchester, Royaume-Uni
1985-1992 Formation en soins infirmiers, pédiatrie et santé communautaire, spécialisation en oncologie pédiatrique au Royal Marsden Hospital (Royaume-Uni) et en soins palliatifs
1992-1997 Bachelor au King’s College London, suivi d’un Master en pédagogie, Université de Huddersfield, Royaume-Uni
2001-2003 Coordinateur régional pour les soins palliatifs dans l’Ouest de l’Irlande, Galway
2007 PhD en santé publique, Université de Louvain, Belgique
2007-2008 Formation postdoctorale en soins palliatifs gériatriques, National University of Ireland, Galway
2008-2018 Professeur et consultant en soins infirmiers cliniques, Our Lady’s Hospice & Cares Services et University College Dublin, Irlande
2014 Certificat en direction spirituelle, Sacred Art of Living and Dying Centre, Orégon, Etats-Unis
dès 2018 Professeur ordinaire de l’UNIL, directeur académique de l’IUFRS

Par: Nicolas Berlie/Communication FBM

TOP ^

Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg