Erica van de Waal

vandewaal.jpg
© Félix Imhof, UNIL

Version du 26 juin 2017

Erica van de Waal, professeure assistante

Biologiste de formation, Erica van de Waal étudie les capacités sociales et cognitives des primates non humains. Elle a été nommée professeure assistante, boursière FNS, au Département d’écologie et d’évolution (DEE) de l’UNIL dès le 1er juin 2017.

Les animaux vivent en groupe pour éviter les prédateurs et défendre leur territoire et leurs ressources. Ces communautés nécessitent le développement de stratégies pour coordonner la coopération ainsi que la compétition, notamment en matière de ressources et de partenaires de reproduction. Dans ce contexte, Erica van de Waal s’intéresse aux questions relatives aux capacités sociales et cognitives des primates non humains, en particulier des singes vervets. Elle les étudie dans leur habitat naturel en Afrique du Sud dans le cadre du projet «Inkawu Vervet» qu’elle a fondé.

La jeune professeure mène des recherches selon trois axes. Le premier vise à mieux comprendre l’organisation de la hiérarchie sociale au sein d’une communauté, lors de la venue de nouveaux individus «migrants» (dans le cas des vervets, ce sont les mâles). Pour cela, la scientifique teste expérimentalement comment des singes vervets mâles, possédant ou non une connaissance sur la nourriture, s’intègrent dans un nouveau groupe qui n’a pas cette connaissance et quel statut social ils obtiennent. Le deuxième axe consiste à mettre en lumière les capacités cognitives d’individus d’âge et de sexe différents au sein de communautés vivant en captivité ou dans la nature, grâce à l’utilisation d’écrans tactiles. Cette technologie permet en effet de tester divers procédés cognitifs, dont certains d’ordre social tels que la reconnaissance faciale entre membres d’un même groupe ou de groupes différents et parmi des êtres humains familiers ou inconnus. Enfin, l’objectif du troisième axe est de comparer les stratégies d’apprentissage social en fonction de l’âge et des espèces, notamment entre les singes vervets et les humains. L’ensemble des recherches menées par Erica van de Waal devrait permettre d’appréhender les liens entre stratégies sociales et processus cognitifs de manière plus holistique et ainsi de mieux comprendre les effets entre systèmes sociaux et stratégies de groupe, ainsi que leurs impacts sur le développement et la taille des cerveaux.

L’expertise d’Erica van de Waal est reconnue au niveau international et a déjà été récompensée par plusieurs prix et financements, dont trois du Fonds national suisse pour la recherche scientifique (Advanced Postdoc Mobility en 2014, Research grant en 2015 et Professorship grant en 2017) et une bourse de la Society in Science Branco Weiss (2014). La scientifique a publié une vingtaine d’articles dans des revues scientifiques de référence, telles que Science (2013), Proceedings of the Royal Society B (2010), PLoS One (2 en 2012, 2013), Animal Behaviour (2 en 2011, 2013, 2014, 2016 et 2017) et International Journal of Primatology (2013). Elle est par ailleurs impliquée dans l’enseignement pré- et post-gradué et a supervisé plusieurs étudiants en Master et en doctorat.

Bio express

1981 Naissance en Suisse
2006 Master en comportement, écologie et évolution, Université de Neuchâtel
2010 Thèse de doctorat en éco-éthologie1, Groupe du Prof. Bshary, Université de Neuchâtel, en collaboration avec l’Unité de recherche sur les écosystèmes et l’écologie appliquée du comportement de l’Université d’Afrique du Sud et la Réserve naturelle de Loskop Dam, Mpumalanga Parks Board, Afrique du Sud
2011-2015 Post-doctorat, Université de St Andrews, Ecosse et coordinatrice scientifique du projet Inkawu Vervet, Réserve de Mawana, Afrique du Sud
dès février 2015 Chercheuse bénéficiaire d’une bourse Branco Weiss, Groupe du Prof. van Schaik, Institut et musée d’Anthropologie, Université de Zurich
dès mai 2015 Directrice du projet Inkawu Vervet, Réserve de Mawana, Afrique du Sud
dès juin 2017 Professeure assistante boursière FNS au Département d’écologie et évolution de l’UNIL

1Eco-éthologie : étude de l’influence de l’environnement sur les comportements d’un individu, d’une population, voire d’une espèce

Par: Caroline Ronzaud/Communication FBM

TOP ^

Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg