Caroline Arber Barth

arber.jpg
© Felix Imhof, UNIL

Version du 17 août 2017

Caroline Arber Barth, professeure associée

Spécialiste en hématologie et immuno-oncologie et de nationalité suisse, Caroline Arber Barth s’intéresse tout particulièrement à la transplantation de cellules hématopoïétiques et à l’immunothérapie au moyen de cellules génétiquement modifiées. Elle a été nommée professeure associée de l’UNIL au Département d’oncologie UNIL-CHUV dès le 15 septembre 2017.

Caroline Arber Barth mène en parallèle des activités de recherche fondamentale, translationnelle et clinique dans le domaine de l’hématologie et de l’immuno-oncologie. Elle a développé une nouvelle approche pour réduire le risque d’infections post-transplantation, notamment grâce à des infusions de progéniteurs hématopoïétiques1, et a identifié un nouveau récepteur aux cellules T capable de cibler une grande variété de tumeurs solides et hématologiques une fois modifié génétiquement. La médecin a mené par ailleurs des travaux de recherche clinique sur la transplantation de cellules souches hématopoïétiques et sur l’immunothérapie au moyen de lymphocytes T génétiquement modifiés pour le traitement de patients souffrant d’hémopathies malignes (ou « cancer du sang »), telles que la leucémie, le myélome ou les lymphomes.

Dans le cadre de sa nomination, la professeure désire mettre en place de nouvelles stratégies de thérapie cellulaire à base de cellules T adoptives2 pour mieux contrôler la tumeur à long terme et limiter les effets toxiques chez les patients. Plus spécifiquement, l’objectif est d’optimiser la fonction et la persistance des lymphocytes T transférés en ciblant à la fois les cellules tumorales et leur microenvironnement. La chercheuse vise également à identifier des néo-antigènes3 à l’origine de tumeurs mutationnelles immunogéniques (c’est-à-dire provoquant une réaction immunitaire) afin de créer des traitements personnalisés.

L’expertise de Caroline Arber Barth est reconnue au niveau international et a été récompensée par le Doyen de l’Université Stanford (2002), un prix L’Oréal UNESCO de l’Académie suisse des sciences médicales pour les femmes en sciences (2010) et deux prix de la Société américaine de transplantation de moëlle (2012) et de la Société américaine d’hématologie (2013). La chercheuse a également reçu des soutiens financiers d’Oncosuisse, du FNS, du NIH, de la Leukemia and Lymphoma Society et du Cancer Prevention and Research Institute of Texas. Elle a publié une trentaine d’articles dans des revues scientifiques, telles que The Journal of Clinical Investigation (2015), Gene Therapy (2013), Bone Marrow Transplantation (2 en 2011, 2007), Journal of Infectious Diseases (2005) et Blood (2003). Elle est par ailleurs impliquée dans l’enseignement pré- et post-gradué en Suisse et aux États-Unis et a supervisé plusieurs étudiants et doctorants.

1L’hématopoïèse: processus physiologique de prolifération et différenciation des cellules sanguines, au cours duquel plusieurs générations de progéniteurs sont engendrées et dont la différenciation terminale fournira les cellules sanguines matures : érythrocytes, leucocytes et plaquettes.

2Transfert de cellules adoptives: transfert de cellules chez un patient pour lui transférer des fonctions immunitaires.

3Néo-antigènes: antigènes formés de novo, par transformation de l'antigène originel, ou issus de la combinaison de plusieurs molécules.

Bio express

1999 Diplôme fédéral de médecin, Université de Bâle
2000 Doctorat en médecine, Université de Bâle et médecin assistante en médecine interne, CHU de Bâle
2001-2003 Postdoctorat en transplantation et biologie des cellules souches sanguines, groupe du Prof. I. Weissman, Stanford University, USA
2003-2005 Médecin assistante en médecine interne, CHU Bâle
2005-2008 Médecin assistante en hématologie et transplantation hématopoïétique, CHU Bâle
2008 Titres de spécialiste en médecine interne, ainsi qu’en hématologie
Titre FAMH en hématologie
2008-2009 Médecin cheffe de clinique, Département de médecine interne, Clinique d’hématologie et de transplantation hématopoïétique, CHU Bâle
2010-2013 Postdoctorat au Centre de thérapie génique et cellulaire (CAGT), Prof. M. Brenner, Baylor College of Medicine, Houston, États-Unis
2014-2017 Professeure assistante, CAGT, Houston, États-Unis
2015-2017 Licence médicale au Baylor College of Medicine, Texas, États-Unis
2016-2017 Médecin à l’Hôpital méthodiste de Houston et à l’Hôpital des enfants du Texas (Houston), États-Unis, et Directrice du Laboratoire médical pour les thérapies cellulaires, CAGT
dès 2017 Professeure associée de l’UNIL et médecin associée au Département d’oncologie UNIL-CHUV

Par: Caroline Ronzaud/Communication FBM

Suivez nous:  
Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg