Peter Vollenweider

vollenweider.jpg
© Christophe Voisin, SAM

Version du 28 août 2014

Peter Vollenweider, professeur ordinaire

Co-investigateur principal de l’étude de cohorte CoLaus, Peter Vollenweider est médecin chef au Service de médecine interne du CHUV. Il a été promu professeur ordinaire de l’UNIL dès le 1er septembre 2014.

Né à Bogota en Colombie en 1966, Peter Vollenweider réalise ses études de médecine à Lausanne et décroche son diplôme fédéral en 1989. Dès le début de sa carrière médicale, le jeune interne du Département de médecine du CHUV s’intéresse à la recherche. Il travaille notamment avec le Prof. Urs Scherrer avant de rejoindre pour deux ans le Prof. Eric Jéquier à l’Institut de physiologie de l’UNIL; son intérêt pour le métabolisme et les maladies cardiovasculaires, d’abord en physiologie humaine puis à un niveau moléculaire, ne le quittera plus.

Ses premiers travaux se voient récompensés en 1993 par le Prix Pfizer pour la recherche clinique dans le domaine cardiovasculaire. Sa thèse en poche (MD, 1994), Peter Vollenweider s’envole pour les États-Unis pour y effectuer un stage de recherche postdoctoral de trois ans et demi chez le Prof. J. Olefsky au sein de la Division d’endocrinologie et du métabolisme à l’Université de Californie à San Diego (UCSD). En 1995, la Société suisse de médecine interne et la Fondation suisse pour le diabète saluent la qualité de ses recherches et lui attribuent chacune un Prix. Peter Vollenweider est de retour à Lausanne en 1999 avec une bourse SCORE du Fonds national suisse (FNS). Il obtient son FMH de médecine interne en 2002 et reçoit la même année les titres de privat-docent et de maître d’enseignement et de recherche de l’UNIL.

Dès 2003, le scientifique met sur pied avec le Prof. Gérard Waeber l’étude «Cohorte Lausanne» (CoLaus) qui inclut 6’738 habitants bien portants et représentatifs de la population lausannoise, âgés de 35 à 75 ans. L’étude vise à mieux comprendre les déterminants moléculaires et génétiques des maladies cardiovasculaires et de leurs facteurs de risque, tels que l’hypertension, le diabète, la dyslipidémie ainsi que leurs associations avec les maladies psychiatriques (étude PsyCoLaus, Prof. Martin Preisig). Le scientifique et ses collègues cliniciens, généticiens, bioinformaticiens et épidémiologistes confrontent rapidement leurs données avec celles d’autres grandes cohortes, catalysant une très forte collaboration interdisciplinaire et internationale.

En 2006, Peter Vollenweider obtient le titre de professeur associé de l’UNIL et de médecin chef au Service de médecine interne du CHUV. Au fil des années, les retombées scientifiques de CoLaus vont devenir d’importance majeure. L’étude, soutenue par le FNS depuis 2009, a déjà permis d’identifier plusieurs déterminants biologiques, génétiques et environnementaux des maladies cardiovasculaires et a généré plus de 180 publications. Des modules additionnels étudiant le sommeil (HypnoLaus) et l’ostéoporose (OstéoLaus) s’y sont depuis lors ajoutés. La place scientifique lausannoise est ainsi devenue un acteur incontournable et influent de l’épidémiologie et de la génétique des maladies cardiovasculaires et métaboliques au niveau mondial.

Fortement impliqué dans le travail clinique, Peter Vollenweider est aussi passionné par l’enseignement pré- et postgradué, et plus particulièrement par le partage du savoir médical avec les médecins assistants en formation. Il a été promu professeur ordinaire de l’UNIL dès le 1er septembre 2014.

Par: Communication FBM

TOP ^

Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg